La question du filtre palliatif pour les demandes d’euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 15/03/2012

Une étude, réalisée par Sylvie Tack, du groupe de recherche Zorg rond het Levenseide (Soins en fin de vie) de la VUB et de l'université de Gand, analyse  la légitimité juridique de la mise en place d'un filtre palliatif préalable à une demande d'euthanasie. L'auteur part du constat qu'outre les conditions légales prévues par la loi dépénalisant l'euthanasie, un grand nombre d'établissements de soins, principalement catholiques, exigent des conditions supplémentaires avant d'accéder à une demande d'euthanasie, et notamment celle de recevoir l'avis préalable de médecins spécialistes à propos de soins palliatifs de remplacement. L'auteur reconnaît que ce filtre palliatif peut être instauré au nom de la liberté des institutions de soins et du droit des patients aux soins palliatifs et à un consentement éclairé, mais souhaite également que le patient soit informé de l'existence de ce filtre, marque son accord et soit en mesure de recourir à des experts soignants indépendants pour recevoir un avis en matière de soins palliatifs.

The palliative filter procedure for euthanasia requests : legal basis and due care criteria”, Congress Proceedings of the Third European Conference on Health Law, 2011.


Articles similaires

Wilsverklaring inzake euthanasie – Nieuwe didactische fiche van het EIB

Wilsverklaring inzake euthanasie – Nieuwe didactische fiche van het EIB

- Euthanasie et suicide assisté

Iedere volwassene heeft krachtens de Wet betreffende de euthanasie het recht een wilsverklaring op te stellen ten einde euthanasie aan te vragen, voor het geval hij zich in een toestand zou bevinden waarin het onmogelijk is zijn wil duidelijk te kennen te geven. Deze verklaring is vijf jaar geldig, maar nu de uitbreiding van de euthanasiewet op tafel ligt pleiten sommigen voor de toekenning van een onbeperkte geldigheidsduur. Is dit echter een aanvaardbaar voorstel? Wat te denken over deze...

Lire la suite

Canada : l’impact de l’euthanasie sur le budget des soins de santé

Canada : l’impact de l’euthanasie sur le budget des soins de santé

- Euthanasie et suicide assisté

Jusqu'à 139 millions de dollars. C'est l'économie annuelle que pourrait entraîner, pour le budget des soins de santé, la dépénalisation de « l'aide médicale à mourir » (AMM) au Canada.

Se basant sur les données et le profil de citoyens belges ou hollandais euthanasiés dans leur pays, des chercheurs de l'Université de Calgary ont estimé que, dans les années à venir, de 1 à 4% des décès pourraient être liés à un suicide assisté ou à une euthanasie, soit environ 10.700 Canadiens par an.

Partant...

Lire la suite

Québec :  le projet de loi sur l’euthanasie est non conforme au droit international

Québec : le projet de loi sur l’euthanasie est non conforme au droit international

- Euthanasie et suicide assisté

La Coalition des médecins pour la justice sociale lance un appel. A plusieurs reprises ils se sont exprimés contre le projet de loi québécois sur l'euthanasie. Ils regrettent que la population du Québec ait peu accès aux soins palliatifs et craignent que la légalisation de l'euthanasie en fasse la seule option possible pour mettre fin aux souffrances de certains patients.
A noter aussi, que la Commission des droits de la personne du Québec a recommandé au gouvernement que l'euthanasie soit per...

Lire la suite