L'euthanasie est une menace réelle pour la pratique de la médecine

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 19/01/2018

Le Professeur belge Benoît Beuselinck, médecin oncologue de la KUL, révèle dans un ouvrage universitaire, « Euthanasia and Assisted Suicide : Lessons from Belgium » que des infirmières et des assistantes sociales d'un hôpital belge démissionnent de l'unité de soins palliatifs, parce que celle-ci se transforme en « maison de l'euthanasie ».

Ces infirmières ne veulent plus être réduites à préparer les patients et leurs familles aux injections létales, et considèrent que les demandes d'euthanasie sont « un fardeau impossible », « en complète contradiction avec leur désir initial d'administrer d'authentiques soins palliatifs aux personnes en phase terminale ».

Le professeur Beuselinck estime que l'euthanasie constitue une « menace réelle pour la pratique de la médecine », car elle mine le moral et court-circuite les efforts consentis par les équipes de soins de fin de vie.

Il fait remarquer que de nombreux médecins hospitaliers évitent les demandes d'euthanasie en les renvoyant aux unités de soins palliatifs, « pensant que ces médecins sont habitués à traiter les questions de fin de vie ». (…)

Les médecins et infirmières en soins palliatifs se voient obligés d'euthanasier des patients qui leur ont spécifiquement été envoyés à cette fin. Au sein du service concerné par les démissions, une chambre avait de facto été affectée aux euthanasies, pratiquées « à la chaîne », tant la liste d'attente des patients transférés devenait longue.

Selon le Professeur, certaines unités de soins palliatifs cherchent à ne plus admettre les patients qui ont une demande active d'euthanasie, afin d'empêcher leur service de devenir le lieu d'exécution de toutes les demandes d'euthanasie de l'hôpital. Encore faut-il que leur décision soit acceptée.

La question de la liberté des équipes médicales et des institutions de soins par rapport à la pratique de l'euthanasie se pose ici avec acuité.

Voir Dossier de l'IEB : "La liberté des institutions de soins eu égard à la pratique de l'euthanasie"

Ook in het nederlands: De vrijheid van de zorginstellingen ten opzichte van de toepassing van euthanasie


Articles similaires

Le livre ‘Euthanasie, l’envers du décor’ désormais disponible en espagnol

Le livre ‘Euthanasie, l’envers du décor’ désormais disponible en espagnol

- Euthanasie et suicide assisté

Donner la parole aux professionnels de santé directement touchés par les questions relatives à l'euthanasie, à la fin de vie, et aux soins palliatifs : voici ce que propose l'ouvrage Euthanasie : l'envers du décor (voy. Bulletin IEB précédent), coordonné par le Professeur Timothy Devos, hématologue à la KULeuven. La richesse et la force du livre résident dans le partage du vécu des soignants : ceux-ci emmènent le lecteur dans la réalité de la fin de vie.

Paru en 2019 en français (aux éditions...

Lire la suite

Euthanasie des mineurs : vote au Sénat

Euthanasie des mineurs : vote au Sénat

- Euthanasie et suicide assisté

Après avoir été votée par les commissions réunies des affaires sociales et de la justice du Sénat le 28 novembre 2013,  le Sénat Belge a adopté, à une large majorité, ce jeudi 12 décembre, la proposition de loi qui vise à étendre l'euthanasie aux mineurs dans le pays.
Par 50 voix contre 17, la proposition de loi a été adoptée par les socialistes et les libéraux membres de la majorité gouvernementale, et par les écologistes et les sénateurs du parti nationaliste flamand NV-A issus de l'oppositi...

Lire la suite

Une femme de 44 ans souffrant d’anorexie a été euthanasiée.

Une femme de 44 ans souffrant d’anorexie a été euthanasiée.

- Euthanasie et suicide assisté

C'est fin 2012, qu'Ann G. a été euthanasiée comme elle le demandait. Les médecins ayant administré le produit létal ont estimé que sa demande entrait dans le cadre de la loi belge, dans la mesure où Ann G. souffrait d'une affection psychiatrique qui lui causait une souffrance insupportable.
Quelques mois auparavant, Ann témoignait encore lors d'émissions télévisées contre son psychiatre, Walter Vanderryken, qu'elle accusait d'avoir eu des rapports non désirés avec elle. En 2007, souffrant déj...

Lire la suite