Belgique : euthanasie des mineurs

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 28/10/2010

Les mêmes auteurs ont également déposé le 28 octobre 2010 une proposition de loi relative à l'euthanasie des mineurs.

Ils proposent que tout mineur ayant la faculté de discernement (12 ans) puisse demander l'euthanasie dans les mêmes conditions qu'une personne majeure. La décision serait prise en accord avec les parents et une équipe médicale composée au moins du médecin traitant, de l'infirmier traitant, d'un pédopsychologue ou d'un psychiatre et d'un assistant social.

 Si le mineur n'a pas la faculté de discernement, les parents pourraient formuler la demande d'euthanasie eux-mêmes.

En cas de naissance prématurée, la décision pourrait être prise en accord avec les parents avec une équipe médicale restreinte.


Articles similaires

Pays-Bas : conférence bisannuelle sur l'euthanasie de la NVVE

Pays-Bas : conférence bisannuelle sur l'euthanasie de la NVVE

- Euthanasie et suicide assisté

Du 11 au 14 mai 2016, à l'initiative de la NVVE (correspondante néerlandaise de l'ADMD), plus de 400 personnes se sont réunies à Amsterdam, à l'occasion de la « Biennale mondiale sur l'euthanasie ». L'objectif en était de mener une réflexion sur la pratique de l'euthanasie dans les pays où elle est légalisée, de faire le point sur sa promotion au niveau mondial. Des participants du monde entier ont ainsi fait le déplacement pour assister aux différents exposés et participer aux ateliers propos...

Lire la suite

Euthanasie : plainte contre la Belgique devant la CEDH

Euthanasie : plainte contre la Belgique devant la CEDH

- Euthanasie et suicide assisté

L'Alliance Defending Freedom (ADF) vient d'annoncer le dépôt d'une requête dirigée contre la Belgique devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme par Tom MORTIER, dont la mère est décédée suite à une euthanasie pratiquée par le Docteur DISTELMANS, au motif que cette patiente souffrait d'une « dépression incurable ». Son fils n'en fut avisé que le lendemain du décès au terme d'une conversation téléphonique reçue de la part de l'hôpital.
Monsieur MORTIER se plaint de la violation des article...

Lire la suite

Disparition d’une dose de curare devant servir à une euthanasie.

Disparition d’une dose de curare devant servir à une euthanasie.

- Euthanasie et suicide assisté

Devant pratiquer une euthanasie au domicile d'une patiente, le Dr N. se rend personnellement - comme l'exige la loi - dans une pharmacie . Il se procure ainsi les produits létaux et le matériel nécessaire avant de se rendre au chevet de la personne. Au moment d'administrer l'euthanasie en présence des membres de la famille, il découvre qu'une des 5 ampoules contenant des barbituriques (curare) est vide. Or, la boîte était bien scellée. Où est passé le curare ? A-t-il atterri dans de mauvaises ...

Lire la suite