Distelmans: "Un nouveau débat sur l'euthanasie s'impose"

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 19/08/2010

Wim Distelmans, professeur en médecine palliative à la VUB et président de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie, plaide pour la réouverture du débat concernant l'euthanasie, apprend-on dans l'hebdomadaire médical flamand De Huisarts. Il souhaite ainsi que les personnes présentant une "incapacité irrévocable acquise d'exprimer ce qu'elles veulent" entrent en ligne de compte pour une euthanasie. Il s'agit entre autres de patients souffrant d'une tumeur au cerveau ou du SIDA et qui se trouvent dans une phase déterminée de la maladie. Selon lui, certains patients psychiatriques devraient également disposer de cette possibilité. 
Les questions concernant l'euthanasie pour ces groupes de patients existent fortement dans la société, d'après le professeur. Les médecins spécialisés dans les soins palliatifs y sont ainsi souvent confrontés. Aux Pays-Bas, l'Association néerlandaise pour une fin de vie volontaire, la NVVE, étudie actuellement la faisabilité d'une clinique consacrée à la fin de vie. Les patients pourraient y entrer pour être euthanasiés et recevoir de l'aide pour mettre fin à leurs jours. Pour Wim Distelmans, l'association souhaite de cette manière remettre au point le débat sur l'euthanasie.
Source:  BELGA 


Articles similaires

Euthanasie : identité et impact des sondages

Euthanasie : identité et impact des sondages

- Euthanasie et suicide assisté

"Trois quarts des Belges favorables à l'euthanasie des mineurs (D'après un sondage publié par La Libre, près de trois quarts des Belges sont favorables à accorder l'euthanasie à des mineurs dans le coma qui ne sont plus en état de donner leur consentement, situation qui n'est pas soumise à l'examen parlementaire. Les Belges sont aussi favorables à quelque 80 % à autoriser l'euthanasie de personnes majeures souffrant de démence type Alzheimer ou de démence vasculaire grave qui les font tellemen...

Lire la suite

Meurtres ou euthanasies illégales : un infirmier arrêté en Flandre

Meurtres ou euthanasies illégales : un infirmier arrêté en Flandre

- Euthanasie et suicide assisté

Un infirmier de Wevelgem, près de Courtrai, est incarcéré depuis la semaine dernière. D'abord arrêté pour "euthanasies actives illégales", il vient de voir son chef d'inculpation changé en "meurtres".  A ce stade de l'enquête, il est question d'au moins dix cas, mais il est possible qu'il y en ait beaucoup plus. D'après le parquet de Courtrai, les faits auraient eu lieu entre le début des années 1980 et 2011. Durant cette période, l'homme a travaillé comme infirmier à l'hôpital du Sacré-Coeur ...

Lire la suite

Belgique : euthanasie pour souffrance psychique : mobilisation

Belgique : euthanasie pour souffrance psychique : mobilisation

- Euthanasie et suicide assisté

Un collectif de 38 personnalités belges, dont la plupart sont psychiatres ou membres du corps médical, ont publié une carte blanche afin de manifester leur vive inquiétude face au nombre croissant de cas d'euthanasie de personnes souffrant de troubles psychiques (entre 50 et 60 cas pour les seules années 2013 et 2014). Cette carte blanche a été publiée par les journaux Le Soir et Het Laatste Nieuws. 

Partant du cas très médiatisé de Laura, 24 ans, autorisée à être euthanasiée pour dépression ...

Lire la suite