Belgique : toujours plus d'euthanasies : 1432 en 2012

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 18/02/2013

En Belgique, selon la commission chargée de contrôler la pratique de l'euthanasie dans ce pays, il a été enregistré 1432 déclarations d'euthanasie pour l'année 2012. Ce qui représente une hausse de 25% par rapport aux 1133 cas enregistrés en 2011. Sur les 1432 cas, 81% étaient d'origine flamande soit 1156 cas, et 19% étaient francophones soit 276 cas.
 

Faut-il rétribuer le médecin qui donne un deuxième avis lorsqu'un patient demande à pouvoir bénéficier de l'euthanasie ?

A ce jour, ces médecins conseils ne sont pas payés par les autorités pour cette prestation depuis des années. Selon De Standaard, l'argent est pourtant disponible depuis 2010 mais un arrêté royal manque pour le débloquer. La loi sur l'euthanasie détermine qu'un second médecin doit être consulté avant toute pratique d'euthanasie. Pour les patients qui ne sont pas en phase terminale, il faut même trois avis.

En 2007, les mutualités et les médecins avaient conclu que ce second avis devait être rémunéré. Un arrêté royal en ce sens avait alors été élaboré et finalisé en 2010, année au cours de laquelle un budget de 180 000 euros avait été budgétisé. Cet argent se trouve depuis sur un compte bloqué et a été indexé en 2011. Les médecins, eux, n'ont pour l'instant jamais été rémunérés puisque l'arrêté royal n'est pas encore entré en vigueur.
"Le Conseil d'État a émis d'importantes remarques sur l'arrêté royal", explique Kathleen Sottiaux, porte-parole de la ministre de la Santé Laurette Onkelinx (PS). "Nous devons voir comment nous pouvons l'adapter."
D'après De Standaard, certains médecins travaillent gratuitement lorsqu'ils donnent un deuxième avis, mais d'autres réclament par contre un certain montant pour la prestation. Un montant qui sort directement de la poche des patients et n'est toujours pas remboursé.


Articles similaires

De plus en plus d'euthanasies en Belgique

De plus en plus d'euthanasies en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Une étude montre que le nombre d'euthanasies pratiquées en Belgique augmente et que la majorité des cas est due à des douleurs physiques insupportables. Pour le spécialiste français des soins palliatifs, le Dr Bernard Devalois, une meilleure prise en charge de la douleur pourrait certainement les éviter.  

Selon une récente enquête menée par la VUB (Vrij Universiteit Brussel), le nombre des euthanasies progresse régulièrement chaque année en Belgique depuis la loi votée en septembre 2002 auto...

Lire la suite

Belgique : en soins intensifs, précipiter la mort sur base d’un consentement présumé ?

Belgique : en soins intensifs, précipiter la mort sur base d’un consentement présumé ?

- Euthanasie et suicide assisté

Le Professeur Jean-Louis Vincent, chef de service des soins intensifs au CHU Erasme de Bruxelles, affirme dans plusieurs articles parus dans la presse qu'il y a une demande de certains médecins spécialisés en soins intensifs de pouvoir bénéficier d'une protection juridique pour précipiter la mort des patients qui n'en auraient pas expressément formulé la demande (pas de déclaration anticipée) et qui seraient inconscients, et ce même en l'absence de tout inconfort. Il conviendrait, estime le Pr...

Lire la suite

Pays-Bas : nouvelle augmentation de 10% des euthanasies

Pays-Bas : nouvelle augmentation de 10% des euthanasies

- Euthanasie et suicide assisté

Le Rapport 2015 des chiffres de l'euthanasie aux Pays-Bas vient d'être publié. Il révèle qu'en 2014, les Commissions de contrôle ont reçu 5306 déclarations d'euthanasies ou de suicides assistés.

Ceci représente une hausse de 10% par rapport aux chiffres de 2013, qui révélaient déjà eux-mêmes une croissance continue (voir Bulletin IEB).
Dans 4 cas bien particuliers, la Commission de contrôle a estimé que les médecins n'avaient pas respecté le cadre légal.
A noter que 41 personnes ont été eutha...

Lire la suite