Belgique : Rom Houben

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Alimentation et hydratation

Actualités - Belgique

Publié le : 04/12/2010

Conscient… mais incapable de communiquer durant 23 ans

La presse révélait récemment l'histoire tragique de Rom Houben.

Ce Belge de 46 ans a subi un accident de roulage le 19 novembre 1983. Il avait  alors 20 ans. Depuis lors et durant vingt-trois ans, les médecins le considéraient en état végétatif. Or, il y a trois ans, l'équipe du neurologue Steven Laureys, de l'ULg, découvrait qu'en réalité, il n'avait jamais perdu conscience, mais vivait un syndrome d'enfermement (locked-in syndrome). Grâce à l'imagerie médicale, il a pu être observé que Rom Houben avait une activité cérébrale normale. Il était conscient de ce qui se passait et se disait autour de lui mais, enfermé dans un corps presque complètement paralysé, il était incapable de s'exprimer sur quoi que ce soit.

Depuis 2006, il a récupéré, semble-t-il, la coordination fine, c'est-à-dire qu'il peut se servir d'un doigt pour manipuler son ordinateur ou un fauteuil roulant. Désormais, il peut donc communiquer à l'aide d'un système informatique lui permettant d'écrire des messages sur son ordinateur.

Dans quatre cas sur dix, estime le professeur Laureys, les patients en état de conscience minimale sont diagnostiqués en état végétatif. Le cas de Rom Houben, qui a vécu son nouveau diagnostic comme une seconde naissance, est néanmoins exceptionnel.

Les situations de conscience altérée sont variées et la terminologie employée pour les décrire fluctuante au gré des avancées scientifiques : coma, état végétatif persistant (EVP), état pauci-relationnel (EPR), état de conscience minimale, syndrome d'enfermement…

Quoi qu'il en soit, le cas de Rom Houben ramène à notre mémoire l'image de Terry Schiavo (Etats-Unis) et Eluana Englaro (Italie). Ces deux  personnes, en état végétatif persistant durant de longues années, ont connu une fin de vie tragique, fortement médiatisée.
En Belgique, en 2004, le nombre recensé de personnes en état végétatif (EVP et EPR) s'élevait à 359. Par année, au niveau national, il faut compter de 50 à 60 nouveaux cas d'état végétatif persistant.

© Copyright Institut Européen de Bioéthique

 

 


Articles similaires

Belgique: création d'une clinique de l'euthanasie?

Belgique: création d'une clinique de l'euthanasie?

- Euthanasie et suicide assisté

Le Pr. Wim Distelmans, qui se dit spécialiste de la médecine palliative, a suggéré la création d'une clinique de l'euthanasie en Belgique en se basant sur le modèle néerlandais. M. Distelmans affirme que, malgré une loi sur l'euthanasie "fonctionnelle", de nombreux médecins doivent respecter les règles en vigueur dans les maisons de repos et les hôpitaux qui interdisent l'euthanasie. Wim Distelmans plaide en premier lieu pour une remise en cause des financements publics des hôpitaux qui refuse...

Lire la suite

Belgique : protection des femmes enceintes

Belgique : protection des femmes enceintes

- Grossesse

Le 23 février 2016, Madame Laurette Onkelinx a déposé à la Chambre des Représentants une proposition de loi relative à l'accouchement dans la discrétion. A l'image de la plupart des pays européens, il s'agirait d'offrir aux femmes qui ont une grossesse non désirée, mais ne souhaitent pas recourir à l'avortement ou qui ont dépassé le délai légal pour l'avortement, de trouver une voie favorable à l'accueil de leur enfant sans avoir à franchir la limite de la clandestinité (avortement clandestin ...

Lire la suite

Belgique : échange de données médicales personnelles

Belgique : échange de données médicales personnelles

- Liberté des institutions de soin

La plateforme eHealth, qui a pour ambition de centraliser les données médicales des citoyens, regrette qu'à ce jour, seuls 5% des patients aient donné leur autorisation.
Ce qui est ici soulevé est la très sensible question de la confidentialité de certaines données médicales. Suite à des inquiétudes émises çà et là, le cabinet la Ministre de la santé Maggie De Block tient à souligner que le plaidoyer en faveur de l'opt-in (consentement éclairé, le patient donne son accord préalable à tout écha...

Lire la suite