Etats-Unis : 15 Etats ont refusé la légalisation du suicide assisté

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 06/07/2017

Depuis janvier 2017, quinze Etats sur vingt-sept aux Etats-Unis ont rejeté les propositions de loi qui autoriseraient un médecin à assister un patient dans son suicide. Ces Etats sont l'Alaska, l'Arizona, le Connecticut, Hawaï (voir Bulletin IEB), l'Indiana, l'Iowa, le Kansas, le Maine, le Maryland, le Mississippi, le Missouri, le Nouveau-Mexique, le Tennessee, l'Utah et le Wyoming.

Dans d'autres Etats, comme le Dakota du Sud, le sujet est encore très largement débattu. Si d'ici Novembre 2017, le Secrétariat d'Etat reçoit 14.000 signatures valides en faveur d'une telle légalisation, alors un référendum s'ouvrira en Novembre 2018.

Pour l'instant, le Sénat s'est fermement opposé  à la légalisation du suicide assisté, le 8 février 2017. Sa position a été suivie par la Chambre des Représentants, le 13 février. Le Sénat condamne en effet cette pratique en vertu de l'intérêt sans mesure qu'il porte au respect de la dignité de toute vie humaine, et défend particulièrement celle des personnes porteuses d'une maladie en phase terminale, âgées, dépressives ou atteintes de toute sorte de problèmes médicaux.

Il affirme que chaque vie a la même valeur et refuse d'autoriser le suicide assisté, porte ouverte de nombreux abus et à l'euthanasie. De plus, ces parlementaires dénoncent le caractère subversif de cet acte quant au rôle du médecin qui est avant tout de soigner et d'accompagner. Ils craignent aussi pour la qualité de la relation « médecin-patient » et  encouragent enfin à placer tous les efforts de l'Etat dans le développement des diagnostics, traitements et soins palliatifs accordés aux patients souffrant de maladie mentale.

Les arguments en anglais de la Résolution du Sénat en date du 8 février 2017

Arguments en français:  Flash Expert Dakota du Sud


Articles similaires

A call to make assisted suicide available to prisoners

A call to make assisted suicide available to prisoners

- Euthanasie et suicide assisté

Writing on the Oxford University blog Practical Ethics, Christian Browne, a young British doctor and bioethicist, argues that the plight of prisoners is essentially the same as the terminally ill. A life sentence behind bars is the same as unbearable suffering. So why shouldn't they be allowed the privilege assisted suicide if it were legal?  Without it, prisoners will end up committing suicide in a more painful ways.
Furthermore, prison doctors - whose role is to alleviate suffering - are ...

Lire la suite

Italie : 12 ans de prison pour « aide et incitation au suicide »

Italie : 12 ans de prison pour « aide et incitation au suicide »

- Euthanasie et suicide assisté

Marco Cappato, politicien italien membre du parti des Radicaux italiens, risque 12 ans de prison pour « aide et incitation au suicide ». Il s'est dénoncé d'avoir accompagné en Suisse Fabio Antoniani, alias DJ Fabio, devenu tétraplégique et aveugle après un accident de voiture, afin de l'y aider à mourir le 27 février 2017. Marco Cappato espère par son aveu public remettre en cause le refus de l'Etat italien d'autoriser l'euthanasie.

Cette provocation intervient au moment où la Chambre des dép...

Lire la suite

Association Mondiale des médecins : les médecins africains rejettent euthanasie et suicide assisté

Association Mondiale des médecins : les médecins africains rejettent euthanasie et suicide assisté

- Euthanasie et suicide assisté

Les représentants des pays-membres africains de l'AMM se sont retrouvés les 2 et 3 février derniers au Nigeria, pour la réunion de la « Région Afrique » de l'Association sur les questions de fin de vie. Le Professeur Mike Ogirima, Président de l'Association médicale du Nigéria (NMA), a appelé à un renforcement des soins palliatifs en Afrique, afin de permettre aux médecins d' « apaiser les souffrances physiques, psychologiques, sociales, spirituelles et émotionnelles » des patients en phase te...

Lire la suite