Belgique : euthanasie des enfants : nouveau dossier de l'IEB

Auteur / Source : Publié le : 02/03/2015 Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté Actualités Temps de lecture : 2 min.

 Imprimer

Il y a un an était promulguée la loi du 28 février 2014 « modifiant la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie, en vue de l'étendre aux mineurs ». La Belgique devenait ainsi le premier et seul pays au monde à autoriser l'euthanasie de mineurs sans qu'aucune condition relative à l'âge de ceux-ci ne doive être rencontrée.
Certains s'en sont félicités, rappelant le rôle « pionnier » joué par la Belgique dans la mise en place d'un cadre légal pour l'euthanasie, présentée comme ultime « acte d'humanité » dont tout patient, majeur ou mineur, devrait pouvoir bénéficier. D'autres, en revanche, au Parlement et au sein de la société civile, se sont opposés à l'extension de la loi. Parmi ceux-ci, près de deux cents pédiatres et spécialistes de soins palliatifs pédiatriques.

De toute évidence, les questions éthiques, juridiques et médicales que suscite l'euthanasie ne sont pas moindres lorsqu'il s'agit d'accéder à une demande provenant d'un patient mineur. Un nouveau dossier de l'IEB en offre un aperçu et, après avoir dressé les contours des nouvelles dispositions légales, propose quelques considérations critiques.

NOUVEAU DOSSIER de l'IEB : ICI
 


Articles similaires

L’euthanasie pour les personnes démentes à l’agenda politique

L’euthanasie pour les personnes démentes à l’agenda politique

- Euthanasie et suicide assisté

Le sp.a a déposé le 17 octobre dernier une proposition de loi visant à autoriser l'euthanasie des personnes atteintes de démence sévère, sur base d'une déclaration anticipée d'euthanasie. Le texte prévoit que les personnes pourraient remplir « une déclaration anticipée précisant le moment où elles souhaitent que l'on procède à l'arrêt actif de leur vie », pour le cas où elles souffriraient un jour d'une « atteinte grave, irréversible et incurable des fonctions cérébrales ».

C'est faire peu ca...

Lire la suite

15 ans d’euthanasie aux Pays-Bas, et une pratique en hausse constante

15 ans d’euthanasie aux Pays-Bas, et une pratique en hausse constante

- Euthanasie et suicide assisté

6.585 déclarations officielles d'euthanasies aux Pays-Bas pour l'année 2017, ce qui représente 4,4 % des décès sur l'année écoulée.

Avec près de 500 personnes euthanasiées en plus qu'en 2016, la pratique est en hausse constante.  Le Dr Jacob Kohnstamm, président des Commission régionales d'évaluation de l'euthanasie (« RTE »), parle « d'accoutumance ».

À l'en croire, la pratique d'euthanasie demeure « remarquablement consciencieuse », les médecins respectant pour la majorité scrupuleusement...

Lire la suite

“Verbond tot de dood” en euthanasie van 45-jarige tweelingen

“Verbond tot de dood” en euthanasie van 45-jarige tweelingen

- Euthanasie et suicide assisté

Eddy en Marc Verbessem, echte eeneiige tweelingen, waren doof geboren. Ze waren onafscheidelijk en ongetrouwd en hebben altijd onder hetzelfde dak gewoond. Zij hebben samen, op eigen aanvraag, op 14 december ll. in het UZ Brussel te Jette euthanasie laten plegen. Zij waren 45 jaar oud.

Zij vroegen om euthanasie naar aanleiding van de diagnose van glaucoom, een degeneratieve ziekte van de oogzenuw die kan leiden tot blindheid. Volgens onze bronnen (moeilijk te controleren) leden zij aan een...

Lire la suite