Euthanasie : étude sur les pratiques et attitudes des médecins belges

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 10/01/2012

Une étude vient de sortir dans le cadre du projet MELC (Monitoring the quality of End-of-Life Care in Flanders) du programme IWT-SBO (agence de financement pour la science et la technologie en Flandre). Elle révèle les motifs pour lesquels les médecins de Flandre n'ont pas déclaré à la Commission d'évaluation les euthanasies qu'ils ont pratiquées, alors que la loi les y oblige.
Que dit cette étude? Dans tous les cas où le médecin néglige son obligation de déclarer l'euthanasie à la Commission de contrôle, 18%  considèrent que la procédure administrative est fastidieuse, 12% que toutes les conditions et procédures légales n'étaient pas respectées. Dans  9% des cas non déclarés, le médecin a la conviction que l'euthanasie est une affaire privée entre son patient et lui-même, et, dans 2% des cas, le médecin aurait craint d'éventuelles poursuites juridiques.
Cette même étude éclaire aussi d'autres aspects : un médecin considère ou non un décès comme un cas d'euthanasie selon la substance utilisée pour induire ce décès. Lorsqu'il pratique l'euthanasie au moyen d'une dose excessivement élevée d'opaciés, le médecin ne perçoit généralement pas cet acte comme une euthanasie, mais comme une forme de sédation ou de soins palliatifs "exagérés".


Articles similaires

Nouvelle loi espagnole sur l'euthanasie contestée devant la Cour Constitutionnelle à quelques jours de son entrée en vigueur

Nouvelle loi espagnole sur l'euthanasie contestée devant la Cour Constitutionnelle à quelques jours de son entrée en vigueur

- Euthanasie et suicide assisté

Le vendredi 25 juin est la date prévue pour l'entrée en vigueur de la nouvelle loi espagnole sur l'euthanasie, exactement trois mois après son approbation et publication au Journal Officiel Espagnol (Boletín Oficial del Estado). Avec cette loi (Ley Orgánica 3/2021), l'Espagne devient le huitième pays au monde à légaliser le suicide assisté et l'euthanasie active, après les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, le Canada, la Colombie, la Nouvelle-Zélande et certains états d'Australie.  

La loi...

Lire la suite

Belgique : 24.360 nouvelles déclarations d'euthanasie enregistrées en 2014

Belgique : 24.360 nouvelles déclarations d'euthanasie enregistrées en 2014

- Euthanasie et suicide assisté

Selon les chiffres du SPF Santé publique, le nombre de déclarations anticipées d'euthanasie enregistrées dans les administrations communales sur l'ensemble du territoire en 2014 s'élève à 24.360. C'est 3.946 de plus qu'un an auparavant, où 20.414 déclarations de ce genre avaient été déposées.
A noter que le taux de révision de ces déclarations est en progression (pour modifier par exemple la personne de confiance à laquelle le corps médical peut s'adresser le moment venu). 2.872 personnes ont ...

Lire la suite

Royaume-Uni : la Cour Européenne des Droits de l’Homme refuse le droit à l’euthanasie

Royaume-Uni : la Cour Européenne des Droits de l’Homme refuse le droit à l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Dans un arrêt Nicklinson et Lamb c/ Royaume-Uni, en date du 16 juillet 2015, la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) a unanimement rejeté la demande d'euthanasie et du suicide assisté de deux ressortissants britanniques âgés de cinquante ans, conformément à leur législation nationale. En effet, l'article 2 de la loi de 1961 sur le suicide prohibe le suicide assisté, et le droit britannique assimile l'euthanasie volontaire à un meurtre. Cette décision est définitive.
Le premier ressorti...

Lire la suite