Des soignants réagissent face au « prosélytisme » d'associations pro-euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 14/02/2019

Dans une lettre ouverte écrite à l'initiative de Martine et Bernard Couderc (respectivement gériatre co-fondatrice d'une association de soins palliatifs, et cancérologue), quarante-sept médecins, soignants et aidants-proches dénoncent le « prosélytisme » des associations en faveur de l'euthanasie en France.

C'est l'organisation d'une conférence par le Président départemental de l'ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) qui a suscité la réaction du collectif.  Le médecin invité par l'ADMD, Yves De Locht, a évoqué le cas de ses patients français qui viennent en Belgique pour obtenir l'euthanasie. Le collectif des médecins y voit une attitude proactive de l'ADMD, qui veut faire croire que tout se passe au mieux dans les pays ayant légalisé la pratique. Ces soignants maintiennent que l'euthanasie n'est pas une « solution miracle » comme elle est souvent présentée, et surtout que des alternatives existent qui autorisent à « vouloir autre chose qu'un acte mortifère irréversible ».

Les signataires rappellent que la loi française relative aux soins palliatifs, si elle est bien appliquée, assure le droit aux patients d'être accompagnés dans leurs derniers instants et soulagés dans leurs souffrances. Mis à mal dans leur vocation à se tenir aux côtés des patients, ces médecins dévoués affirment : « Tous engagés auprès de personnes en fin de vie, [nous] voulons témoigner de la complexité et de la diversité de ces situations, ainsi que notre engagement – Ecouter, Soigner, Soulager, Accompagner- avec humanité, responsabilité, et respect des libertés de chacun. »

Lire la lettre en entier


Articles similaires

Le Parlement italien va examiner une proposition de loi qui dépénalise l’euthanasie

Le Parlement italien va examiner une proposition de loi qui dépénalise l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

La Chambre des députés italienne va examiner un projet de loi visant à dépénaliser l'euthanasie. D'initiative populaire, ce projet intervient au moment où la Cour Constitutionnelle a sommé le Parlement de légiférer sur l'assistance au suicide. (Affaire Cappato)

Le projet de loi affirme que chaque patient majeur, en phase terminale ou non, a le droit de refuser tout traitement et alimentation/hydratation artificielles. Le personnel médical a l'obligation de respecter la volonté du patient à ce...

Lire la suite

Euthanasie de personnes démentes : aveux  d'un  médecin expert

Euthanasie de personnes démentes : aveux d'un médecin expert

- Euthanasie et suicide assisté

Dans le cadre de l'élargissement de la loi dépénalisant l'euthanasie, les parlementaires ont entamé un nouveau volet relatif à l'étude de nombreuses propositions de loi qui permettraient aux personnes atteintes de démence de planifier leur demande d'euthanasie dans certaines conditions. Pour aider les parlementaires à saisir le vécu du terrain, une nouvelle audition d'experts a eu lieu en commissions réunies Justice et Affaires sociales ce mercredi 20 mars au Sénat belge.
Les experts invités e...

Lire la suite

Euthanasie pour troubles psychiatriques ou démence en Belgique : analyse des cas reportés

- Euthanasie et suicide assisté

Nouveau Flash Expert !

Une étude, publiée dans le BMC Psychiatry a pour but d'observer l'évolution du nombre de cas d'euthanasie reportés concernant les patients atteints de maladies psychiatriques ou de démences entre 2002 et 2013. Quelles sont les caractéristiques démographiques et cliniques de ces patients ? Quelles ont été les caractéristiques du processus dans la prise de la décision d'euthanasie chez ces patients ?
L'Etude en question se base pour son analyse sur les rapports de la Comm...

Lire la suite