Bioéthique en Belgique: comment diffuser l'information?

 Imprimer

Thématique : Droits et libertés / Non classés

Actualités - Belgique

Publié le : 10/05/2010

L'équipe de l'Institut Européen de Bioéthique veille et vous informe.

Certains de vos contacts apprécieraient-ils de recevoir nos dossiers et lettres électroniques?

Un clic suffit pour leur faire suivre ce courrier...!


Articles similaires

Renouvellement du Comité consultatif de bioéthique

Renouvellement du Comité consultatif de bioéthique

- Droits et libertés

Le Comité Consultatif de bioéthique de Belgique est une instance belge indépendante des autorités créée en 1993 par un accord entre l'Etat fédéral et les différentes Communautés.

Ce Comité a pour mission de rendre des avis sur les problèmes soulevés par la recherche et ses applications dans les domaines de la biologie, de la médecine et de la santé ainsi que d'informer le public et les autorités sur ces problèmes. 

Il est composé de 43 membres issus des milieux politiques, universitaires, mé...

Lire la suite

Belgique : plus de 10 millions d’euros consacrés par an par l’INAMI pour les moyens contraceptifs

Belgique : plus de 10 millions d’euros consacrés par an par l’INAMI pour les moyens contraceptifs

- Contraception

En 2014, 570.000 femmes belges prenaient la pilule contraceptive. Ce nombre est en diminution car les femmes abandonnent progressivement la pilule oestro-progestative au profit d'autres moyens, comme le stérilet hormonal ou en cuivre. C'est ce qui ressort d'une réponse parlementaire de Maggie De Block à Yoleen Van Camp. De plus, le nombre de femmes ayant utilisé la pilule du lendemain a été multiplié par 10 de 2010 à 2014.

Parmi les femmes qui arrêtent la pilule, nombreuses sont celles qui re...

Lire la suite

Détecter les anomalies des chromosomes sexuels avant la naissance : le Comité Consultatif de Bioéthique de Belgique émet de fortes réserves

Détecter les anomalies des chromosomes sexuels avant la naissance : le Comité Consultatif de Bioéthique de Belgique émet de fortes réserves

- Eugénisme

Le dépistage prénatal non-invasif (DPNI) ne devrait pas automatiquement s'appliquer aux anomalies des chromosomes sexuels chez l'enfant à naître, a estimé le Comité Consultatif de Bioéthique de Belgique (CCBB) dans son 76e avis du 30 avril 2021. Le Comité est en revanche favorable à ce que les futurs parents puissent opter, de façon élective, pour ce dépistage, à la condition qu'ils aient reçu les informations adéquates avant le test, et que les résultats leur soient communiqués de façon compr...

Lire la suite