250 euros d'amende pour le médecin qui ne déclarerait pas l'euthanasie pratiquée

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 17/01/2013

Cette proposition de loi  (Document législatif n° 5-1935/1) vient d'être déposée par Mme Elke Sleurs et consorts (N-VA).
Un médecin qui a procédé à une euthanasie doit remplir un document d'enregistrement et le remettre dans les quatre jours ouvrables à la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation. Cette obligation de déclaration est considérée comme une condition indispensable à la conformité de l'acte euthanasique. Toutefois, il semblerait que beaucoup d'euthanasies se pratiquent sans qu'aucune déclaration n'en soit faite. La sénatrice N-VA réaffirme que  « le médecin qui ne déclare pas l'acte s'expose en principe autant à des poursuites et sanctions que celui qui ne respecte pas les règles fondamentales de la loi. En d'autres termes, le non-respect d'une simple obligation administrative peut en principe mener, pour le médecin, à des poursuites pénales pour crimes ou délits contre des personnes. »
Il faut noter que jamais aucune condamnation n'a toutefois en 10 ans été prononcée.
Les auteurs de la proposition de loi « reconnaissent et soulignent, d'une part, l'importance de l'obligation de déclaration du médecin qui a pratiqué l'euthanasie, notamment en vue de collecter des données statistiques et de contrôler le respect de la loi, mais souhaitent, d'autre part, prévoir une sanction adaptée et proportionnelle au non-respect de cette obligation. » Ils estiment « qu'une amende administrative de 250 euros est suffisante pour responsabiliser les médecins à l'obligation de déclaration. Le cas échéant, l'amende sera imposée par la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation. Si le médecin qui est soumis à l'obligation de déclaration est sous le coup d'un cas de force majeure, aucune amende ne pourra être infligée. »

 


Articles similaires

L'euthanasie, jusqu'où ?

- Euthanasie et suicide assisté


L'euthanasie...
   

Le réalisateur : Pierre Barnérias Journaliste de terrain depuis 23 ans,

Un documentaire avec témoignages sur les dérives de l'application de la loi dépénalisant l'euthanasie en Belgique, à regarder sur www.leuthanasiejusquou.com

La parole est donnée à 2 infirmières et aux membres de deux familles qui ont vécu ces cas douloureux.
 

Lire la suite

Le contrôle de la loi euthanasie est déficient : manifestation des Dossards Jaunes

Le contrôle de la loi euthanasie est déficient : manifestation des Dossards Jaunes

- Euthanasie et suicide assisté

Quelque 300 personnes ont manifesté dimanche après-midi à Bruxelles devant le siège de le siège de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie afin de réclamer un meilleur contrôle de la législation sur l'euthanasie ainsi que la démission des membres de la commission de contrôle qui sont également membres de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD). "Depuis la promulgation de la loi sur l'euthanasie il y a 10 ans, 6.000 dossiers ont été introduits et ...

Lire la suite

Euthanasie des enfants : sévérité de la déclaration de parlementaires du Conseil de l'Europe

- Euthanasie et suicide assisté

61 membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe émanant de plusieurs pays et partis politiques, dont les socialistes, ont signé une "déclaration écrite" relative au projet de loi qui dépénaliserait l'euthanasie des enfants en Belgique.

Les signataires affirment que la Belgique se trompe lourdement en pensant « que les enfants sont capables de donner leur consentement éclairé à l'euthanasie et qu'ils peuvent comprendre la signification grave et les conséquences d'une telle décis...

Lire la suite