American College of Physicians : toujours un Non ferme pour le suicide assisté

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 27/09/2017

Ce 19 Septembre 2017, l'American College of Physicians (ACP), organisation internationale comptant plus de 152.000 médecins, et regroupant le plus grand nombre de praticiens aux Etats-Unis, vient de réaffirmer clairement son opposition à toute forme de participation des médecins au suicide assisté.
Pour rappel, la majorité des Etats aux Etats-Unis, n'autorise ni l'euthanasie ni le suicide assisté. Seul 6 Etats le permettent (Colorado, Washington, Vermont, Californie, Oregon et le District of Columbia).

L'association de médecins considère en effet que le suicide assisté porte préjudice à la relation de confiance patient-médecin et nuit à la vocation des soignants dans la société.

Rappelant la différence entre le refus de l'acharnement thérapeutique et un acte qui provoque la mort, l'ACP rappelle le droit du patient à refuser un traitement y compris lorsqu'il s'agit de sa survie. La mort qui s'en suit est alors naturelle. Et bien sûr, tout patient a le droit d'être soulagé de la douleur et des symptômes liés à la maladie durant les derniers instants de sa vie.

Publiant sa position, l'ACP rappelle que la société se doit d'accompagner la mort naturelle, et non de provoquer la mort. Interrogés sur la fin de vie, 90% des adultes américains ont déclaré ne pas connaitre les soins palliatifs, et plus de 90% de ces adultes, qui ont été informés par la suite, ont déclaré qu'ils préfèreraient ces soins pour eux et pour les membres de leur famille s'ils étaient malades. Ce qui souligne la nécessité de mieux informer et de promouvoir l'accès aux soins palliatifs

Sources :Bioethics.com


Articles similaires

EUTHANASIE – SUICIDE ASSISTE

- Euthanasie et suicide assisté

o    Trois jours après le décès de sa femme, il se fait euthanasier

o    Belgique : le sénateur Mahoux appelle à « poursuivre le débat » sur l'euthanasie

o    France : remise du rapport Claeys-Leonetti sur la fin de vie

o    Euthanasie des enfants : document d'enregistrement adapté

o    Pays-Bas : vers une institutionnalisation du don d'organes après euthanasie

o    Allemagne : débat autour du suicide assisté

o    Suisse : le suicide assisté imposé dans les homes

o    Euthanasie vóórorg...

Lire la suite

Pays-Bas : faut-il une nouvelle loi pour le suicide assisté des personnes âgées ?

Pays-Bas : faut-il une nouvelle loi pour le suicide assisté des personnes âgées ?

- Euthanasie et suicide assisté

« Pour des raisons pratiques et aussi de principe, une loi autorisant l'aide au suicide pour les personnes âgées qui souhaitent terminer leur vie, n'est absolument pas souhaitable ». C'est ce qu'affirme en substance le communiqué de la Société royale néerlandaise des médecins (KNMG), qui regroupe plus de 59.000 praticiens aux Pays-Bas.

Récemment, les deux ministres sortants, de la Santé et de la Justice, avaient communiqué en sens contraire dans une lettre envoyée au Parlement. Ils y suggérai...

Lire la suite

Rejet par la Cour européenne des droits de l'homme d’un prétendu droit au « suicide assisté »

Rejet par la Cour européenne des droits de l'homme d’un prétendu droit au « suicide assisté »

- Euthanasie et suicide assisté

La Cour européenne des droits de l'homme a rejeté le 20 janvier le droit au « suicide assisté » dont l'Etat serait le garant.

Elle se prononçait dans l'affaire Haas contre Suisse (Texte de l'arrêt).

Dans un communiqué du 20 janvier, Grégor Puppinck, directeur du European Centre for Law and Justice (ECLJ), « note avec satisfaction que cette nouvelle décision de la Cour confirme une nouvelle fois qu'il n'est pas possible de se prévaloir de la Convention européenne des droits de l'homme pour re...

Lire la suite