Euthanasie des mineurs : vote au Sénat

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 13/12/2013

Après avoir été votée par les commissions réunies des affaires sociales et de la justice du Sénat le 28 novembre 2013,  le Sénat Belge a adopté, à une large majorité, ce jeudi 12 décembre, la proposition de loi qui vise à étendre l'euthanasie aux mineurs dans le pays.
Par 50 voix contre 17, la proposition de loi a été adoptée par les socialistes et les libéraux membres de la majorité gouvernementale, et par les écologistes et les sénateurs du parti nationaliste flamand NV-A issus de l'opposition. Seuls les sénateurs centristes chrétiens-démocrates, membres de la majorité, et le parti flamand d'extrême droite Vlaams Belang, issus de l'opposition, ont voté contre.
Les débats qui ont précédés le vote ont été animés lorsque la Sénatrice Els Van Hoof (CD&V) a souligné le manque de contrôle de la loi actuelle par la Commission d'évaluation (Voir dossier de l'IEB, p. 6 et 7).
Le Magazine Marianne du 2 décembre a également publié un dossier intitulé "Euthanasie : le débat confisqué" dans lequel est questionnée l'impartialité de la Commision au vu de l'appartenance de 2/3 de ses membres à des associations ou groupes  de médecins pro-euthanasie.
La prochaine étape du processus sera celle de la discussion à la Chambre des représentants, avant de revenir au Sénat. Les élections législatives ayant lieu le 25 mai prochain, "il n'est pas certain que les députés auront le temps [d'] examiner [la proposition de loi]". Mais les socialistes restent déterminés. En effet, la députée socialiste Karine Lalieux a déclaré: "Nous voulons que cette loi soit définitivement adoptée avant la dissolution des chambres".

 


Articles similaires

Derrière le procès Tine Nys, le procès de l’euthanasie pour souffrance psychique

Derrière le procès Tine Nys, le procès de l’euthanasie pour souffrance psychique

- Euthanasie et suicide assisté

Le procès d'assises qui s'est ouvert ce 17 janvier au Palais de justice de Gand met aux prises trois médecins avec l'accusation de non-respect de la loi belge sur l'euthanasie.

L'attention importante que suscite cette affaire s'explique non seulement par le caractère inédit d'un tel procès pour euthanasie en Belgique, mais aussi - sinon surtout - par le fait qu'est ici jugée la pratique d'une euthanasie basée sur l'existence d'une souffrance psychique.

Pour rappel, l'acte d'euthanasie n'est ...

Lire la suite

Euthanasie Nederland : + 18%

Euthanasie Nederland : + 18%

- Euthanasie et suicide assisté

3.695 personnes ont été euthanasiées ou assistées dans leur suicide en 2011, soit 18% de plus qu'en 2010. C'est ce qui ressort du nouveau Rapport .
Cette évolution croissante du nombre de personnes euthanasiées pose de sérieux problèmes de gestion aux Comités Régionaux censés devoir vérifier les dossiers qui leur sont soumis par les médecins ayant pratiqué l'euthanasie. Cette vérification des Comité Régionaux contrôle la conformité de l'acte euthanasique par rapport aux exigences de la loi.
Ce...

Lire la suite

Pays-Bas : érosion de la loi euthanasie et dangers pour les personnes atteintes de démence

Pays-Bas : érosion de la loi euthanasie et dangers pour les personnes atteintes de démence

- Euthanasie et suicide assisté

Entièreté de l'opinion du Dr. Chabot : ICI
A la suite de la publication du troisième Rapport quinquennal d'évaluation de la loi Euthanasie aux Pays-Bas, dans lequel des experts se félicitent de la bonne application de la loi, le psychiatre Boudewijn Chabot dénonce quant à lui, le fait que cette loi ait été vidée de son sens et n'assure plus la protection des personnes souffrant de démence ou de troubles psychiatriques, qui sont de plus en plus nombreuses et pour lesquelles de plus en plus de m...

Lire la suite