Les demandes d’euthanasie à la “Levenseindekliniek” augmentent chaque année

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 23/01/2018

En 2017, 2500 personnes ont contacté la clinique de fin de vie aux Pays-Bas (« Levenseindekliniek » - LEK) parce qu'elles souhaitaient se faire euthanasier. Pour rappel, la LEK accueille principalement des patients qui ne trouvent pas d'autre médecin désirant donner suite à leur demande d'euthanasie.

Ceci représente une augmentation de 38 % des demandes par rapport à 2016. La clinique a approuvé la demande de près d'une personne sur 3,  soit 747 personnes.

Parmi celles-ci, 239 personnes (soit 32 %) souffraient de maux somatiques, 187 étaient atteintes de poly-pathologies liée à la vieillesse (soit 25 %), 179 personnes par un cancer (soit 24 %), 75 étaient atteintes de démence (soit 10 %) et 67 dans un état de souffrance psychique (9 %).

La clinique, qui compte 59 médecins, avait annoncé être en pénurie de médecins fin 2017 et souhaiterait doubler ses effectifs en 2018.

Source : Medisch Contact


Articles similaires

Euthanasie des mineurs  : souffrance physique et mort à brève échéance

Euthanasie des mineurs : souffrance physique et mort à brève échéance

- Euthanasie et suicide assisté

L'euthanasie pour les mineurs pourrait être votée en Commissions réunies Justice et Affaires sociales mercredi prochain.  Les quatre auteurs (MR, PS, Open VLD et SP.A) des propositions visant à étendre aux mineurs le bénéfice de la loi de 2002 dépénalisant l'euthanasie ont déposé plusieurs amendements à leur texte originel qui renforcent les conditions et permettraient à des enfants de demander à être euthanasiés. Dans leur texte réécrit, l'enfant devrait invoquer des souffrances physiques ina...

Lire la suite

Un détenu euthanasié en Belgique

Un détenu euthanasié en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Le prisonnier belge a-t-il été euthanasié? En a-t-il fait la demande ? Oui, cela a été confirmé par le docteur Francis Van Mol, directeur général du service de santé pénitentiaire.
Frank V.D.B., incarcéré depuis 20 ans pour un double meurtre était atteint d'une maladie psychique. Sa demande a été ratifiée par trois médecins indépendants et considérée comme conforme à la législation belge sur l'euthanasie. Néanmoins, cette décision a été vivement critiquée par l'association belge des syndicats ...

Lire la suite

Mortier vs Belgium : premier dossier d’une euthanasie belge à la CEDH

Mortier vs Belgium : premier dossier d’une euthanasie belge à la CEDH

- Euthanasie et suicide assisté

Alors que le rôle de l'Etat est aussi de protéger les personnes vulnérables, l'Etat belge aurait-il été négligent en ne réagissant pas à l'euthanasie d'une personne très fragilisée par 20 longues années de dépression ? Le cas est celui de Godelieve De Troyer, euthanasiée en 2012 par le Prof. Wim Distelmans, oncologue et président de la Commission d'évaluation de l'euthanasie. Après que ce médecin ait provoqué la mort de la patiente, l'hôpital avait contacté  son fils, Tom Mortier, lui apprenan...

Lire la suite