Belgique : échange de données médicales personnelles

 Imprimer

Thématique : Droits et libertés / Liberté des institutions de soin

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 02/03/2015

La plateforme eHealth, qui a pour ambition de centraliser les données médicales des citoyens, regrette qu'à ce jour, seuls 5% des patients aient donné leur autorisation.
Ce qui est ici soulevé est la très sensible question de la confidentialité de certaines données médicales. Suite à des inquiétudes émises çà et là, le cabinet la Ministre de la santé Maggie De Block tient à souligner que le plaidoyer en faveur de l'opt-in (consentement éclairé, le patient donn
e son accord préalable à tout échange de données médicales personnelles le concernant) n'est pas d'actualité.
Pas question d'opt-out (qui ne dit mot consent) non plus mais plutôt la volonté de « booster » l'opt-in via une campagne d'information qui vise à conscientiser le patient au sujet du consentement éclairé, précise le cabinet.
«Il s'agit d'ailleurs, en l'occurrence, de donner son accord pour échanger des données de manière digitale, pas pour les placer sur un serveur », précise le cabinet qui ajoute que les données échangées sont cryptées. La vigilance reste de mise.

Source: Le Journal du médecin

 


Articles similaires

Belgique : Ecolo veut « révolutionner » l'Ordre des médecins

- Liberté des institutions de soin

Depuis près de 50 ans, l'Ordre des médecins n'a plus connu d'évolution majeure. Il est grand temps de moderniser l'institution, de la rendre plus transparente, plus équitable et sensible à la qualité des soins, estime le groupe Ecolo-Groen!. Pour ce faire, les députés verts proposent de l'intégrer à une nouvelle structure qui supervisera l'ensemble des ordres professionnels de la santé : le Conseil supérieur de la déontologie, une sorte de coupole qui chapeauterait un Ordre des médecins réform...

Lire la suite

Belgique : salon de promotion de la GPA commerciale à Bruxelles

Belgique : salon de promotion de la GPA commerciale à Bruxelles

- Gestation pour autrui

Ce dimanche 3 mai, un consortium américain, « Men Having Babies » (MHB) a organisé un salon de promotion de la Gestation Pour Autrui (GPA) en plein coeur de Bruxelles.
Ce salon donnait la parole à une dizaine de spécialistes et de témoins, dont l'objectif était de présenter les différentes phases du processus de la GPA commerciale, soulignant notamment les « ficelles » qui permettent de faire des économies. La brochure remise aux participants affichait en toute transparence les coûts moyens de...

Lire la suite

Belgique : rembourser le stérilet et les patchs contraceptifs

Belgique : rembourser le stérilet et les patchs contraceptifs

- Contraception

Affirmant que, si la contraception n'est pas efficace, c'est parce qu'elle est mal utilisée, le Dr. Anne Verougstraete, qui pratique elle-même des avortements, plaide pour des moyens contraceptifs plus efficaces et fiables, et qui ne dépendent pas d'un oubli de la femme.
Or, le stérilet (qui a un effet potentiellement abortif) ou le patch contraceptif coûtent environ 150 euros et ne sont pas remboursés. Même si pour les jeunes filles de moins de 21 ans, la première utilisation est gratuite, le...

Lire la suite