Le Portugal refuse l’euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 29/05/2018

Le législateur portugais a refusé ce mardi 29 mai 2018 de légaliser l'euthanasie et le suicide médicalement assisté. La proposition du parti socialiste, au pouvoir, a été rejetée avec 115 voix contre, 110 voix pour et quatre abstentions.

Le vote s'annonçait serré. Lors d'un sondage paru il y a quelques semaines, 89% des portugais sondés s'étaient prononcés en faveur du développement des soins palliatifs et de l'accompagnement en cas de maladie grave, contre 7 % seulement en faveur de l'euthanasie.

Pourtant, les quatre partis de gauche (le Parti socialiste de centre gauche, le Bloc de la gauche radicale, le Parti vert et le Parti des peuples, des animaux et de la nature) semblaient déterminés à réaliser ce qu'ils appellent une « modernisation » du pays. Les propositions de loi ont fait suite à une pétition lancée en 2016 par des militants du droit à l'euthanasie qui avait, grâce à 8.000 signatures récoltées, poussé la controverse de l'euthanasie à l'ordre du jour politique.

En réponse, une pétition de la « Fédération portugaise pour la vie » avait la même année recueilli plus de 14.000 signatures et rappelé aux législateurs que la société et l'État ont le devoir de protéger toute vie humaine.

Les deux partis les mieux représentés au Parlement, le Parti social-démocrate (PSD, centre droit) et le Parti socialiste, ont pour ce vote laissé la liberté de conscience à leurs membres. 

Plusieurs associations ont travaillé depuis deux ans à une conscientisation des citoyens et notamment "stop eutanasia", qui avait invité le Prof. Michel Ghins qui a pu intervenir lors de plusieurs conférences à Lisbonne et parler de ce qui se passe réellement en Belgique.


Articles similaires

Eerste euthanasieklacht tegen Dr  Distelmans

Eerste euthanasieklacht tegen Dr Distelmans

- Euthanasie et suicide assisté

Na elf jaar euthanasie is bij de Orde van Geneesheren een eerste klacht ingediend tegen professor Wim Distelmans. ... De klacht tegen oncoloog en professor Distelmans is drie bladzijden dik. Dat blijkt uit een artikel in de Artsenkrant.
Alles draait om de dood van Godelieve De Troyer. Op 19 april 2012 gaf Distelmans de chronisch depressieve vrouw een dodelijke injectie. "Mijn zus en ikzelf waren niet op de hoogte. We konden geen afscheid van haar nemen", klaagt De Troyers zoon, Tom Mortier....

Lire la suite

Euthanasie : lobbying au sein de l’Association Médicale Mondiale

Euthanasie : lobbying au sein de l’Association Médicale Mondiale

- Euthanasie et suicide assisté

Ces 16 et 17 Novembre 2017, l'Association Médical Mondiale (AMM) - en anglais la  World Medical Association (WMA) - s'est réunie à Rome afin de débattre de la fin de vie et de la question de l'euthanasie. Dans ses résolutions officielles, l'AMM juge "contraires à l'éthique" l'euthanasie et le suicide assisté. Elle "encourage toutes les associations médicales nationales et les médecins à s'abstenir de pratiquer l'euthanasie, même si la législation nationale le permet".

Se sentant montrées du d...

Lire la suite

Euthanasie en duo : Anne et Francois

Euthanasie en duo : Anne et Francois

- Euthanasie et suicide assisté

Dans l'édition d'hier, le Magazine Humo confirme et relate l'euthanasie de ce couple de francophones octogénaires. Ils avaient annoncé leur euthanasie qu'ils voulaient simultanée. (Voir Bulletin de l'IEB du 20/06/2014).
N'ayant pu trouver un médecin francophone qui les aurait euthanasiés ensemble, ils ont dus recourir à un médecin néerlandophone. Celui-ci a donc accédé à leur demande le 17 juin dernier. Monsieur Jean-Paul Schiedts, leur fils, après les avoir conduits à l'hôpital, a prévenu la ...

Lire la suite