Flash Expert : Belgique : vers un débat sur l’euthanasie des malades psychiatriques ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 14/12/2017

Le 26 octobre dernier, le Washington Post, publiait un article concernant la pratique de l'euthanasie en Belgique intitulé: « ‘What could help me to die ?' Doctors clash over euthanasia ». L'article dévoile la façon dont la psychiatre belge Lieve Thienpont, psychiatre à Gand, traite les demandes d'euthanasie de ses patients. La journaliste américaine en vient à se questionner quant à l'efficacité du contrôle de l'euthanasie en Belgique, puisque, le président de la Commission de Contrôle et d'Evaluation de l'Euthanasie (CFCEE), le professeur Wim Distelmans, est impliqué dans l'affaire et est cité dans cet article.

Dans un pays qui, en quinze ans, n'a jamais procédé à l'évaluation de sa loi euthanasie, et où il est même suspect de mettre en doute le bon fonctionnement de la Commission de Contrôle et d'Evaluation, cet article lance un pavé dans la marre.

Il aura fallu qu'un quotidien étranger dévoile le contenu d'une lettre entre Distelmans et Thienpont pour que les Belges soient mis au courant du fait que tout n'allait pas bien dans le meilleur des mondes en matière d'euthanasie.

Les faits
Le 13 février 2017, le professeur Wim Distelmans adressait une lettre au Docteur Lieve Thienpont, psychiatre et présidente de l'ASBL Vonkel. Wim Distelmans, en plus de ses fonctions comme président de la CFCEE, est membre fondateur de LEIF (« LevensEinde InformatieForum ») et du groupe de médecins ULteam. (LEIF, ULteam et Vonkel : voir fin du document)                                               

Quant à Lieve Thienpont, elle est connue pour son ouverture à la pratique de l'euthanasie des malades atteints de troubles psychiatriques, et a d'ailleurs publié une étude sur le sujet en 2015 dans le journal médical BMJ Open.
Lieve Thienpont y expose le bilan de 100 patients psychiatriques qui, entre octobre 2007 et décembre 2011, lui ont été adressés pour une demande d'euthanasie. Sur ces 100 demandes, 48 ont...(Voir suite Flash Expert)

 


Articles similaires

Euthanasie minderjarige : open brief van kinderartsen

Euthanasie minderjarige : open brief van kinderartsen

- Euthanasie et suicide assisté

De uitbreiding van de wet euthanasie blijft evenwel voor controverse zorgen, en het zijn kinderspecialisten die zich vragen stellen bij euthanasie voor minderjarigen. 38 artsen roepen in een open brief aan De Standaard op tot een 'time-out' voor een wetsvoorstel 'dat het niet verdient overhaast door de parlementaire mallemolen geramd te worden.'
Een van de initiatiefnemers is Stefaan Van Gool, diensthoofd kinderneuro-oncologie in Gasthuisberg. Maar ook Piet Vanhaesebrouck (UZ Gent), Luc...

Lire la suite

Suggestion de deux bioéthiciens pour l’accès à l’euthanasie des dépressifs "incurables"

Suggestion de deux bioéthiciens pour l’accès à l’euthanasie des dépressifs "incurables"

- Euthanasie et suicide assisté

Alors qu'une proposition de loi vient d'être déposée en Belgique visant à favoriser l'accès à l'euthanasie pour les patients incapables d'exprimer leur volonté, inconscients ou atteints d'une affection cérébrale non congénitale, à un stade avancé tel qu'ils l'ont mentionné dans leur déclaration anticipée, les scientifiques canadiens et néerlandais Schuklenk et van de Vathorst prônent dans le Journal of Medical Ethics l'autorisation de l'euthanasie pour les patients dépressifs "incurables".
Sel...

Lire la suite

Euthanasie voor een bejaard koppel uit Meerbeek.

Euthanasie voor een bejaard koppel uit Meerbeek.

- Euthanasie et suicide assisté

Een bejaard koppel uit Vlaams-Brabant is samen uit het leven gestapt via euthanasie, zo schrijft Het Laatste Nieuws. De vrouw (78) kon zich geen leven voorstellen zonder haar man (83), die aan kanker leed en ten dode opgeschreven was.

Het echtpaar, altijd kinderloos gebleven, was al een heel leven lang gelukkig getrouwd. Toen de man getroffen werd door kanker en helse pijnen leed, namen de twee de beslissing om samen afscheid te nemen van elkaar en van het leven. De vrouw - die niet...

Lire la suite