Flash Expert : Belgique : vers un débat sur l’euthanasie des malades psychiatriques ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 14/12/2017

Le 26 octobre dernier, le Washington Post, publiait un article concernant la pratique de l'euthanasie en Belgique intitulé: « ‘What could help me to die ?' Doctors clash over euthanasia ». L'article dévoile la façon dont la psychiatre belge Lieve Thienpont, psychiatre à Gand, traite les demandes d'euthanasie de ses patients. La journaliste américaine en vient à se questionner quant à l'efficacité du contrôle de l'euthanasie en Belgique, puisque, le président de la Commission de Contrôle et d'Evaluation de l'Euthanasie (CFCEE), le professeur Wim Distelmans, est impliqué dans l'affaire et est cité dans cet article.

Dans un pays qui, en quinze ans, n'a jamais procédé à l'évaluation de sa loi euthanasie, et où il est même suspect de mettre en doute le bon fonctionnement de la Commission de Contrôle et d'Evaluation, cet article lance un pavé dans la marre.

Il aura fallu qu'un quotidien étranger dévoile le contenu d'une lettre entre Distelmans et Thienpont pour que les Belges soient mis au courant du fait que tout n'allait pas bien dans le meilleur des mondes en matière d'euthanasie.

Les faits
Le 13 février 2017, le professeur Wim Distelmans adressait une lettre au Docteur Lieve Thienpont, psychiatre et présidente de l'ASBL Vonkel. Wim Distelmans, en plus de ses fonctions comme président de la CFCEE, est membre fondateur de LEIF (« LevensEinde InformatieForum ») et du groupe de médecins ULteam. (LEIF, ULteam et Vonkel : voir fin du document)                                               

Quant à Lieve Thienpont, elle est connue pour son ouverture à la pratique de l'euthanasie des malades atteints de troubles psychiatriques, et a d'ailleurs publié une étude sur le sujet en 2015 dans le journal médical BMJ Open.
Lieve Thienpont y expose le bilan de 100 patients psychiatriques qui, entre octobre 2007 et décembre 2011, lui ont été adressés pour une demande d'euthanasie. Sur ces 100 demandes, 48 ont...(Voir suite Flash Expert)

 


Articles similaires

Euthanasie : pas encore de chiffres officiels.

Euthanasie : pas encore de chiffres officiels.

- Euthanasie et suicide assisté

Le 10 février 2012, quelques chiffres se rapportant à l'euthanasie en Belgique étaient largement médiatisés, notamment dans un communiqué de l'agence Belga . Ces quelques chiffres sont  sans doute le résultat d'une fuite  d'un des membres de la Commission d'évaluation de la loi dépénalisant l'euthanasie,  étant donné que ce rapport ne sera rendu public qu'en mai 2012.  Ce n'est qu'à cette date que l'intégralité et la réalité des chiffres seront connus et que des commentaires pourront être fait...

Lire la suite

Pays-Bas : hausse de 50% des euthanasies en 4 ans

Pays-Bas : hausse de 50% des euthanasies en 4 ans

- Euthanasie et suicide assisté

Le Rapport annuel 2015 des Comités régionaux de surveillance de l'euthanasie vient d'être rendu public aux Pays-Bas. Il révèle entre autres que, sur les 147.010 personnes décédées en 2015, 5.516 l'ont été du fait d'une euthanasie ou d'un suicide assisté (208 cas). Ce qui représente une augmentation de 4% par rapport à 2014 (5.306) et une augmentation de près de 50% par rapport à 2011 (3.695).
Si la plupart des personnes souffraient d'un cancer, le rapport pointe également une augmentation sign...

Lire la suite

La Fondation Roi Baudouin et l'euthanasie

La Fondation Roi Baudouin et l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Une brochure « Que faire ...face à la maladie d'Alzheimer ? » vient d'être éditée en partenariat avec la Fondation Roi Baudouin et la Fédération Royale du Notariat belge, dans le cadre du réseau d'écoute des notaires, avec le soutien de la Loterie Nationale. Ce document regorge de conseils pour les personnes atteintes de la maladie l'Alzheimer ainsi que pour leurs proches. L'on s'étonne néanmoins d'y voir figurer plusieurs paragraphes relatifs à la déclaration anticipée ainsi qu'une page entiè...

Lire la suite