Belgique : euthanasie pour souffrance psychique : mobilisation

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 16/09/2015

Un collectif de 38 personnalités belges, dont la plupart sont psychiatres ou membres du corps médical, ont publié une carte blanche afin de manifester leur vive inquiétude face au nombre croissant de cas d'euthanasie de personnes souffrant de troubles psychiques (entre 50 et 60 cas pour les seules années 2013 et 2014). Cette carte blanche a été publiée par les journaux Le Soir et Het Laatste Nieuws. 

Partant du cas très médiatisé de Laura, 24 ans, autorisée à être euthanasiée pour dépression chronique, ces professionnels remettent en cause la légitimité des euthanasies pour souffrance psychique au regard de la loi de dépénalisation de l'euthanasie. Ils expliquent que la loi conditionne l'accès à l'euthanasie aux cas de souffrances qui ne peuvent être apaisées et dans le cas d'affections incurables. Or,  « le caractère inapaisable de la souffrance mentale ne peut être constaté car il n'y a pas de paramètres mesurables - ni prélèvement de tissu, ni élément du comportement - qui pourraient l'objectiver. » En outre, les troubles psychologiques ont parfois des issues imprévisibles. Le caractère incurable de telles affections ne peut donc jamais être affirmé. 

Ainsi, « la pratique confirmerait que le cadre légal relatif à l'euthanasie pour seule raison psychique est discutable ». Le collectif met en garde contre la substitution de l'euthanasie au suicide. Un cadre trop permissif pourrait en effet faire de l'euthanasie une forme de suicide moderne, permis par la médecine et par le droit. 

Source : Le Soir  ---  La carte blanche ICI


 


Articles similaires

Euthanasie : le Parlement s’apprête à voter une loi inconstitutionnelle

Euthanasie : le Parlement s’apprête à voter une loi inconstitutionnelle

- Euthanasie et suicide assisté

La proposition de loi visant à modifier la législation relative à l'euthanasie, en discussion au Parlement fédéral depuis octobre 2019, sera votée en séance plénière ce jeudi 5 mars.

Or, ce texte de loi contrevient à la Constitution et à la Convention européenne des droits de l'homme, sur deux points au moins : 1° Le texte viole la liberté de conscience des médecins

La proposition oblige le médecin qui refuse de pratiquer l'euthanasie à « transmettre au patient les coordonnées d'un centre ou...

Lire la suite

Canada : les médecins qui refusent de pratiquer l’euthanasie mis sous pression

Canada : les médecins qui refusent de pratiquer l’euthanasie mis sous pression

- Euthanasie et suicide assisté



Alors que la loi canadienne garantit l'objection de conscience, notamment pour les médecins, nombre d'entre eux font désormais l'objet de pressions lorsqu'ils refusent de pratiquer une euthanasie ou d'assister un suicide.

La loi canadienne prévoit que la législation sur l'aide médicale à mourir (AMM, autre nom pour l'euthanasie) n'a ''pas pour effet d'obliger quiconque à fournir ou à aider à fournir l'aide médicale à mourir''.

Toutefois, certains changements introduits dans les politiques...

Lire la suite

Recordaantal wilsverklaringen euthanasie in 2013

Recordaantal wilsverklaringen euthanasie in 2013

- Euthanasie et suicide assisté

In België zijn vorig jaar 20.414 wilsverklaringen voor euthanasie geregistreerd. Dat is een record en een stijging van 60 procent in vergelijking met de 12.728 registraties van 2012. Dat blijkt uit gegevens van de federale overheidsdienst (FOD) Volksgezondheid.

Didactische Fiche: "Wilsverklaring inzake euthanasie"

Lire la suite