L’Académie de médecine (France) s’oppose à une nouvelle loi sur l’euthanasie.

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - France

Publié le : 06/02/2014

L'Académie réitère son opposition à l'euthanasie active ou à l'aide médicale au suicide : «Il n'est pas dans la mission du médecin de provoquer délibérément la mort. Aucun médecin ne saurait consentir à donner la mort. Aucun médecin ne saurait se voir imposer par la loi de transgresser cet interdit fondateur.»
Elle admet toutefois qu'il «devient nécessaire de faire progresser dans notre société la notion et l'expression des directives anticipées», un élément de la loi Leonetti qui permet à un malade d'affirmer par écrit son refus de l'acharnement thérapeutique. Pour l'Académie, la loi Leonetti de 2005 «définit clairement le cadre de réflexion» de la fin de vie et il n'est pas «besoin de légiférer à nouveau».

 

 


 


Articles similaires

Suisse : la Fédération des Médecins s’oppose au suicide assisté pour « souffrance insupportable »

Suisse : la Fédération des Médecins s’oppose au suicide assisté pour « souffrance insupportable »

- Euthanasie et suicide assisté

La Fédération des Médecins Suisses (FMH) a refusé, ce 25 octobre, d'élargir les critères d'accès au suicide assisté. Les nouvelles directives de l'Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM), publiées en mai dernier, avaient remplacé le critère de « fin de vie » par celui de « souffrance insupportable due à des symptômes de maladie et/ou à des limitations fonctionnelles ».
La FMH, forte de 40 000 membres, a jugé que le critère de souffrance insupportable n'était pas mesurable et renvoyait à ...

Lire la suite

Belgique : l’euthanasie des nouveau-nés pratiquée hors la loi

Belgique : l’euthanasie des nouveau-nés pratiquée hors la loi

- Euthanasie et suicide assisté

Une récente étude a mis au grand jour la pratique d'euthanasies délibérées sur des nouveau-nés pour qui le corps médical estimait qu'il n'y avait « aucun espoir d'un avenir supportable ». Ces pratiques concernaient 10% des nouveau-nés (0-1 an) décédés en Flandre, entre septembre 2016 et décembre 2017, soit 24 bébés.

Cette pratique est illégale en Belgique et pourtant, aucune autorité ne semble s'en offusquer. La loi n'autorise l'euthanasie d'un mineur que s'il est capable de discernement et c...

Lire la suite

Extension de la loi euthanasie aux enfants : premier vote

Extension de la loi euthanasie aux enfants : premier vote

- Euthanasie et suicide assisté

C'est par 13 voix pour et 4 contre, que vient d'être votée la proposition de loi qui vise à étendre le cadre légal autorisant l'euthanasie, dans certaines conditions, aux enfants.
Au préalable, un psychologue aura reconnu la capacité de discernement de ces jeunes malades qui devront être en phase terminale et confrontés à des souffrances physiques insupportables et inapaisables. Ils seront encadrés par une équipe médicale, et moyennant l'accord de leurs parents, pourront alors demander à être ...

Lire la suite