Etats-Unis : le suicide assisté en Oregon

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 21/04/2017

En Oregon, 3% des suicides assistés recensés par l'Autorité de Santé sont justifiés par l'incapacité à financer une chimiothérapie. Ce motif interpelant a été révélé dans un rapport d'évaluation du Death with Dignity Act (1ère loi aux Etats-Unis permettant le suicide assisté dans l'Etat d'Oregon, en vigueur depuis 1997) publiée par JAMA Oncology au début du mois d'avril.

L'étude montre par ailleurs que, depuis 1998, le nombre de demandes de suicide assisté ne fait qu'augmenter. On note une croissance annuelle moyenne de 12% entre 1998 et 2013 et une hausse encore plus prononcée de 30% par an entre 2013 et 2015.

Sur cette même période (1998-2015), seules 991 prescriptions létales sur les 1.545 délivrées (soit 64%) ont effectivement été utilisées. Parmi ces 991 cas de suicide assisté enregistrés, 77% étaient atteints d'un cancer.

Enfin, le Dr Blancke, principal auteur de cette étude, s'indigne du fait que la prise en charge inappropriée de la douleur contribue à 25,2% des demandes de suicide assisté. Il estime que la prise en charge insuffisante de la douleur ne devrait pas entrer en ligne de compte lorsqu'un patient demande le suicide assisté. Il rappelle à cette occasion que tous les moyens possibles doivent être mis en oeuvre pour soulager la souffrance physique du patient. Parmi les motifs les plus fréquemment évoqués, on retrouve la perte d'autonomie (91,6%) et le sentiment d'indignité (78,7%), et la pénibilité du quotidien (89,7%).

Source : JAMA Oncology


Articles similaires

Italie : 12 ans de prison pour « aide et incitation au suicide »

Italie : 12 ans de prison pour « aide et incitation au suicide »

- Euthanasie et suicide assisté

Marco Cappato, politicien italien membre du parti des Radicaux italiens, risque 12 ans de prison pour « aide et incitation au suicide ». Il s'est dénoncé d'avoir accompagné en Suisse Fabio Antoniani, alias DJ Fabio, devenu tétraplégique et aveugle après un accident de voiture, afin de l'y aider à mourir le 27 février 2017. Marco Cappato espère par son aveu public remettre en cause le refus de l'Etat italien d'autoriser l'euthanasie.

Cette provocation intervient au moment où la Chambre des dép...

Lire la suite

Etats-Unis : 15 Etats ont refusé la légalisation du suicide assisté

Etats-Unis : 15 Etats ont refusé la légalisation du suicide assisté

- Euthanasie et suicide assisté

Depuis janvier 2017, quinze Etats sur vingt-sept aux Etats-Unis ont rejeté les propositions de loi qui autoriseraient un médecin à assister un patient dans son suicide. Ces Etats sont l'Alaska, l'Arizona, le Connecticut, Hawaï (voir Bulletin IEB), l'Indiana, l'Iowa, le Kansas, le Maine, le Maryland, le Mississippi, le Missouri, le Nouveau-Mexique, le Tennessee, l'Utah et le Wyoming.

Dans d'autres Etats, comme le Dakota du Sud, le sujet est encore très largement débattu. Si d'ici Novembre 2017...

Lire la suite

États-Unis : suicide assisté légalisé au Colorado

États-Unis : suicide assisté légalisé au Colorado

- Euthanasie et suicide assisté

Le 8 novembre dernier, le Colorado est devenu le cinquième État américain à adopter une loi dite « pour le droit à mourir », après l'État de Washington, l'Oregon, la Californie et le Vermont. Le Montana tolère quant à lui la pratique sur base jurisprudentielle.

Les citoyens du Colorado ont donc voté en faveur de la « Proposition 106 », visant à permettre aux résidents majeurs du Colorado de demander l'assistance au suicide s'ils sont malades et ont moins de six mois d'espérance de vie. Ils do...

Lire la suite