Euthanasie: propositions déposées au Sénat

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 22/05/2012

Le 9 mai, deux propositions de loi modifiant la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie ont été déposées notamment par Marleen Temmermans.
Ces propositions de loi n°5-1610/1 et n°5-1611/1 reprennent des propositions de loi précédemment déposées par Myriam Vanlerberghe en 2007 et 2008. Les auteurs souhaitent par la première étendre l'euthanasie aux mineurs sans distinction d'âge. L'euthanasie pourrait être demandée par le mineur lui-même s'il dispose de la faculté de discernement. S'il ne dispose pas de la faculté de discernement, l'euthanasie pourrait être demandée par ses parents. La décision est prise en concertation avec l'équipe médicale et en accord avec les parents et l'enfant s'il a la faculté de discernement. Ce texte prévoit également d'ouvrir l'euthanasie aux prématurés et aux nouveaux nés qui présenteraient des complications, à la demande des parents.

La seconde proposition déposée ce 9 mai par les mêmes auteurs vise à ouvrir la possibilité de l'euthanasie aux personnes atteintes de démence. Chacun aurait la possibilité, à tout âge, de rédiger une déclaration anticipée qui ne serait plus limitée dans le temps, pour manifester sa volonté d'être euthanasié à certaines conditions. Par cette proposition de loi, les auteurs souhaiteraient également réduire l'objection de conscience des médecins en imposant au médecin qui ne souhaite pas pratiquer l'euthanasie de communiquer le dossier médical à un médecin favorable à l'euthanasie en vue d'assurer la « continuité des soins ».

Dossier "10 ans de dépénalisation en Belgique"

Vous pouvez aussi recevoir par la poste la Brochure "Clause de conscience pour les professionnels de la santé".
Formulaire de demande


Articles similaires

Advies tweede arts bij euthanasie: artsen in beroep bij Raad van State

Advies tweede arts bij euthanasie: artsen in beroep bij Raad van State

- Euthanasie et suicide assisté

De Euthanasiewet voorziet dat de arts die de euthanasie uitvoert het advies moet inwinnen van een tweede arts. Het KB van 17 maart 2013 werkte voor de vergoeding van deze "tweede" arts een regeling uit. De vergoeding gebeurt echter niet rechtstreeks. De zogenaamde "tweede" artsen moeten toetreden tot een vereniging, die hen bepaalde voorwaarden oplegt. Vier artsen gingen hiertegen in beroep bij de Raad van State. Zij zijn van oordeel dat het KB discriminerend is voor artsen die niet wensen...

Lire la suite

L’euthanasie des personnes démentes : la militance redouble en période électorale

L’euthanasie des personnes démentes : la militance redouble en période électorale

- Euthanasie et suicide assisté

En cette période électorale où s'alignent les programmes pour la prochaine législature, les militants pro euthanasie font pression pour autoriser l'euthanasie des personnes démentes.

Une pétition a déjà recueilli plus de 45.000 signatures d'après le Levens Einde Informatie Forum (LEIF) où elle est hébergée. Le Prof. et président de la Commission de contrôle de l'euthanasie Wim Distelmans avec 139 autres militants l'ont lancée le 7 mai dernier. Ils plaident pour que les personnes se trouvant à...

Lire la suite

Euthanasie : 10 ans après la dépénalisation

- Euthanasie et suicide assisté

Le 28 mai 2012, cela fera 10 ans que la Belgique a dépénalisé l'euthanasie, emboîtant le pas aux Pays-Bas qui s'étaient dotés d'une telle législation un an auparavant. Le Luxembourg s'inspira de ces législations en 2009. À ce jour, ces trois pays du Bénélux sont les seuls à avoir dépénalisé le fait de donner intentionnellement la mort à une personne qui en fait la demande.
À l'heure où la dépénalisation de l'euthanasie est en débat dans plusieurs États, notamment en France, il semble utile de ...

Lire la suite