La Coopérative « Dernière volonté » fait sa première victime

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 26/03/2018

Aux Pays-Bas, le Ministère Public a déclaré ouvrir une enquête à l'encontre de la Coopérative « Dernière volonté » (« Laatste Wil » - CLW).

Pour rappel, cette coopérative d'achat néerlandaise a comme objectif d'offrir à ses membres la possibilité d'acheter une poudre qui permet de se suicider de manière absolument autonome.

Cette poudre, que la CLW nomme « Moyen X » pour ne pas dévoiler son nom, a fait sa première victime le 22 février dernier. La jeune-fille de 19 ans, Ximena, s'est suicidée après avoir commandé la poudre sur internet via le groupe d'achat.

Suite à ce drame, ses parents ont publiquement demandé une réaction politique. Le ministre Hugo de Jonge s'est engagé à avoir une « conversation insistante » avec la CLW, estimant que ce « projet indésirable frôle l'irresponsabilité et est potentiellement répréhensible »

Plusieurs milliers de membres ( sur les 22.000 au total ) se sont déjà inscrits au premier tour de commande du « Moyen X ».

Le Ministère Public a par conséquent demandé à la CLW de cesser sans délais ses activités. Il lance également une enquête pénale afin d'examiner comment punir la Coopérative, dont l'activité relève selon lui de l'aide délictueuse au suicide. Les personnes chargées par CLW de distribuer le « Moyen X » à ses autres membres seront également visés par l'enquête.


Articles similaires

Pays-Bas : la Coopérative « Dernière volonté » s’affirme sur le marché de la mort

Pays-Bas : la Coopérative « Dernière volonté » s’affirme sur le marché de la mort

- Euthanasie et suicide assisté

La Coopérative « Dernière volonté » (« Laatste Wil », CLW) avait annoncé à ses 3.200 membres en septembre dernier avoir découvert un moyen « légal » pour mettre fin à sa vie de manière absolument autonome et sans douleurs.

La substance, que la Coopérative a appelée « Moyen X », pour ne pas dévoiler son nom, est une poudre de conservation, utilisé notamment dans les milieux hospitaliers pour prévenir les moisissures. L'annonce a fait grimper en flèche les inscriptions à la CLW, qui compte aujo...

Lire la suite

Suicide assisté dans le Victoria : dix fois plus de cas que prévu pour la première année

Suicide assisté dans le Victoria : dix fois plus de cas que prévu pour la première année

- Euthanasie et suicide assisté

Entre juin 2019 et juin 2020, 124 personnes sont décédées d'un suicide assisté dans l'État australien du Victoria. C'est ce que révèle le rapport du comité chargé de veiller à l'application de la nouvelle loi sur le suicide assisté, le 'Voluntary Assisted Dying Review Board'. Les estimations avant l'adoption de la loi n'avaient pourtant prédit qu'une douzaine de cas pour cette première année.  

Selon le rapport du ministère de la santé, les demandes de suicide assisté déclarées « éligibles » ...

Lire la suite

CEDH : le petit Charlie Gard doit-il être débranché contre la volonté de ses parents ?

CEDH : le petit Charlie Gard doit-il être débranché contre la volonté de ses parents ?

- Euthanasie et suicide assisté

La Cour européenne des droits de l'Homme à fait droit à la demande des parents du petit Charlie Gard, âgé de 10 mois et sévèrement atteint d'une affection mitochondriale, d'adopter des mesures provisoires pour préserver la vie de leur enfant et a enjoint à l'hôpital de fournir à Charlie « le traitement et les soins infirmiers indiqués afin de veiller à ce qu'il souffre le moins possible et à ce qu'il conserve toute sa dignité dans la logique, dans la mesure du possible, de son maintien en vie,...

Lire la suite