Euthanasie: propositions déposées au Sénat

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 22/05/2012

Le 9 mai, deux propositions de loi modifiant la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie ont été déposées notamment par Marleen Temmermans.
Ces propositions de loi n°5-1610/1 et n°5-1611/1 reprennent des propositions de loi précédemment déposées par Myriam Vanlerberghe en 2007 et 2008. Les auteurs souhaitent par la première étendre l'euthanasie aux mineurs sans distinction d'âge. L'euthanasie pourrait être demandée par le mineur lui-même s'il dispose de la faculté de discernement. S'il ne dispose pas de la faculté de discernement, l'euthanasie pourrait être demandée par ses parents. La décision est prise en concertation avec l'équipe médicale et en accord avec les parents et l'enfant s'il a la faculté de discernement. Ce texte prévoit également d'ouvrir l'euthanasie aux prématurés et aux nouveaux nés qui présenteraient des complications, à la demande des parents.

La seconde proposition déposée ce 9 mai par les mêmes auteurs vise à ouvrir la possibilité de l'euthanasie aux personnes atteintes de démence. Chacun aurait la possibilité, à tout âge, de rédiger une déclaration anticipée qui ne serait plus limitée dans le temps, pour manifester sa volonté d'être euthanasié à certaines conditions. Par cette proposition de loi, les auteurs souhaiteraient également réduire l'objection de conscience des médecins en imposant au médecin qui ne souhaite pas pratiquer l'euthanasie de communiquer le dossier médical à un médecin favorable à l'euthanasie en vue d'assurer la « continuité des soins ».

Dossier "10 ans de dépénalisation en Belgique"

Vous pouvez aussi recevoir par la poste la Brochure "Clause de conscience pour les professionnels de la santé".
Formulaire de demande


Articles similaires

Il faut libérer la Commission euthanasie de l’emprise politique et idéologique dit Pr. Vanopdenbosch

Il faut libérer la Commission euthanasie de l’emprise politique et idéologique dit Pr. Vanopdenbosch

- Euthanasie et suicide assisté

C'est un appel à réformer la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie (CFCEE), qu'a lancé le Docteur Vanopdenbosch le 29 avril dernier. Invité à intervenir au cours de la journée d'étude « Euthanasie réussie ? Une évaluation critique de la loi et de la commission euthanasie » organisée à la KULeuven, l'ancien membre de la Commission, qui a remis sa démission en février 2018, est revenu sur les motivations de son départ. L'Institut Européen de Bioéthique en livre les poin...

Lire la suite

La branche belge des Frères de la Charité se rebelle et confirme sa position relative à l'euthanasie

La branche belge des Frères de la Charité se rebelle et confirme sa position relative à l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Fondée en 1807, la Congrégation des Frères de la Charité est une association  de consacrés et de laïcs dont le charisme ("Le Père Triest et sa perceptions des bons soins"), déployé dans le monde entier, est de prendre soin des personnes fragilisées par la maladie mentale. En Belgique, ce sont près de 5000 personnes malades qui sont accompagnées quotidiennement dans treize institutions psychiatriques du pays.

 

En Avril 2017, le Conseil d'Administration, constitué majoritairement de onze laïc...

Lire la suite

www.rebelpsy.be : appel à signatures en vue de la révision de la loi euthanasie

www.rebelpsy.be : appel à signatures en vue de la révision de la loi euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Le 28 mai 2018, la loi euthanasie belge « fêtera » son 16ème anniversaire. Aucune évaluation de cette loi ni de sa pratique n'a jamais été faite.  Soulignant l'urgence d'une telle démarche face aux dérives actuelles, Els Van Hoof et Nathalie Muylle, députées CD&V, ont déposé à la Chambre une résolution en ce sens le 7 décembre dernier, rejointes en cela par Valérie Van Peel (N-VA).

En admettant qu'il y ait un jour une véritable volonté politique en ce sens, qui en Belgique pourrait mener une ...

Lire la suite