Euthanasie des mineurs : prise de position de 16 pédiatres en Flandre

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 06/11/2013

« Sortez de l'ombre l'euthanasie des enfants »

Face à un débat qui se radicalise, une quinzaine de pédiatres (voir liste ci-dessous) publient dans Le Soir numérique « 17 heures » une carte blanche qui demande aux sénateurs d'adopter une loi pour leur permettre d'aider légalement leurs jeunes patients,
« de la manière la plus humaine et responsable possible ». Ils écrivent : « En tant que prestataires de soins, il nous arrive exceptionnellement de devoir assister des mineurs confrontés à une souffrance insupportable, même si nous devons pour ce faire aujourd'hui sortir du cadre de la loi. Ce genre de décision n'est jamais prise à la légère : tant le patient, ses parents et sa famille que le personnel soignant ont dans l'intervalle étudié toute autre alternative et option, pour finalement arriver à la triste conclusion que la situation n'est plus compatible avec ce que, eux et nous, ainsi que l'écrasante majorité de la population, nous entendons par une vie digne. » Le Soir, 6/11/2013

"Haal levenseinde voor minderjarigen uit het duister "

Open brief van 16 kinderartsen: “Palliatieve sedatie, vaak als alternatief aangehaald door tegenstanders van aanpassing van de wet, is in de uitzonderlijke gevallen waar wij over spreken helemaal geen oplossing. Deze handelswijze, evenzeer in de schemerzone van de wet, laat vooral toe het (niet) nemen van beslissingen voor de arts comfortabeler te maken. Wij zoeken geen comfort voor onszelf als artsen, wij gaan voor de honderd procent voor het comfort en de waardigheid van onze patiënt. Mensen die vrezen dat een wetsaanpassing de deur openzet voor misbruik weten duidelijk niet waarover ze spreken. Voor alle duidelijkheid: wij zijn als artsen niet op zoek naar zulke situaties, maar ze bestaan nu eenmaal. En dan hebben wij de plicht patiënten ook in deze situaties te helpen, en liefst op de meest menselijke en verantwoorde manier.

 

Volledige brief

Dr. Gerlant van Berlaer (UZ Brussel, VUB), Prof. Els Duval (Paola Kinderziekenhuis Antwerpen), Dr. Sara Debulpaep (Hôpital Universitaire St Pierre, Brussel), Prof. Jutte Van der Werff Ten Bosch (UZ Brussel, VUB), Prof. Dominique Biarent (Hopital Universitaire des Enfants Reine Fabiola, ULB), Prof. Peter Deconinck (VUB), Dr. Hilde Van Hauthem (AZ St Maria Halle, voorzitter Vlaamse Vereniging Kindergeneeskunde), Prof. Patrick Van de Voorde (UZ Gent, U Gent), Prof. Anna Jansen (UZ Brussel, VUB), Dr. Joris Verlooy (UZ Gent, U Gent), Dr. Dominque Bulckaert (UZ Brussel), Dr. Hilde Franckx (Zeepreventorium De Haan), Dr. Mark Van Oort (Paola Kinderziekenhuis Antwerpen), Prof. Iris De Schutter (UZ Brussel, VUB), Dr. Johan Marchand (UZBrussel, VUB), Dr. Marlies Van Putten (UZ Brussel)


Articles similaires

Australie et Nouvelle Zélande rejet de la dépénalisation de l'euthanasie

Australie et Nouvelle Zélande rejet de la dépénalisation de l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Le Parlement de la Tasmanie (Etat d'Australie) vient  de rejeter le projet de loi qui visait à dépénaliser l'euthanasie dans cet Etat. Il était proposé que les malades en phase terminale puissent mettre fin à leur vie 10 jours après avoir réitéré pour la troisième fois une demande d'euthanasie à leur médecin. Dans le Territoire du Nord, autre Etat d'Australie, l'euthanasie avait été dépénalisée, pour la première fois dans le monde, en 1995. Neuf mois après l'entrée en vigueur de cette loi, le ...

Lire la suite

Pays-Bas : euthanasie pour « fatigue de vivre » ?

Pays-Bas : euthanasie pour « fatigue de vivre » ?

- Euthanasie et suicide assisté

Nul besoin d'élargir la loi dépénalisant l'euthanasie aux Pays-Bas aux personnes considérant que leur vie est « accomplie » et qui souhaiteraient pour cette seule raison qu'un médecin y mette fin. C'est la conclusion du rapport Schnabel, remis au gouvernement néerlandais le 4 février 2016.
Alerté par plusieurs psychiatres quant aux potentielles dérives de la loi euthanasie, le gouvernement a chargé des experts d'étudier la possibilité d'une extension de la loi actuelle dépénalisant l'euthanasi...

Lire la suite

Un détenu euthanasié en Belgique

Un détenu euthanasié en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Le prisonnier belge a-t-il été euthanasié? En a-t-il fait la demande ? Oui, cela a été confirmé par le docteur Francis Van Mol, directeur général du service de santé pénitentiaire.
Frank V.D.B., incarcéré depuis 20 ans pour un double meurtre était atteint d'une maladie psychique. Sa demande a été ratifiée par trois médecins indépendants et considérée comme conforme à la législation belge sur l'euthanasie. Néanmoins, cette décision a été vivement critiquée par l'association belge des syndicats ...

Lire la suite