American College of Physicians : toujours un Non ferme pour le suicide assisté

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 27/09/2017

Ce 19 Septembre 2017, l'American College of Physicians (ACP), organisation internationale comptant plus de 152.000 médecins, et regroupant le plus grand nombre de praticiens aux Etats-Unis, vient de réaffirmer clairement son opposition à toute forme de participation des médecins au suicide assisté.
Pour rappel, la majorité des Etats aux Etats-Unis, n'autorise ni l'euthanasie ni le suicide assisté. Seul 6 Etats le permettent (Colorado, Washington, Vermont, Californie, Oregon et le District of Columbia).

L'association de médecins considère en effet que le suicide assisté porte préjudice à la relation de confiance patient-médecin et nuit à la vocation des soignants dans la société.

Rappelant la différence entre le refus de l'acharnement thérapeutique et un acte qui provoque la mort, l'ACP rappelle le droit du patient à refuser un traitement y compris lorsqu'il s'agit de sa survie. La mort qui s'en suit est alors naturelle. Et bien sûr, tout patient a le droit d'être soulagé de la douleur et des symptômes liés à la maladie durant les derniers instants de sa vie.

Publiant sa position, l'ACP rappelle que la société se doit d'accompagner la mort naturelle, et non de provoquer la mort. Interrogés sur la fin de vie, 90% des adultes américains ont déclaré ne pas connaitre les soins palliatifs, et plus de 90% de ces adultes, qui ont été informés par la suite, ont déclaré qu'ils préfèreraient ces soins pour eux et pour les membres de leur famille s'ils étaient malades. Ce qui souligne la nécessité de mieux informer et de promouvoir l'accès aux soins palliatifs

Sources :Bioethics.com


Articles similaires

Royaume-Uni : l’Association de Médecins Britanniques renouvelle son opposition au suicide assisté

Royaume-Uni : l’Association de Médecins Britanniques renouvelle son opposition au suicide assisté

- Euthanasie et suicide assisté

Le 21 juin 2016, la British Medical Association (BMA) a réitéré son opposition à l'euthanasie et au suicide assisté, à l'occasion de sa convention annuelle à Belfast. La décision a été très claire puisque 63% des médecins se prononcés contre ces pratiques qu'ils estiment contraires à leur profession.

Actuellement composée de 170.000 membres, la BMA s'est toujours prononcée contre l'euthanasie, excepté en 2005-2006, où elle avait gardé une position neutre.

La pression exercée par les partisan...

Lire la suite

Cri d'alarme des médecins face à la suppression d'un garde-fou de la loi sur le suicide assisté en Oregon

Cri d'alarme des médecins face à la suppression d'un garde-fou de la loi sur le suicide assisté en Oregon

- Euthanasie et suicide assisté

L'Oregon fut le premier État américain à adopter en 1997, une loi sur l'aide au suicide. Dans les débats autour de la loi, le délai de 15 jours de réflexion était présenté comme un garde-fou essentiel pour garantir le caractère volontaire et réfléchi de la demande de suicide. 22 ans plus tard, il n'est plus question de cette balise pour les patients dont le pronostic vital ne dépasse pas 15 jours. En pratique, ces patients pourraient soumettre le même jour les deux demandes orales et la demand...

Lire la suite

États-Unis : suicide assisté légalisé au Colorado

États-Unis : suicide assisté légalisé au Colorado

- Euthanasie et suicide assisté

Le 8 novembre dernier, le Colorado est devenu le cinquième État américain à adopter une loi dite « pour le droit à mourir », après l'État de Washington, l'Oregon, la Californie et le Vermont. Le Montana tolère quant à lui la pratique sur base jurisprudentielle.

Les citoyens du Colorado ont donc voté en faveur de la « Proposition 106 », visant à permettre aux résidents majeurs du Colorado de demander l'assistance au suicide s'ils sont malades et ont moins de six mois d'espérance de vie. Ils do...

Lire la suite