Euthanasie des enfants : accélération pour un passage en force

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 14/01/2014

La Commission de la Justice n'a pas fait droit mardi aux demandes d'auditions et d'avis exprimées dans l'examen du projet de loi qui étend l'euthanasie aux mineurs. La discussion générale pourra donc commencer la semaine prochaine. Le vote définitif du texte, transmis par le Sénat, devrait donc très probablement intervenir avant la fin de la législature.
Avant les vacances, le Sénat a approuvé une proposition de loi qui étend aux mineurs la loi de 2002 sur l'euthanasie. Une majorité de rechange s'est dégagée à cette occasion, réunissant les socialistes et libéraux (moins deux voix au MR), auteurs du texte, la N-VA et les écologistes.
Mardi, de nouvelles demandes d'auditions ont été formulées. Le CD&V souhaitait entendre le groupe multidisciplinaire Metaforum de la KU Leuven qui a planché sur cette question pendant deux ans. Le cdH a regretté que les juristes n'aient pas été assez entendus, sans préciser toutefois qui il voulait auditionner. Le MR a quant à lui demandé que la Commission invite des représentants de la société royale de pédiatrie des Pays Bas, où l'euthanasie des mineurs de plus de 12 ans a été dépénalisée, ainsi qu'un professeur néerlandais auteur du protocole de Groningen relatif à l'euthanasie d'un enfant de moins de douze ans. La Commission a rejeté les demandes d'audition ainsi que la demande d'un avis de la Commission de la Santé de la Chambre. Source :  Belga

 


 


Articles similaires

Pays-Bas : des médecins refusent d’euthanasier les personnes atteintes de démence

Pays-Bas : des médecins refusent d’euthanasier les personnes atteintes de démence

- Euthanasie et suicide assisté

KNMG (Koninklijke Nederlandsche Maatschappij tot bevordering der Geneeskunst) , l'association des médecins néerlandais, a exprimé le refus général de ceux-ci de pratiquer l'euthanasie sur des personnes déjà démentes, faute de savoir si au moment de l'acte ces patients souffrent réellement de manière intolérable.
« Porter un jugement sur une demande d'euthanasie ou d'aide au suicide émanant d'un patient en voie de devenir dément exige du médecin de faire une évaluation très complexe. Le process...

Lire la suite

Vers l’euthanasie des jeunes enfants sans leur consentement aux Pays-Bas

Vers l’euthanasie des jeunes enfants sans leur consentement aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Autoriser l'euthanasie sur les enfants de 1 à 12 ans, même si ceux-ci ne la demandent pas ou n'y consentent pas : voici ce que propose le ministre néerlandais Hugo De Jonge, dans une lettre adressée à la Chambre basse du Parlement des Pays-Bas, le 12 octobre dernier.

L'euthanasie est aujourd'hui légale aux Pays-Bas pour les personnes majeures et les enfants mineurs de plus de 12 ans. La pratique de l'euthanasie sur les enfants de moins d'un an est quant à elle dépénalisée, via le Protocole de...

Lire la suite

Les soins palliatifs édictent leurs recommandations pour pratiquer l’euthanasie

Les soins palliatifs édictent leurs recommandations pour pratiquer l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Nouveau Flash Expert pour décrypter les recommandations de la Fédération des soins palliatifs en Flandre : ICI

La Fédération des soins palliatifs en Flandre a publié récemment des recommandations destinées aux aidants confrontés à une demande d'euthanasie d'une personne majeure. En réalité, cette dénommée « directive euthanasie » s'adresse principalement aux médecins et aux infirmiers et leur donne une ligne de conduite à observer depuis la demande jusqu'à l'exécution de l'euthanasie.

On peu...

Lire la suite