Allemagne : prohibition de l’euthanasie et interdiction du suicide assisté commercial

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 10/11/2015

Le jeudi 6 novembre 2015 le Bundestag allemand a voté une loi interdisant le suicide assisté professionnalisé. Désormais, aider une personne à mourir et en retirer un avantage financier, est passible de trois ans d'emprisonnement. Sont visées les entreprises et associations fournissant ce type de service, mais aussi « toute personne physique (Ndlr : et donc aussi les médecins) capable d'aider de manière répétée des malades à mourir ».
Jusqu'ici, traumatisée par l'expérience nazie, l'Allemagne interdisait formellement la pratique de l'euthanasie, mais il existait un flou sur le suicide assisté. C'est pourquoi, depuis novembre 2014, le sujet était débattu et quatre projets de loi avaient été déposés, proposant :
·         l'interdiction totale du suicide assisté ;
·         l'interdiction du suicide assisté commercial ;
·         l'autorisation du suicide assisté par les médecins, sous certaines conditions ;
·         la légalisation du suicide assisté sans aucune condition.

Pendant les débats, beaucoup d'organisations se sont manifestées contre l'assistance au suicide. La plupart des politiques allemands, les professionnels de la prévention du suicide, la majorité des médecins, les responsables des religions monothéïstes et de la communauté juive ont respectivement eu l'occasion de manifester leur inquiétude face à la propagation du suicide assisté et leur opposition à une telle incitation à la mort.
Mercredi 5 novembre, le Parlement allemand a voté une loi pour faciliter l'accès aux soins palliatifs, afin de répondre au mieux aux besoins des personnes en fin de vie.
Source : Le Figaro


Articles similaires

Belgique : euthanasie toujours plus loin

Belgique : euthanasie toujours plus loin

- Euthanasie et suicide assisté

A peine un an après la promulgation de la loi dépénalisant l'euthanasie des mineurs, s'exprime maintenant la volonté d'aller plus loin. Conférences, symposiums et articles de presse traduisent la volonté de certains médecins d'étendre le champ d'application de l'euthanasie aux personnes démentes (lien vers VUB-Gent) mais aussi aux nouveau-nés prématurés et/ou porteurs d'un handicap, et pour lesquels l'équipe médicale jugerait que la « qualité de vie » pose question. (Symposium International d'...

Lire la suite

Royaume-Uni : rejet du projet de loi sur le suicide assisté

Royaume-Uni : rejet du projet de loi sur le suicide assisté

- Euthanasie et suicide assisté

Ce vendredi 11 septembre 2015, la Chambre des communes a rejeté par 330 votes contre 118 un projet de loi relatif au suicide assisté au Royaume-Uni. C'est donc une majorité écrasante qui a émis par ce vote un signal fort confortant la volonté du Premier Ministre David Cameron, de ne pas engager le Royaume-Uni sur une voie risquant de mener à l'euthanasie.
En 1997, un projet de loi similaire avait été rejeté. Le projet de loi proposé par les travaillistes en 2015 visait à favoriser le suicide a...

Lire la suite

Belgique : 10 ans d’euthanasie : un heureux anniversaire ?

Belgique : 10 ans d’euthanasie : un heureux anniversaire ?

- Euthanasie et suicide assisté

Plus de 70 professeurs d'université et médecins signent une "Carte Blanche" diffusée dans la presse.

 

"L'autorisation légale de l'euthanasie a quant à elle un impact sur le tissu social et sur notre conception  sociétale de la médecine. Elle transgresse un interdit fondateur et affecte en cela même les bases de notre démocratie, en délimitant une classe de citoyens à qui on peut donner la mort avec l'aval de la société. Dès lors qu'elle revêt une indéniable dimension sociopolitique, l'eutha...

Lire la suite