L’euthanasie rejetée en Australie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 12/09/2018

Malgré un lobbying intense et le témoignage très médiatisé de cet Australien de 104 ans se rendant en Suisse pour qu'un médecin provoque sa mort, la proposition de loi qui devait permettre aux territoires de légiférer de façon autonome sur l'euthanasie a été rejetée au niveau fédéral par le Sénat australien grâce à 2 voix : 36 voix contre 34.

La sénatrice Libérale Anne Ruston et le sénateur Nationals Steve Martin se sont finalement et après réflexion, décidés à voter contre le projet de loi, après s'être d'abord prononcés en sa faveur. « Je ne peux pas, en conscience, appuyer ce projet de loi qui permettra aux territoires de légiférer dans le domaine de l'euthanasie volontaire, sans s'assurer que des garanties appropriées seraient en place », a déclaré la sénatrice au Sénat.

Ce projet de loi proposait d'annuler une loi fédérale qui interdit actuellement aux entités territoriales du pays de légiférer sur des questions telles que l'euthanasie et le suicide assisté, sans l'approbation du gouvernement fédéral.

Le Territoire du Nord australien avait légalisé l'euthanasie en 1995, mais la loi avait  été annulée par le parlement fédéral australien en 1997.

Voir Why I object to Victoria Australia's assisted dying law, Adrian Dabscheck, Palliative Care Consultant, Victoria.


Articles similaires

Un autre détenu belge demande à être euthanasié

Un autre détenu belge demande à être euthanasié

- Euthanasie et suicide assisté

Frank Van den Bleeken qui est interné sans espoir de sortie depuis trente ans dans une prison belge où il ne reçoit aucun soin de défense sociale, demande à la justice belge de l'euthanasier. Frank Van den Bleeken reconnaît qu'il est un monstre et annonce que s'il sort, "il recommencera certainement et rapidement", faute en partie de n'avoir jamais reçu les soins adaptés aux internés.
Ces soins sont prodigués aux Pays-Bas mais alors que l'interné demande à être transféré dans une clinique néer...

Lire la suite

L’Espagne se prépare à l’euthanasie par omission

L’Espagne se prépare à l’euthanasie par omission

- Euthanasie et suicide assisté

« Tous les professionnels de la santé impliqués dans le soin des patients ont l'obligation de respecter la volonté, les valeurs, croyances et préférences de ceux-ci dans la prise de décisions médicales.(...) Ils doivent s'abstenir d'imposer des critères d'action basés sur leurs propres croyances ou convictions personnelles », stipule la proposition de loi sur la « mort digne » (muerte digna), adoptée le 21 décembre 2018 par le Congrès des députés en Espagne.

Pour garantir une fin de vie « dig...

Lire la suite

Belgique : des experts inquiets quant aux dérives et contrôle de l’euthanasie

Belgique : des experts inquiets quant aux dérives et contrôle de l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Alors que 80% des euthanasies pratiquées en Belgique le sont en Flandre, une quinzaine d'experts de l'UZGent, de la VUB (Bruxelles) et de la KULeuven ont publié récemment une opinion (traduction en français) suite à la parution du 7ème rapport de la Commission de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie. Sans remettre en cause l'euthanasie, ils commencent par exprimer leur regret qu'il ne soit plus permis, en Belgique, de poser des questions quant à sa pratique. Ils posent ensuite une série de...

Lire la suite