Etats-Unis : le suicide assisté en Oregon

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 21/04/2017

En Oregon, 3% des suicides assistés recensés par l'Autorité de Santé sont justifiés par l'incapacité à financer une chimiothérapie. Ce motif interpelant a été révélé dans un rapport d'évaluation du Death with Dignity Act (1ère loi aux Etats-Unis permettant le suicide assisté dans l'Etat d'Oregon, en vigueur depuis 1997) publiée par JAMA Oncology au début du mois d'avril.

L'étude montre par ailleurs que, depuis 1998, le nombre de demandes de suicide assisté ne fait qu'augmenter. On note une croissance annuelle moyenne de 12% entre 1998 et 2013 et une hausse encore plus prononcée de 30% par an entre 2013 et 2015.

Sur cette même période (1998-2015), seules 991 prescriptions létales sur les 1.545 délivrées (soit 64%) ont effectivement été utilisées. Parmi ces 991 cas de suicide assisté enregistrés, 77% étaient atteints d'un cancer.

Enfin, le Dr Blancke, principal auteur de cette étude, s'indigne du fait que la prise en charge inappropriée de la douleur contribue à 25,2% des demandes de suicide assisté. Il estime que la prise en charge insuffisante de la douleur ne devrait pas entrer en ligne de compte lorsqu'un patient demande le suicide assisté. Il rappelle à cette occasion que tous les moyens possibles doivent être mis en oeuvre pour soulager la souffrance physique du patient. Parmi les motifs les plus fréquemment évoqués, on retrouve la perte d'autonomie (91,6%) et le sentiment d'indignité (78,7%), et la pénibilité du quotidien (89,7%).

Source : JAMA Oncology


Articles similaires

Pays-Bas : bientôt le suicide assisté pour les personnes qui ont « accompli leur vie » ?

Pays-Bas : bientôt le suicide assisté pour les personnes qui ont « accompli leur vie » ?

- Euthanasie et suicide assisté

Le gouvernement des Pays-Bas a exprimé sa volonté de faire promulguer une loi autorisant le suicide assisté pour les personnes qui considèrent que leur vie est « accomplie ». Dans une lettre officielle de 11 pages adressée au Parlement (la « Deuxième Chambre » néerlandaise) au nom du gouvernement, les ministres de la Santé, Edith Schippers, et de la Sécurité et de la Justice, Ard van der Steur, déclarent vouloir travailler au développement d'un nouveau cadre juridique pour l'assistance au suic...

Lire la suite

Pays-Bas : une proposition de loi pour autoriser le suicide assisté à partir de 75 ans

Pays-Bas : une proposition de loi pour autoriser le suicide assisté à partir de 75 ans

- Euthanasie et suicide assisté

Le Parlement néerlandais se penchera prochainement sur une proposition de loi visant à autoriser l'aide au suicide pour "vie accomplie" à partir de 75 ans, en dehors de toute condition médicale. Le texte, déposé par la députée Pia Dijkstra du parti D66 (gauche libérale), représente un pas de plus vers la consécration d'un "droit à mourir", dans un pays où déjà 4,2 % (en 2019) de la population meurt par euthanasie.

 

L'exposé des motifs de la proposition pose comme principe de départ que la d...

Lire la suite

Pays-Bas : en 4 ans, doublement du nombre d’euthanasies et de suicides assistés déclarés

Pays-Bas : en 4 ans, doublement du nombre d’euthanasies et de suicides assistés déclarés

- Euthanasie et suicide assisté

NEW ! L'Institut Européen de Bioéthique sur Twitter !

L'Institut Européen de Bioéthique est désormais présent sur Twitter.
Lanceur d'alertes, Diffusion d'informations, Dernières nouvelles, événements planifiés...

Suivez-nous sur http://twitter.com/iebioethique

 

 

Pour la cinquième année consécutive, l'euthanasie a poursuivi sa progression aux Pays-Bas, avec 4.829 cas déclarés en 2013, contre 2.636 cas en 2009. Les commissions régionales d'évaluation, qui contrôlent la conformité de l'ac...

Lire la suite