États-Unis : suicide assisté légalisé au Colorado

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 16/11/2016

Le 8 novembre dernier, le Colorado est devenu le cinquième État américain à adopter une loi dite « pour le droit à mourir », après l'État de Washington, l'Oregon, la Californie et le Vermont. Le Montana tolère quant à lui la pratique sur base jurisprudentielle.

Les citoyens du Colorado ont donc voté en faveur de la « Proposition 106 », visant à permettre aux résidents majeurs du Colorado de demander l'assistance au suicide s'ils sont malades et ont moins de six mois d'espérance de vie. Ils doivent aussi être jugés assez compétents pour faire leur propre choix et doivent demander volontairement la substance qui provoquera leur mort. La « Proposition 106 » s'inspire en partie de la législation homologue de l'Oregon. Auparavant, aider quelqu'un à mourir était reconnu comme un crime.

La campagne faite en faveur de cette proposition a été largement financée par les associations « Compassion and Choices » et « Yes on Colorado End-of-Life Options » à hauteur de près de 3 millions de dollars. Des activistes de la défense des personnes handicapées ont critiqué certaines formes de langage utilisées pendant le débat. Ils ont par exemple affirmé que les arguments soutenant un « droit à mourir » parce que « la vie ne vaut pas la peine d'être vécue si on est handicapé » sont discriminatoires.

La légalisation du suicide assisté soulève aussi des inquiétudes en raison du risque de s'engager dans une situation de « pente glissante » dans laquelle cette possibilité serait de plus en plus utilisée et les règles d'accès seraient progressivement relâchées. Aux États-Unis, il n'y a pas de loi fédérale en la matière à l'heure actuelle. Les États promulguent donc individuellement leur propre législation.

Source : The Verge


Articles similaires

Canada: une Cour d'appel maintient l'interdiction du suicide assisté

Canada: une Cour d'appel maintient l'interdiction du suicide assisté

- Euthanasie et suicide assisté

La Cour d'appel de Colombie-Britannique (province de l'ouest canadien) a décidé du "maintien l'interdiction de l'euthanasie au Canada". La Cour renverse ainsi "une décision de première instance" à la suite de laquelle le gouvernement canadien avait fait appel en "invoquant la nécessité de protéger les personnes les plus vulnérables de la société".
Dans leur décision, les juges Mary Newbury et Mary Saunders ont précisé: "Les conséquences sociétales de permettre l'aide médicale au suicide au Ca...

Lire la suite

Afrique du Sud : R. Stransham-Ford meurt naturellement avant qu’un juge autorise le suicide assisté

Afrique du Sud : R. Stransham-Ford meurt naturellement avant qu’un juge autorise le suicide assisté

- Euthanasie et suicide assisté

Le suicide assisté est illégal en Afrique du Sud et, selon la loi, le médecin qui aiderait quelqu'un à se suicider pourrait être condamné à 14 ans de prison ferme.
S'inscrivant en faux contre cette loi, un tribunal de Pretoria a récemment autorisé un avocat de 65 ans, Robin Stransham-Ford, à demander au médecin de l'aider à se suicider, garantissant que celui-ci ne serait pas poursuivi. En effet, le juge Hans Fabricius a estimé qu'un médecin pouvait « mettre fin à sa vie, soit par administrati...

Lire la suite

Royaume-Uni : l’Association des Médecins Britanniques opposée à toute forme de suicide assisté

Royaume-Uni : l’Association des Médecins Britanniques opposée à toute forme de suicide assisté

- Euthanasie et suicide assisté

Lors de sa dernière assemblée générale, la « British Medical Association » a rendu un avis sur le suicide assisté. Elle y indique sa ferme opposition à toute forme de suicide assisté, réaffirmant le bien-fondé de l'actuel régime juridique. De plus, la BMA encourage les établissements à mettre en place des structures de soins palliatifs adaptées et accessibles à tous et qui permettent de répondre à la souffrance des personnes en leur assurant une mort dans des conditions dignes.
La BMA est une ...

Lire la suite