Belgique : 10 ans d’euthanasie : un heureux anniversaire ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 12/06/2012

Plus de 70 professeurs d'université et médecins signent une "Carte Blanche" diffusée dans la presse.

 

"L'autorisation légale de l'euthanasie a quant à elle un impact sur le tissu social et sur notre conception  sociétale de la médecine. Elle transgresse un interdit fondateur et affecte en cela même les bases de notre démocratie, en délimitant une classe de citoyens à qui on peut donner la mort avec l'aval de la société. Dès lors qu'elle revêt une indéniable dimension sociopolitique, l'euthanasie peut être légitimement récusée au nom d'intérêts publics supérieurs : la sauvegarde des fondements de la démocratie et la protection de la spécificité de la médecine, connue depuis toujours comme l'« art de guérir », et non comme l'art de faire mourir.

Notre propos est largement attesté par les faits : l'euthanasie dégrade la confiance au sein des familles et entre les générations ; elle instille de la méfiance à l'égard des médecins ; elle fragilise les personnes les plus vulnérables qui, sous l'effet de diverses pressions, conscientes ou inconscientes, peuvent se croire moralement obligées d'exprimer une demande d'euthanasie."

L'entièreté du texte et la liste des signataires est disponible ici
Ook in het Nederlands

 


Articles similaires

Hausse vertigineuse de 75% pour l’euthanasie au Québec

Hausse vertigineuse de 75% pour l’euthanasie au Québec

- Euthanasie et suicide assisté

Au Québec, 845 personnes ont eu recours à l'euthanasie de juillet 2017 à mars 2018, soit une moyenne de 93 par mois, de 75% plus élevée que la moyenne mensuelle de l'année précédente (53). Au total, 1664 Québécois ont été euthanasiés depuis l'entrée en vigueur de la loi en décembre 2015. C'est ce qui ressort du récent rapport de la « Commission sur les soins de fin de vie ».

La Commission a été incapable de se prononcer sur 5% de l'ensemble des cas, faute d'informations. Pour 5 autres pourcen...

Lire la suite

Euthanasie des patients qui ne sont pas en phase terminale : les psychiatres américains sont contre

Euthanasie des patients qui ne sont pas en phase terminale : les psychiatres américains sont contre

- Euthanasie et suicide assisté

L'Association Américaine de Psychiatrie (AAP) vient d'émettre un avis tranché quant à la pratique de l'euthanasie pour des patients qui ne sont pas en phase terminale. Rejoignant ainsi l'avis de l'Association Médicale américaine, la déclaration affirme qu'« un psychiatre ne devrait prescrire ou envisager aucune intervention dont le but est de causer la mort chez un patient qui n'est pas en phase terminale ».

Cette déclaration a d'autant plus de poids que l'AAP demeure aujourd'hui la plus impo...

Lire la suite

Euthanasie en Belgique : une nouvelle étude pointe les dérives de la loi

Euthanasie en Belgique : une nouvelle étude pointe les dérives de la loi

- Euthanasie et suicide assisté



Les dérives en matière d'euthanasie en Belgique ne sont pas seulement dénoncées par certains commentateurs étrangers. Le Journal of Medicine and Philosophy a récemment publié l'étude de trois chercheurs à l'Université de Gand, intitulée « Euthanasie en Belgique : Lacunes dans la loi et son application, et dans le contrôle de sa pratique ».

Kasper Raus, docteur en philosophie spécialisé dans l'éthique des soins en fin de vie, Bert Vanderhaegen, aumonier en chef à l'Hôpital universitaire de G...

Lire la suite