États-Unis : suicide assisté légalisé au Colorado

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 16/11/2016

Le 8 novembre dernier, le Colorado est devenu le cinquième État américain à adopter une loi dite « pour le droit à mourir », après l'État de Washington, l'Oregon, la Californie et le Vermont. Le Montana tolère quant à lui la pratique sur base jurisprudentielle.

Les citoyens du Colorado ont donc voté en faveur de la « Proposition 106 », visant à permettre aux résidents majeurs du Colorado de demander l'assistance au suicide s'ils sont malades et ont moins de six mois d'espérance de vie. Ils doivent aussi être jugés assez compétents pour faire leur propre choix et doivent demander volontairement la substance qui provoquera leur mort. La « Proposition 106 » s'inspire en partie de la législation homologue de l'Oregon. Auparavant, aider quelqu'un à mourir était reconnu comme un crime.

La campagne faite en faveur de cette proposition a été largement financée par les associations « Compassion and Choices » et « Yes on Colorado End-of-Life Options » à hauteur de près de 3 millions de dollars. Des activistes de la défense des personnes handicapées ont critiqué certaines formes de langage utilisées pendant le débat. Ils ont par exemple affirmé que les arguments soutenant un « droit à mourir » parce que « la vie ne vaut pas la peine d'être vécue si on est handicapé » sont discriminatoires.

La légalisation du suicide assisté soulève aussi des inquiétudes en raison du risque de s'engager dans une situation de « pente glissante » dans laquelle cette possibilité serait de plus en plus utilisée et les règles d'accès seraient progressivement relâchées. Aux États-Unis, il n'y a pas de loi fédérale en la matière à l'heure actuelle. Les États promulguent donc individuellement leur propre législation.

Source : The Verge


Articles similaires

Suisse : la Fédération des Médecins s’oppose au suicide assisté pour « souffrance insupportable »

Suisse : la Fédération des Médecins s’oppose au suicide assisté pour « souffrance insupportable »

- Euthanasie et suicide assisté

La Fédération des Médecins Suisses (FMH) a refusé, ce 25 octobre, d'élargir les critères d'accès au suicide assisté. Les nouvelles directives de l'Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM), publiées en mai dernier, avaient remplacé le critère de « fin de vie » par celui de « souffrance insupportable due à des symptômes de maladie et/ou à des limitations fonctionnelles ».
La FMH, forte de 40 000 membres, a jugé que le critère de souffrance insupportable n'était pas mesurable et renvoyait à ...

Lire la suite

Suisse : suicides assistés en augmentation de 26%

Suisse : suicides assistés en augmentation de 26%

- Euthanasie et suicide assisté

Selon l'office national des statistiques suisse, le nombre de suicides assistés a connu une augmentation sans précédent en 2014, soit 26%. Swissinfo fait état de 742 personnes y ont eu recours, soit 2,5 fois plus que 5 ans auparavant, ce qui représente 1,2% des personnes décédées pour cette même année. Dans 42% des cas, le suicide assisté a été justifié par l'évolution d'une maladie cancéreuse.

Le groupe EXIT, qui organise des suicides assistés, fait pour sa part état de 34% d'augmentation en...

Lire la suite

Oregon : suicides assistés

Oregon : suicides assistés

- Euthanasie et suicide assisté

Le rapport 2013 relatif au suicide assisté dans l'Etat d'Oregon aux Etats-Unis, vient d'être publié. 71 personnes en 2013 se sont suicidées dans le cadre de cette loi. La raison invoquée pour mettre fin à leurs jours, était de pouvoir contrôler leur mort.
Il faut rappeler que le suicide assisté se distingue de l'acte d'euthanasie puisque c'est le patient lui-même qui provoque sa propre mort, par des produits que lui a laissés le médecin. Celui-ci est présent pour veiller à ce que la mort survi...

Lire la suite