Euthanasie des mineurs : certains politiques disent "STOP !"

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 27/06/2013

Le débat sur la proposition d'extension de l'euthanasie aux mineurs engendre commence à poser question, et ce dans tous les partis. Portée par des sénateurs PS et MR (avec des homologues du SP.A et l'Open VLD), il est clair que cette disposition recueille une majorité « alternative », mais pas homogène, relève la Libre Belgique. Le quotidien publie aussi une opinion de Philippe Moureaux (PS) qui se dit  très indécis sur ce point.
Mais dans le camp libéral aussi, Gérard Deprez (vice-président du MR), ainsi que Marie-Christine Marghem et des élus régionaux MR  confient leur réticence. L'ancien président du PSC estime d'abord qu'il faut prendre le temps d'un débat serein et ne pas se fixer de délai avant lequel on doit conclure. Si tant est qu'il soit nécessaire légiférer sur une telle question.
Ces parlementaires libéraux rappellent ainsi que très peu de cas d'euthanasie de mineurs ont été déclarés depuis 2002 aux Pays-Bas. Mais surtout, ces élus proposent d'autres voies, celles des soins palliatifs en l'occurrence. « Une partie importante du corps médical témoigne que de nombreuses personnes demandent l'euthanasie à cause d'un sentiment d'abandon plus que pour venir à bout d'une douleur physique. Différents services de soins palliatifs permettent d'accompagner les personnes dans leurs derniers instants. (...) N'est-il pas aussi urgent d'investir à ce niveau ? »


Articles similaires

La branche belge des Frères de la Charité se rebelle et confirme sa position relative à l'euthanasie

La branche belge des Frères de la Charité se rebelle et confirme sa position relative à l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Fondée en 1807, la Congrégation des Frères de la Charité est une association  de consacrés et de laïcs dont le charisme ("Le Père Triest et sa perceptions des bons soins"), déployé dans le monde entier, est de prendre soin des personnes fragilisées par la maladie mentale. En Belgique, ce sont près de 5000 personnes malades qui sont accompagnées quotidiennement dans treize institutions psychiatriques du pays.

 

En Avril 2017, le Conseil d'Administration, constitué majoritairement de onze laïc...

Lire la suite

Euthanasie : le Parlement belge vote la remise en cause de la liberté de conscience

Euthanasie : le Parlement belge vote la remise en cause de la liberté de conscience

- Euthanasie et suicide assisté

Ce jeudi 5 mars en début de soirée, le Parlement fédéral a adopté la loi modifiant la législation en matière d'euthanasie.

Cette loi prévoit notamment la remise en cause de la liberté de conscience des médecins et des personnes actives au sein des institutions de soins (soignants, résidents, bénévoles, ...) au sujet de la pratique de l'euthanasie.

La loi oblige désormais le médecin qui refuse de pratiquer l'euthanasie (soit pour une raison médicale, soit sur base de sa conscience) à « transm...

Lire la suite

Détails des chiffres de l'euthanasie aux Pays-Bas

Détails des chiffres de l'euthanasie aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Ce Flash Expert est une synthèse du rapport 2017 de l'euthanasie aux Pays-Bas

 6.585 euthanasies et suicides assistés ont été enregistrés aux Pays-Bas en 2017, annonce le Rapport annuel récemment publié des 5 Commissions régionales qui contrôlent la pratique. Cela signifie que 4,4% des néerlandais décédées (150.027) ont demandé à ce qu'un médecin provoque leur mort ou les y assiste (250 suicides assistés).

Cela représente également une hausse de 8% d'euthanasies officiellement déclarées par ...

Lire la suite