Nouvelle brochure : "La clause de conscience au profit des professionnels de la santé en Belgique"

Publié le : Thématique : Droits et libertés / Clauses de conscience Actualités Temps de lecture : 0 min.

 Imprimer

Un médecin peut-il refuser de pratiquer une euthanasie ?

Une infirmière peut-elle refuser de participer à un avortement ?

Un pharmacien peut-il refuser de délivrer certains produits ?

La légitimité de ces attitudes est-elle consacrée en droit voire reconnue par la loi belge ?

De façon synthétique, sous la forme de questions-réponses, cette brochure de l'Institut Européen de Bioéthique tente de faire le point sur ces questions.

 

Si vous croyez pouvoir faire bon usage de cette brochure (gratuite) et

souhaitez la recevoir par la poste, il suffit de cliquer   ICI

 

Vous pouvez aussi télécharger la Brochure format PDF en ligne     ICI


Articles similaires

Suède : remise en cause de l’objection de conscience

Suède : remise en cause de l’objection de conscience

- Clauses de conscience

Le jeudi 12 novembre 2015, le tribunal suédois de Jönköping a rendu une décision dans laquelle il rejette la demande d'une sage-femme d'avoir accès à un emploi dans le respect de son objection de conscience relative à l'avortement.
Depuis 2013, Ellinor Grimmark cherche activement un emploi comme sage-femme. Dans trois hôpitaux différents, la direction a refusé de l'engager au motif qu'elle souhaitait, au besoin, pouvoir recourir à son droit d'invoquer l'objection de conscience en matière d'avo...

Lire la suite

Euthanasie : la liberté des institutions de soins par rapport à sa pratique en Belgique

Euthanasie : la liberté des institutions de soins par rapport à sa pratique en Belgique

- Clauses de conscience

Dossier de l'Institut Européen de Bioéthique

Des voix s'élèvent régulièrement pour proclamer que « la loi sur l'euthanasie doit être appliquée partout en Belgique » ou que « les institutions refusant cette pratique en leurs murs bafouent la loi ».

Il est certain que partout où l'euthanasie est pratiquée, il y a lieu de se conformer aux conditions de fond et de procédure prévues par la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie. C'est seulement si ces conditions sont rigoureusement respectées...

Lire la suite

Les étudiants en médecine et infirmerie pourront faire objection de conscience

Les étudiants en médecine et infirmerie pourront faire objection de conscience

- Clauses de conscience

La Faculty of sexual and reproductive healthcare (FSRH), organe médical responsable au Royaume-Uni de la formation des professionnels dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive, donne désormais la possibilité à ses stagiaires en médecine ou en infirmerie d'invoquer la clause de conscience. C'est ce qu'annoncent les nouvelles directives qui viennent d'être publiées.
Médecins, infirmiers et maintenant étudiants et stagiaires médecins ou infirmiers en stage, pourront à présent refuser d...

Lire la suite