Canada : no to euthanasia and assisted suicide

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Canada

Publié le : 22/10/2013

BC Court of Appeal upholds protections in law from euthanasia and assisted suicide. The Supreme Court of Canada is next.
Last week the Apeal Court overturned the decision by Justice Smith in the Carter case. The case will likely be heard by the Supreme Court of Canada.
Canada's Justice Minister, Hon Peter MacKay stated: "Laws surrounding euthanasia and assisted suicide exist to protect all Canadians"


Articles similaires

La Cour constitutionnelle allemande oblige l’Etat à organiser l’aide inconditionnelle au suicide

La Cour constitutionnelle allemande oblige l’Etat à organiser l’aide inconditionnelle au suicide

- Euthanasie et suicide assisté

« Le droit général au libre épanouissement et à la dignité de l'être humain comprend le droit à une mort auto-déterminée » : par ces quelques mots, la Cour constitutionnelle fédérale d'Allemagne (Bundesverfassungsgericht) vient de bouleverser fondamentalement le cadre juridique allemand concernant la protection de la dignité humaine au sein de la société. Dans un arrêt rendu ce mercredi 26 février 2020, la Cour constitutionnelle invalide en effet non seulement l'interdiction de l'aide au suici...

Lire la suite

BBC accused of ‘bias’ in favour of assisted suicide

BBC accused of ‘bias’ in favour of assisted suicide

- Euthanasie et suicide assisté

The BBC has been accused of acting as a "cheerleader" for assisted suicide by broadcasting campaigners' views on national television without opposition. (The Telegraph)

Lire la suite

Une faille dans la loi euthanasie : l’aide au suicide comme échappatoire au contrôle de l'euthanasie

Une faille dans la loi euthanasie : l’aide au suicide comme échappatoire au contrôle de l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

La Chambre du conseil de Malines a décidé de ne pas renvoyer le Dr Marc Van Hoey devant le juge, après que celui-ci ait prodigué un breuvage mortel à une dame de 85 ans qui ne voulait plus vivre. En suivant l'avis du Ministère public et la défense du médecin, elle semble avoir considéré que le cas ne rentrait pas dans le champ d'application de la loi sur l'euthanasie.

Simona De Moor ne souffrait pas de maladie physique ou psychique particulière (condition essentielle pour une euthanasie), mai...

Lire la suite