Belgische bisschoppen en euthanasie: ze herinneren aan het verbod te doden

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 23/01/2014

De Belgische bisschoppenconferentie heeft op een bijeenkomst in Grimbergen haar grote bezwaren geuit tegenover de uitbreiding van euthanasie naar minderjarigen. Dat blijkt uit een persbericht van de bisschoppenconferentie. Door de uitbreiding "riskeren we de zin van het menselijke leven te veranderen." De Belgische bisschoppen vrezen dat de samenleving met de uitbreiding van euthanasie naar minderjarigen op een hellend vlak belandt, waarbij "we het risico lopen euthanasie uit te breiden tot mensen met een handicap, dementerenden, mentaal zieken en zelfs tot mensen die levensmoe zijn". Ze herinneren ook aan "het verbod te doden, dat de basis vormt van onze samenleving". …  Tot slot wil de bisschoppenconferentie enkele pertinente vragen stellen, onder meer omtrent lijden en de dood. "We moeten te allen prijze elke vorm van pijn bestrijden en het lijden maximaal verminderen.  Maar als het lijden ondanks alles aanwezig is, zowel bij de zieke als bij de nabestaanden of bij het medisch personeel, hoe kan het dan bewust gedragen worden?" En nog, "hoe vermijden we van de dood een taboemoment te maken? Hoe waardig sterven mét respect voor de waarde van het menselijke leven?"
Bron: Belga


Articles similaires

Premières auditions fixées sur l’euthanasie des mineurs

Premières auditions fixées sur l’euthanasie des mineurs

- Euthanasie et suicide assisté

Les Commissions réunies des Affaires sociales et de la Justice du Sénat ont arrêté une première liste d'auditions d'experts dans le cadre de leurs travaux sur l'extension de la loi dépénalisant l'euthanasie, à partir du 20 février.
Herman Nys (professeur de droit médical à la KUL), Dominique Biarent (chef de service à l'hôpital des enfants Reine Fabiola), Masendu Kalenga (chef du service de néonatalogie du CHR de Namur), Chris Van Geet (professeur à la faculté de médecine de la KUL), Joris Ver...

Lire la suite

Euthanasie des bébés handicapés: controverse autour du « Protocole de Groningen »

Euthanasie des bébés handicapés: controverse autour du « Protocole de Groningen »

- Euthanasie et suicide assisté

Le "Protocole de Groningen " comprend une liste de critères qui permettent à un médecin de procéder à une euthanasie de bébés porteurs d'un handicap. En particulier, les parents doivent donner leur consentement, et le bébé doit souffrir de manière insupportable alors que son existence est sans espoir.

Cependant, depuis que le Gouvernement des Pays Bas a adopté ce protocole, aucun cas n'a été rapporté. En pratique, il semble que certains pédiatres optent pour l'arrêt de tout traitement, en ce ...

Lire la suite

Tom  Mortier porte  plainte contre un médecin suite à l’euthanasie qui a tué sa maman.

Tom Mortier porte plainte contre un médecin suite à l’euthanasie qui a tué sa maman.

- Euthanasie et suicide assisté

Le fils d'une femme souffrant d'une dépression chronique a porté plainte mardi au parquet de Bruxelles contre le praticien Wim Distelmans, qui a procédé à l'euthanasie de sa mère. Tom Mortier avait déjà amené l'affaire devant l'Ordre des Médecins en février dernier. "De sérieux indices prouvent que la loi n'a pas été correctement appliquée dans le traitement de la demande d'euthanasie de la patiente", déclare mercredi l'avocat du plaignant. Une démarche qui permettra de lever le doute qui plan...

Lire la suite