Breaking News : +12,5% de personnes euthanasiées en Belgique en 2019

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 03/03/2020

Auteur / Source : Rapport 2019 de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie

2655 personnes ont été euthanasiées en 2019, ce qui représente une augmentation de 12.5% par rapport aux chiffres de 2018.

 

Ces chiffres viennent d'être communiqués par la Commission d'Evaluation de la loi euthanasie, qui précise qu'une analyse plus détaillée des euthanasies déclarées en 2019 sera faite dans le prochain rapport bisannuel de la Commission (rassemblant les données de 2018 et 2019).

Pour 448 personnes, leur mort n'était pas attendue à brève échéance, et parmi ceux-ci se trouvent "majoritairement" des personnes qui souffraient de polypathologies, c'est-à-dire d'une combinaison de plusieurs affections dont aucune n'est "mortelle" mais qui "n'étaient pas susceptibles de s'améliorer et qui occasionnaient de plus en plus de handicaps sérieux allant jusqu'à une défaillance d'organes."

 

Ce sont près de 50 personnes atteintes de troubles mentaux et du comportement (les affections psychiatriques comme les troubles de la personnalité et les affections cognitives comme les maladies d'Alzheimer) qui ont été euthanasiées en 2019.

La Commission estime que ces demandes sont "marginales".

 

Les personnes de plus de 70 ans représentent à elles seules 67,8% des patients euthanasiées.

 

En 2019, une déclaration relative à l'euthanasie d'un mineur a été enregistrée.

 

Le lieu où se pratique l'euthanasie évolue également d'année en année. Le pourcentage du nombre d'euthanasies ayant eu lieu au domicile (43,8%) a diminué, tandis que celles pratiquées à l'hôpital ont augmenté (38,2%). Le nombre d'euthanasies pratiquées dans les maisons de repos et maisons de repos et de soins continue d'augmenter (15,9%). 1% des euthanasies concernaient des patients inconscients ayant fait une déclaration anticipée. Les affections à l'origine des euthanasies étaient surtout des tumeurs (cancers) (62,5%), des polypathologies (17,3%), des maladies du système nerveux (8,7%), des maladies de l'appareil circulatoire (3,4%), des maladies de l'appareil respiratoire (3,2%) et des troubles mentaux et du comportement (1,8%).


Articles similaires

Belgique : produits euthanasiants et contrôle des officines

Belgique : produits euthanasiants et contrôle des officines

- Euthanasie et suicide assisté

Pour pratiquer une euthanasie au domicile du patient, le médecin qui provoquera sa mort doit normalement se rendre en personne en officine pour se procurer les substances létales.
Posant la question du contrôle des produits en question et de la responsabilité du gouvernement à ce sujet, la députée Catherine Fonck a interpellé la ministre des Affaires sociales et de la Santé à ce sujet. Maggie De Block en sa réponse du 22 juin 2015, a rappelé « qu'aucun arrêté royal n'avait encore été pris (NDL...

Lire la suite

Belgique : 24.360 nouvelles déclarations d'euthanasie enregistrées en 2014

Belgique : 24.360 nouvelles déclarations d'euthanasie enregistrées en 2014

- Euthanasie et suicide assisté

Selon les chiffres du SPF Santé publique, le nombre de déclarations anticipées d'euthanasie enregistrées dans les administrations communales sur l'ensemble du territoire en 2014 s'élève à 24.360. C'est 3.946 de plus qu'un an auparavant, où 20.414 déclarations de ce genre avaient été déposées.
A noter que le taux de révision de ces déclarations est en progression (pour modifier par exemple la personne de confiance à laquelle le corps médical peut s'adresser le moment venu). 2.872 personnes ont ...

Lire la suite

Encore une démission par protestation contre l’euthanasie de personnes démentes

Encore une démission par protestation contre l’euthanasie de personnes démentes

- Euthanasie et suicide assisté

Rappelant l'épisode de la démission d'un membre de la Commission Fédérale de Contrôle et d' Evaluationde l'euthanasie en Belgique, c'est maintenant aux Pays-Bas qu'un expert démissionne.

L'éthicienne Berna van Baarsen a remis sa démission en guise de protestation à la Commission de contrôle de l'euthanasie (RTE) « Noord-Holland ».

Elle estime ne plus pouvoir accepter sans objecter le fait que les RTE approuvent des euthanasies de personnes démentes.

Les RTE néerlandaises ont eu à juger de 1...

Lire la suite