Les 5 détenus belges ont-ils été euthanasiés ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 11/10/2013

Que sont devenus les 5 détenus belges qui avaient demandé à être euthanasiés le 25 janvier 2013 ? Le sénateur Louis Ide (NV-A) s'en était soucié à l'époque. Le Ministre avait affirmé alors que la réponse à la demande des prisonniers passait avant tout par une meilleure prise en charge psychiatrique afin que ceux-ci ne perçoivent plus leur situation comme source de souffrances insupportables et sans espoir d'amélioration. D'autre part, l'actualité récente en Belgique montre que ces souffrances d'ordre psychique, sont aujourd'hui présentées comme motif suffisant pour justifier certaines euthanasies récentes dans notre pays.
Etre enfermé comme criminel entre quatre murs pour une durée indéfinie ou en tout cas perçue comme interminable peut en effet provoquer une souffrance psychique insupportable.
A cet effet, un médecin et bioéthicien anglais vient de publier un plaidoyer à ce sujet, arguant que la peine d'enfermement à vie équivaut pour un prisonnier à un diagnostic de maladie sans issue. Pour lui, mieux vaut alors pratiquer l'euthanasie que de risquer le suicide du prisonnier en question. Etre enfermé comme criminel entre quatre murs, pour une durée indéfinie ou en tout cas perçue comme interminable, peut en effet provoquer une souffrance psychique insupportable.
 L'auteur n'envisage pas une troisième voie, telle que celle d'un meilleur accompagnement social et psychologique de celui-ci. De plus, il souligne l'impact économique pour la société de ces prisonniers à vie. (voir article ci-dessous en anglais)


 


Articles similaires

Pays-Bas : en 4 ans, doublement du nombre d’euthanasies et de suicides assistés déclarés

Pays-Bas : en 4 ans, doublement du nombre d’euthanasies et de suicides assistés déclarés

- Euthanasie et suicide assisté

NEW ! L'Institut Européen de Bioéthique sur Twitter !

L'Institut Européen de Bioéthique est désormais présent sur Twitter.
Lanceur d'alertes, Diffusion d'informations, Dernières nouvelles, événements planifiés...

Suivez-nous sur http://twitter.com/iebioethique

 

 

Pour la cinquième année consécutive, l'euthanasie a poursuivi sa progression aux Pays-Bas, avec 4.829 cas déclarés en 2013, contre 2.636 cas en 2009. Les commissions régionales d'évaluation, qui contrôlent la conformité de l'ac...

Lire la suite

Les hôpitaux belges laissent-ils mourir certains patients par manque de place ?

Les hôpitaux belges laissent-ils mourir certains patients par manque de place ?

- Euthanasie et suicide assisté

Frédéric Moret, journaliste pour RTL Info, rapporte ce 29 Septembre 2017 une nouvelle problématique au sein de certains hôpitaux belges. Sur base des témoignages recueillis auprès d'infirmiers travaillant en soins intensifs, on ferait "mourir des patients qui sont très mal en point par manque de place". La mort de certains patients serait par exemple provoquée sans que la famille soit prévenue, en leur disant simplement que le patient est très mal « pour les préparer au pire ». Une autre prati...

Lire la suite

Belgique : toujours plus d'euthanasies : 1432 en 2012

Belgique : toujours plus d'euthanasies : 1432 en 2012

- Euthanasie et suicide assisté

En Belgique, selon la commission chargée de contrôler la pratique de l'euthanasie dans ce pays, il a été enregistré 1432 déclarations d'euthanasie pour l'année 2012. Ce qui représente une hausse de 25% par rapport aux 1133 cas enregistrés en 2011. Sur les 1432 cas, 81% étaient d'origine flamande soit 1156 cas, et 19% étaient francophones soit 276 cas.
 

Faut-il rétribuer le médecin qui donne un deuxième avis lorsqu'un patient demande à pouvoir bénéficier de l'euthanasie ?

A ce jour, ces méde...

Lire la suite