Le Portugal refuse l’euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 29/05/2018

Le législateur portugais a refusé ce mardi 29 mai 2018 de légaliser l'euthanasie et le suicide médicalement assisté. La proposition du parti socialiste, au pouvoir, a été rejetée avec 115 voix contre, 110 voix pour et quatre abstentions.

Le vote s'annonçait serré. Lors d'un sondage paru il y a quelques semaines, 89% des portugais sondés s'étaient prononcés en faveur du développement des soins palliatifs et de l'accompagnement en cas de maladie grave, contre 7 % seulement en faveur de l'euthanasie.

Pourtant, les quatre partis de gauche (le Parti socialiste de centre gauche, le Bloc de la gauche radicale, le Parti vert et le Parti des peuples, des animaux et de la nature) semblaient déterminés à réaliser ce qu'ils appellent une « modernisation » du pays. Les propositions de loi ont fait suite à une pétition lancée en 2016 par des militants du droit à l'euthanasie qui avait, grâce à 8.000 signatures récoltées, poussé la controverse de l'euthanasie à l'ordre du jour politique.

En réponse, une pétition de la « Fédération portugaise pour la vie » avait la même année recueilli plus de 14.000 signatures et rappelé aux législateurs que la société et l'État ont le devoir de protéger toute vie humaine.

Les deux partis les mieux représentés au Parlement, le Parti social-démocrate (PSD, centre droit) et le Parti socialiste, ont pour ce vote laissé la liberté de conscience à leurs membres. 

Plusieurs associations ont travaillé depuis deux ans à une conscientisation des citoyens et notamment "stop eutanasia", qui avait invité le Prof. Michel Ghins qui a pu intervenir lors de plusieurs conférences à Lisbonne et parler de ce qui se passe réellement en Belgique.


Articles similaires

Euthanasie de personnes démentes : aveux  d'un  médecin expert

Euthanasie de personnes démentes : aveux d'un médecin expert

- Euthanasie et suicide assisté

Dans le cadre de l'élargissement de la loi dépénalisant l'euthanasie, les parlementaires ont entamé un nouveau volet relatif à l'étude de nombreuses propositions de loi qui permettraient aux personnes atteintes de démence de planifier leur demande d'euthanasie dans certaines conditions. Pour aider les parlementaires à saisir le vécu du terrain, une nouvelle audition d'experts a eu lieu en commissions réunies Justice et Affaires sociales ce mercredi 20 mars au Sénat belge.
Les experts invités e...

Lire la suite

Luxembourg : 18 euthanasies et suicides assistés sur 2015-2016

- Euthanasie et suicide assisté

Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'euthanasie et l'assistance au suicide en 2009, 52 personnes ont choisi de mourir de cette manière au Luxembourg. D'après le récent rapport de la Commission de contrôle et d'évaluation, 18 euthanasies et suicides assistés ont été pratiqués sur la période 2015-2016.

Le président de ladite Commission, le Dr Carlo Bock a affirmé à l'occasion de la remise de ce rapport que : « l'euthanasie est complémentaire aux soins palliatifs ».

Or, la philosophie de...

Lire la suite

Belgique : euthanasies récurrentes de malades psychiatriques

Belgique : euthanasies récurrentes de malades psychiatriques

- Euthanasie et suicide assisté

Tant en 2013 qu'en 2014, une cinquantaine de personnes ont été euthanasiées en Belgique pour des raisons psychiatriques. "Les patients maniaco-dépressifs sont, dans leur phase maniaque, capables des choses les plus improbables », a évoqué le professeur Distelmans. « Ils peuvent vider leur compte en banque, partir en week-end dans un hôtel cinq étoiles ou encore acheter plusieurs voitures en une seule journée. A ce moment-là, ils ne sont pas conscients de leurs actes. Lorsqu'arrive la phase dép...

Lire la suite