La souffrance psychique d’un homme « mal-transgenré » comme justification légale à son euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 11/10/2013

Nathan Verhelst, 44 ans, ne souffrait ni d'une maladie incurable, ni d'une maladie en phase terminale. Il vient d'être euthanasié. Nathan était né avec un sexe de femme et avait subi plusieurs opérations visant à le transformer en homme. Nathan se sentait toujours emprisonné dans un corps dont il ne voulait pas. L'euthanasie a été pratiquée sous la supervision du médecin Wim Distlemans de la VUB. Selon ce dernier, toutes les conditions étaient réunies pour y procéder. «On pouvait clairement parler dans ce cas de souffrances psychiques insupportables», souligne-t-il. On apprend dans l'interview disponible sur Internet que Dora, un(e) de ses ami(e)s transgenré(e)s penserait, elle (lui) aussi, à la même issue.

 


 


Articles similaires

Doublement du nombre d’euthanasies déclarées en 4 ans en Belgique

Doublement du nombre d’euthanasies déclarées en 4 ans en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Le Rapport de la Commission d'évaluation de la loi dépénalisant l'euthanasie fait état de 822 déclarations pour 2009 et de 704 en 2008. La Flandre prend à son compte les quatre-cinquièmes de ces déclarations d'euthanasies, soit 656 cas. Un quart des personnes euthanasiées ont plus de 80 ans, 52% entre 60 et 79 ans. Un seul cas d'euthanasie d'un mineur est mentionné. Rappelons toutefois, que l'euthanasie des mineurs reste pénalement punissable en Belgique. Source : Journal du Médecin 9/05/2010

Lire la suite

Euthanasie des mineurs : prise de position de 16 pédiatres en Flandre

- Euthanasie et suicide assisté

« Sortez de l'ombre l'euthanasie des enfants »

Face à un débat qui se radicalise, une quinzaine de pédiatres (voir liste ci-dessous) publient dans Le Soir numérique « 17 heures » une carte blanche qui demande aux sénateurs d'adopter une loi pour leur permettre d'aider légalement leurs jeunes patients,
« de la manière la plus humaine et responsable possible ». Ils écrivent : « En tant que prestataires de soins, il nous arrive exceptionnellement de devoir assister des mineurs confrontés à une ...

Lire la suite

Il faut libérer la Commission euthanasie de l’emprise politique et idéologique dit Pr. Vanopdenbosch

Il faut libérer la Commission euthanasie de l’emprise politique et idéologique dit Pr. Vanopdenbosch

- Euthanasie et suicide assisté

C'est un appel à réformer la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie (CFCEE), qu'a lancé le Docteur Vanopdenbosch le 29 avril dernier. Invité à intervenir au cours de la journée d'étude « Euthanasie réussie ? Une évaluation critique de la loi et de la commission euthanasie » organisée à la KULeuven, l'ancien membre de la Commission, qui a remis sa démission en février 2018, est revenu sur les motivations de son départ. L'Institut Européen de Bioéthique en livre les poin...

Lire la suite