États-Unis : suicide assisté légalisé au Colorado

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 16/11/2016

Le 8 novembre dernier, le Colorado est devenu le cinquième État américain à adopter une loi dite « pour le droit à mourir », après l'État de Washington, l'Oregon, la Californie et le Vermont. Le Montana tolère quant à lui la pratique sur base jurisprudentielle.

Les citoyens du Colorado ont donc voté en faveur de la « Proposition 106 », visant à permettre aux résidents majeurs du Colorado de demander l'assistance au suicide s'ils sont malades et ont moins de six mois d'espérance de vie. Ils doivent aussi être jugés assez compétents pour faire leur propre choix et doivent demander volontairement la substance qui provoquera leur mort. La « Proposition 106 » s'inspire en partie de la législation homologue de l'Oregon. Auparavant, aider quelqu'un à mourir était reconnu comme un crime.

La campagne faite en faveur de cette proposition a été largement financée par les associations « Compassion and Choices » et « Yes on Colorado End-of-Life Options » à hauteur de près de 3 millions de dollars. Des activistes de la défense des personnes handicapées ont critiqué certaines formes de langage utilisées pendant le débat. Ils ont par exemple affirmé que les arguments soutenant un « droit à mourir » parce que « la vie ne vaut pas la peine d'être vécue si on est handicapé » sont discriminatoires.

La légalisation du suicide assisté soulève aussi des inquiétudes en raison du risque de s'engager dans une situation de « pente glissante » dans laquelle cette possibilité serait de plus en plus utilisée et les règles d'accès seraient progressivement relâchées. Aux États-Unis, il n'y a pas de loi fédérale en la matière à l'heure actuelle. Les États promulguent donc individuellement leur propre législation.

Source : The Verge


Articles similaires

L’euthanasie en psychiatrie est une alternative valable au suicide

L’euthanasie en psychiatrie est une alternative valable au suicide

- Euthanasie et suicide assisté

« Si quelqu'un veut vraiment mourir, nous devons oser l'aider."

C'est en tout cas ce qui ressort de l'entretien (en néerlandais ci-dessous) paru dans le magazine Knack.
La psychiatre Lieve Thienpont, médecin du groupe LEIF (LevensEindInformatieForum) et le juriste Tony Van Loon font tous deux partie de l'équipe Ulteam (Uitklaring Levenseindevragen Team) à Wemmel, une équipe pluridisciplinaire qui accueille les personnes qui souhaitent se faire euthanasier et pour lesquelles le médecin de fami...

Lire la suite

Italie : 12 ans de prison pour « aide et incitation au suicide »

Italie : 12 ans de prison pour « aide et incitation au suicide »

- Euthanasie et suicide assisté

Marco Cappato, politicien italien membre du parti des Radicaux italiens, risque 12 ans de prison pour « aide et incitation au suicide ». Il s'est dénoncé d'avoir accompagné en Suisse Fabio Antoniani, alias DJ Fabio, devenu tétraplégique et aveugle après un accident de voiture, afin de l'y aider à mourir le 27 février 2017. Marco Cappato espère par son aveu public remettre en cause le refus de l'Etat italien d'autoriser l'euthanasie.

Cette provocation intervient au moment où la Chambre des dép...

Lire la suite

Pays-Bas : faut-il une nouvelle loi pour le suicide assisté des personnes âgées ?

Pays-Bas : faut-il une nouvelle loi pour le suicide assisté des personnes âgées ?

- Euthanasie et suicide assisté

« Pour des raisons pratiques et aussi de principe, une loi autorisant l'aide au suicide pour les personnes âgées qui souhaitent terminer leur vie, n'est absolument pas souhaitable ». C'est ce qu'affirme en substance le communiqué de la Société royale néerlandaise des médecins (KNMG), qui regroupe plus de 59.000 praticiens aux Pays-Bas.

Récemment, les deux ministres sortants, de la Santé et de la Justice, avaient communiqué en sens contraire dans une lettre envoyée au Parlement. Ils y suggérai...

Lire la suite