Euthanasie / deux propositions de loi : déclaration anticipée et obligation de renvoi

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 06/11/2012

Ce 5 octobre 2012, deux propositions de loi relativesà l'euthanasie ont été déposées par Mme Marleen Temmerman et M. Guy Swennen. La première (doc 5-1799/1) vise à rendre illimitée la durée de validité de la déclaration anticipée par laquelle les patients indiquent par écrit leur volonté qu'il soit procédé à une euthanasie lorsque certaines conditions sont réunies. Actuellement, cette déclaration doit être confirmée par le patient tous les 5 ans afin de conjurer le risque qu'elle soit rédigée à un âge où il est en pleine santé et soit ensuite perdue de vue. [Wetvoorstel]

La seconde (doc 5-1798/1) vise à imposer au médecin qui refuse de donner suite à une requête d'euthanasie pour une raison autre que médicale de transmettre le dossier médical à un confrère qui,lui, donnera suite à cette requête. Cette proposition de loi limite ainsi considérablement la portée de la "clause de refus" (appelée parfois aussi "clause de conscience"). [Wetvoorstel]


Articles similaires

Pays-Bas : 4 nouvelles euthanasies sous enquête pénale

Pays-Bas : 4 nouvelles euthanasies sous enquête pénale

- Euthanasie et suicide assisté

En 2017, les Commissions régionales de contrôle de l'euthanasie néerlandaises (RTE) ont jugé 12 cas (sur les 6.585 déclarés) non-conformes aux exigences de la loi de 2002. 10 dossiers ont déjà été examinés par le Ministère Public, et sur ceux-ci, 4 font désormais l'objet d'une enquête pénale.

Deux des 4 euthanasies sous enquête ont été pratiquées par un même médecin gériatre, de la « Levenseindekliniek ». Il a euthanasié une personne atteinte d'Alzheimer sur base de sa déclaration anticipée, ...

Lire la suite

L’Académie de médecine (France) s’oppose à une nouvelle loi sur l’euthanasie.

L’Académie de médecine (France) s’oppose à une nouvelle loi sur l’euthanasie.

- Euthanasie et suicide assisté

L'Académie réitère son opposition à l'euthanasie active ou à l'aide médicale au suicide : «Il n'est pas dans la mission du médecin de provoquer délibérément la mort. Aucun médecin ne saurait consentir à donner la mort. Aucun médecin ne saurait se voir imposer par la loi de transgresser cet interdit fondateur.»
Elle admet toutefois qu'il «devient nécessaire de faire progresser dans notre société la notion et l'expression des directives anticipées», un élément de la loi Leonetti qui permet à un ...

Lire la suite

L’euthanasie des personnes démentes : la militance redouble en période électorale

L’euthanasie des personnes démentes : la militance redouble en période électorale

- Euthanasie et suicide assisté

En cette période électorale où s'alignent les programmes pour la prochaine législature, les militants pro euthanasie font pression pour autoriser l'euthanasie des personnes démentes.

Une pétition a déjà recueilli plus de 45.000 signatures d'après le Levens Einde Informatie Forum (LEIF) où elle est hébergée. Le Prof. et président de la Commission de contrôle de l'euthanasie Wim Distelmans avec 139 autres militants l'ont lancée le 7 mai dernier. Ils plaident pour que les personnes se trouvant à...

Lire la suite