Le Portugal refuse l’euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 29/05/2018

Le législateur portugais a refusé ce mardi 29 mai 2018 de légaliser l'euthanasie et le suicide médicalement assisté. La proposition du parti socialiste, au pouvoir, a été rejetée avec 115 voix contre, 110 voix pour et quatre abstentions.

Le vote s'annonçait serré. Lors d'un sondage paru il y a quelques semaines, 89% des portugais sondés s'étaient prononcés en faveur du développement des soins palliatifs et de l'accompagnement en cas de maladie grave, contre 7 % seulement en faveur de l'euthanasie.

Pourtant, les quatre partis de gauche (le Parti socialiste de centre gauche, le Bloc de la gauche radicale, le Parti vert et le Parti des peuples, des animaux et de la nature) semblaient déterminés à réaliser ce qu'ils appellent une « modernisation » du pays. Les propositions de loi ont fait suite à une pétition lancée en 2016 par des militants du droit à l'euthanasie qui avait, grâce à 8.000 signatures récoltées, poussé la controverse de l'euthanasie à l'ordre du jour politique.

En réponse, une pétition de la « Fédération portugaise pour la vie » avait la même année recueilli plus de 14.000 signatures et rappelé aux législateurs que la société et l'État ont le devoir de protéger toute vie humaine.

Les deux partis les mieux représentés au Parlement, le Parti social-démocrate (PSD, centre droit) et le Parti socialiste, ont pour ce vote laissé la liberté de conscience à leurs membres. 

Plusieurs associations ont travaillé depuis deux ans à une conscientisation des citoyens et notamment "stop eutanasia", qui avait invité le Prof. Michel Ghins qui a pu intervenir lors de plusieurs conférences à Lisbonne et parler de ce qui se passe réellement en Belgique.


Articles similaires

Belgique : plainte suite à une euthanasie pour souffrances psychiques

Belgique : plainte suite à une euthanasie pour souffrances psychiques

- Euthanasie et suicide assisté

Lors d'un reportage diffusé dans l'émission flamande Terzake (VRT), un nouveau cas d'euthanasie controversé a fait surface. Il s'agit du cas de Tine Nys, jeune femme de 38 ans, dont l'euthanasie en avril 2010 est remise en cause par ses soeurs.
Il y a cinq ans, et sans suivi psychiatrique depuis 15 ans, Tine Nys a pris contact avec son médecin, et a demandé à être euthanasiée très rapidement, suite à une rupture amoureuse. Elle a alors pris rendez-vous avec trois médecins différents, dont une ...

Lire la suite

La Fondation Roi Baudouin et l'euthanasie

La Fondation Roi Baudouin et l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Une brochure « Que faire ...face à la maladie d'Alzheimer ? » vient d'être éditée en partenariat avec la Fondation Roi Baudouin et la Fédération Royale du Notariat belge, dans le cadre du réseau d'écoute des notaires, avec le soutien de la Loterie Nationale. Ce document regorge de conseils pour les personnes atteintes de la maladie l'Alzheimer ainsi que pour leurs proches. L'on s'étonne néanmoins d'y voir figurer plusieurs paragraphes relatifs à la déclaration anticipée ainsi qu'une page entiè...

Lire la suite

Portugal : légaliser l'euthanasie en pleine crise sanitaire ?

Portugal : légaliser l'euthanasie en pleine crise sanitaire ?

- Euthanasie et suicide assisté

Alors que le pays fait face à une aggravation critique de sa situation sanitaire, le Parlement portugais s'apprête à envisager l'adoption finale d'une loi dépénalisant l'euthanasie.

Le texte en question, synthèse de plusieurs propositions des partis de gauche et du centre, est en discussion depuis près d'un an à l'Assemblée de la République (parlement monocaméral) du Portugal.

 

Opposition citoyenne

Le vote final sur ce texte intervient alors que le système portugais de soins de santé est ...

Lire la suite