La Cour d'appel de Londres maintient la législation sur l'euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Royaume-Uni

Publié le : 21/07/2013

La Cour d'appel de Londres a maintenu la loi interdisant l'euthanasie. L'appel à l'origine de cette décision de justice émane de "deux hommes lourdement handicapés qui réclamaient que les médecins puissent les aider à mourir en tout légalité". Pour les plaignants, la législation ne respecte pas leur droit à la vie privée et familiale garanti par la Convention européenne des droits de l'homme: "on ne leur permettrait pas de choisir l'endroit et la manière de leur mort".
Tout en reconnaissant que "la loi interfère actuellement avec ce droit", la Cour d'appel a considéré que "l'interdit qui pèse sur l'euthanasie est justifié". Pour la Cour, comme pour le tribunal qui avait jugé l'affaire en première instance, "le Parlement représente la conscience de la nation" et les juges n'ont pas autorité pour "remettre en question l'interdit légal de l'euthanasie".
Source : Irishtimes.com (Mark Hennessy) 21/07/2013
 


Articles similaires

Les médecins et psychiatres traitants poussés à trancher eux-mêmes les demandes d’euthanasie

Les médecins et psychiatres traitants poussés à trancher eux-mêmes les demandes d’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Une évaluation de la pratique d'euthanasies a montré que ces dernières années, les psychiatres aux Pays-Bas étaient de plus en plus réticents par rapport à l'euthanasie pour leurs patients ; en 1995, 53% considéraient comme impensable le fait d'aider leurs patients au suicide, contre 63% en 2016.

Une commission a été chargée de réviser la directive sur l'euthanasie des patients psychiatriques.  Elle a constaté que ces patients en demande d'euthanasie et confrontés à la réticence de leur médec...

Lire la suite

Nouvelle Zélande : la Haute Cour refuse une demande d’euthanasie

Nouvelle Zélande : la Haute Cour refuse une demande d’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Au motif qu'il lui restait peu de temps à vivre, Madame Seals, âgée de 42 ans et atteinte d'une tumeur au cerveau, souhaitait choisir elle-même le moment de sa mort et avait demandé à son médecin de l'aider à mourir, soit par euthanasie directe, soit par suicide assisté. Consentant, le médecin avait décidé, pour toute sécurité, de saisir la justice afin de s'assurer de la légalité de cette action, l'euthanasie et le suicide assisté n'étant pas dépénalisés en Nouvelle Zélande.

Ce vendredi 5 ju...

Lire la suite

Belgique : l’euthanasie des nouveau-nés pratiquée hors la loi

Belgique : l’euthanasie des nouveau-nés pratiquée hors la loi

- Euthanasie et suicide assisté

Une récente étude a mis au grand jour la pratique d'euthanasies délibérées sur des nouveau-nés pour qui le corps médical estimait qu'il n'y avait « aucun espoir d'un avenir supportable ». Ces pratiques concernaient 10% des nouveau-nés (0-1 an) décédés en Flandre, entre septembre 2016 et décembre 2017, soit 24 bébés.

Cette pratique est illégale en Belgique et pourtant, aucune autorité ne semble s'en offusquer. La loi n'autorise l'euthanasie d'un mineur que s'il est capable de discernement et c...

Lire la suite