Le Parlement européen a rejeté le rapport Estrela.

 Imprimer

Thématique : Droits et libertés / Liberté des institutions de soin

Actualités

Publié le : 18/12/2013

Le rapport sur les « Droits à la santé sexuelle et reproductive » de la députée européenne Edite Estrela visait à faire adopter toute une série de revendications. Il était clair que, le texte empiétait sur des domaines comme les droits parentaux, l'éducation sexuelle, la dignité humaine et la liberté de conscience.
De plus il visait à faire reconnaître l'avortement comme un droit et proposait le financement de celui-ci dans les pays qui l'interdisaient.
En séance plénière, 334 députés européens ont voté pour une résolution alternative, ce qui a entraîné de facto le rejet du texte. La résolution alternative rappelle, conformément au Traité, que ces questions ne relèvent pas de la compétence européenne mais sont laissées au libre-choix des Etats-membres.

 


 


Articles similaires

Incohérences des normes européennes et nationales pour les essais cliniques sur des patients

Incohérences des normes européennes et nationales pour les essais cliniques sur des patients

- Recherche médicale

S'inquiétant de la complexité croissante des réglementations nationales en vigueur pour les essais cliniques, mais aussi souvent de leur incohérence lorsque celles-ci concernent des institutions académiques et des pays différents, l'Organisation de Coopération et de développement économique (OCDE) appelle ses États membres à harmoniser leurs procédures en la matière.

Cette recommandation marque un grand pas en avant car elle devrait davantage faciliter la coopération internationale, en partic...

Lire la suite

Euthanasie : le Parlement belge vote la remise en cause de la liberté de conscience

Euthanasie : le Parlement belge vote la remise en cause de la liberté de conscience

- Euthanasie et suicide assisté

Ce jeudi 5 mars en début de soirée, le Parlement fédéral a adopté la loi modifiant la législation en matière d'euthanasie.

Cette loi prévoit notamment la remise en cause de la liberté de conscience des médecins et des personnes actives au sein des institutions de soins (soignants, résidents, bénévoles, ...) au sujet de la pratique de l'euthanasie.

La loi oblige désormais le médecin qui refuse de pratiquer l'euthanasie (soit pour une raison médicale, soit sur base de sa conscience) à « transm...

Lire la suite

Rapport de la Fondation Roi Baudouin : planifier ses vieux jours : positionnement et attentes

Rapport de la Fondation Roi Baudouin : planifier ses vieux jours : positionnement et attentes

- Soins palliatifs

L'objectif de cette étude est de comprendre l'expérience, les espoirs et les besoins de groupes vulnérables, à savoir les personnes d'origine étrangère, celles en situation de pauvreté et celles avec un handicap, lors de la planification de leurs « vieux jours ». A la lecture de ce rapport, on découvre que les besoins exprimés par les personnes âgées vulnérables rejoignent ceux des personnes âgées en général. On peut citer, à titre d'exemple, l'envie de rester autonome et de vivre à son domici...

Lire la suite