L’euthanasie rejetée en Australie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 12/09/2018

Malgré un lobbying intense et le témoignage très médiatisé de cet Australien de 104 ans se rendant en Suisse pour qu'un médecin provoque sa mort, la proposition de loi qui devait permettre aux territoires de légiférer de façon autonome sur l'euthanasie a été rejetée au niveau fédéral par le Sénat australien grâce à 2 voix : 36 voix contre 34.

La sénatrice Libérale Anne Ruston et le sénateur Nationals Steve Martin se sont finalement et après réflexion, décidés à voter contre le projet de loi, après s'être d'abord prononcés en sa faveur. « Je ne peux pas, en conscience, appuyer ce projet de loi qui permettra aux territoires de légiférer dans le domaine de l'euthanasie volontaire, sans s'assurer que des garanties appropriées seraient en place », a déclaré la sénatrice au Sénat.

Ce projet de loi proposait d'annuler une loi fédérale qui interdit actuellement aux entités territoriales du pays de légiférer sur des questions telles que l'euthanasie et le suicide assisté, sans l'approbation du gouvernement fédéral.

Le Territoire du Nord australien avait légalisé l'euthanasie en 1995, mais la loi avait  été annulée par le parlement fédéral australien en 1997.

Voir Why I object to Victoria Australia's assisted dying law, Adrian Dabscheck, Palliative Care Consultant, Victoria.


Articles similaires

L’euthanasie des mineurs en Belgique : dossier de l'IEB

- Euthanasie et suicide assisté

Le 28 février 2014 était promulguée la loi  « modifiant la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie, en vue de l'étendre aux mineurs ». La Belgique devenait ainsi le premier et seul pays au monde à autoriser l'euthanasie de mineurs sans qu'aucune condition relative à l'âge de ceux-ci ne doive être rencontrée.

Certains s'en sont félicités, rappelant le rôle « pionnier » joué par la Belgique dans la mise en place d'un cadre légal pour l'euthanasie, présentée comme ultime « acte d'humanité » d...

Lire la suite

Le Portugal refuse l’euthanasie

Le Portugal refuse l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Le législateur portugais a refusé ce mardi 29 mai 2018 de légaliser l'euthanasie et le suicide médicalement assisté. La proposition du parti socialiste, au pouvoir, a été rejetée avec 115 voix contre, 110 voix pour et quatre abstentions.

Le vote s'annonçait serré. Lors d'un sondage paru il y a quelques semaines, 89% des portugais sondés s'étaient prononcés en faveur du développement des soins palliatifs et de l'accompagnement en cas de maladie grave, contre 7 % seulement en faveur de l'eutha...

Lire la suite

Euthanasies aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Au début de la dépénalisation de l'euthanasie (2001), le nombre annuel moyen d'actes d'euthanasie tournait autour des 2.000 cas. Resté à peu près stable jusqu'en 2007, ce nombre a ensuite progressé d'environ 10 % par an. Nouveau bond en 2010 : avec 19 % d'euthanasies de plus que l'année précédente, on en comptait 3.136 au total, et la tendance s'est confirmée en 2011, ainsi que sur les premiers mois de 2012.
Ces chiffres sont contestés par l'un des membres siégeant dans l'une des 5 commissions...

Lire la suite