Euthanasie : l’illégalité justifiée aux Pays-Bas

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Pays-Bas

Publié le : 12/11/2013

En 2008, M. Heringa a aidé sa mère de 99 ans à mettre fin à ses jours en lui procurant certains médicaments, après qu'un médecin eût refusé de pratiquer l'euthanasie.
Le Tribunal reconnaît qu'Albert Heringa “a délibérément choisi de ne pas respecter la loi”, mais comme il « est convaincu qu'il a agi par amour pour sa mère, il ne sera pas puni”. Alors que le parquet avait requis une peine de 3 mois de prison avec sursis, au lieu des 3 ans encourus, le tribunal a décidé de l'acquitter.
Le droit à l'aide à “partir de manière digne”, une fois sa vie “accomplie”, et pas seulement lorsque les critères de la loi sur l'euthanasie sont remplis, y est de plus en plus plébiscité.
Le débat public doit très certainement avoir lieu”, a poursuivi le tribunal, avant d'ajouter : “c'est au monde politique de décider si oui ou non il faut faire quelque chose”.
Source : Alliance Vita
 


Articles similaires

Québec : plus besoin d’être en fin de vie pour obtenir l’euthanasie

Québec : plus besoin d’être en fin de vie pour obtenir l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

C'est la demande d'aide au suicide de deux personnes malades qui a eu, mercredi dernier, une incidence majeure sur la loi québécoise concernant les soins de fin de vie.

En effet, par une décision de la Cour supérieure du Québec, la juge Christine Baudouin a donné raison à Jean Truchon et Nicole Gladu pour obtenir l'aide médicale à mourir (euthanasie ou assistance au suicide). Tous deux souffrent de maladies dégénératives qui les limitent fortement dans leurs mouvements et dans leur communicat...

Lire la suite

Betaling van de tweede arts advies bij euthanasievraag : de grootste artsenbond BVAS stemde tegen

Betaling van de tweede arts advies bij euthanasievraag : de grootste artsenbond BVAS stemde tegen

- Euthanasie et suicide assisté

Sinds 2007 is er geld voor het tweede artsenconsult bij een euthanasieaanvraag en eind 2014 wordt er wellicht betaald. Maar de grootste artsenbond BVAS stemde tegen, niet omdat het bedrag te gering is, maar omdat 'één groep de euthanasie-advisering poogt te monopoliseren'. De overheid kiest voor elke taalgroep één 'inrichtende macht' die opleiding en bijscholing en erkenning van die tweedeconsultartsen op zich neemt. In Vlaanderen is dat de LEIF-groep van Wim Distelmans, voor Franstalig Bel...

Lire la suite

L'euthanasie est une menace réelle pour la pratique de la médecine

L'euthanasie est une menace réelle pour la pratique de la médecine

- Euthanasie et suicide assisté

Le Professeur belge Benoît Beuselinck, médecin oncologue de la KUL, révèle dans un ouvrage universitaire, « Euthanasia and Assisted Suicide : Lessons from Belgium » que des infirmières et des assistantes sociales d'un hôpital belge démissionnent de l'unité de soins palliatifs, parce que celle-ci se transforme en « maison de l'euthanasie ».

Ces infirmières ne veulent plus être réduites à préparer les patients et leurs familles aux injections létales, et considèrent que les demandes d'euthanasi...

Lire la suite