Suisse : explosion du nombre de procréations médicalement assistées malgré de faibles résultats

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 29/09/2015

Le 22 septembre 2015, l'Office Fédéral de la Statistique (OFS) suisse a publié les données concernant les procréations médicalement assistées (PMA) en Suisse en 2014. Il révèle que le nombre de femmes ayant eu recours à la PMA depuis 2002 a presque doublé en 2014. Pourtant le taux de réussite est assez bas, puisque deux tiers des PMA entreprises échouent. Ce qui conduit à un très grand nombre d'embryons volontairement conçus, puis voués à la mort.
En 2014, 3 867 femmes ont eu recours à la PMA. La grande majorité concerne les femmes âgées de 30 à 44 ans et parmi celles-ci, 17,2% viennent de l'étranger.
Les causes de la stérilité sont à rechercher principalement chez les hommes (1 566 cas soit 40,5%) 670 chez les femmes (17,3%), et dans 1 168 des cas la stérilité provenait des deux partenaires (30,2%).
Parmi les 2396 embryons surnuméraires produits et/ou congélés lors de ces PMA, 2 390 ont été détruits en laboratoire, soit parce que le couple a renoncé à son projet (342), soit parce que les embryons ont arrêté de se développer (1781) ou qu'ils ont été jugés défectueux (61) après un Diagnostic Préimplantatoire (DPI). 6 embryons ont été mis à la disposition de la recherche.
Source : Office fédéral de la statistique de la Confédération suisse;

Loi sur la Procréation Médicalement Assistée en Suisse


Articles similaires

Pays-Bas : accès à  la Procréation Médicalement Assistée jusqu’à 50 ans ?

Pays-Bas : accès à la Procréation Médicalement Assistée jusqu’à 50 ans ?

- Procréation médicalement assistée

Faut-il permettre aux femmes de 50 ans de recourir à une procréation médicalement assistée (PMA) avec leurs ovocytes congelés 15 ans auparavant ? C'est la question que pose la Ministre de la santé des Pays-Bas, Edith Schippers, alors que la limite actuelle autorisée par la loi est de 45 ans dans ce pays.
La question sous-jacente est aussi celle du « Social freezing », qui permet aux femmes de faire prélever leurs ovocytes lorsqu'elles sont jeunes et de les faire congeler par le processus de vi...

Lire la suite

Europe : recours accru à la FIV malgré une fertilité stable.

Europe : recours accru à la FIV malgré une fertilité stable.

- Procréation médicalement assistée

Un article du European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology fait état d'un usage toujours plus conséquent de la fécondation in vitro (FIV) malgré une fertilité stable. Depuis la mise au point de cette technique en 1978, 1,4 millions d'enfants en seraient nés en Europe selon ESHRE (4 millions dans le monde).

La forte hausse des demandes de FIV laisse penser que la population est de plus en plus confrontée à une incapacité à concevoir naturellement. Notre santé reproducti...

Lire la suite

Limiter le recours aux procréations médicalement assistées en  Belgique ?

Limiter le recours aux procréations médicalement assistées en Belgique ?

- Procréation médicalement assistée

Ce 23 octobre 2012, une proposition de loi a été déposée par Mme Elke Sleurs et consorts (doc 5-1816/1), afin d'instaurer une obligation d'échange d'information préalable à chaque traitement de l'infertilité.

Les auteurs partent d'un constat : l'augmentation constante du nombre de traitements de l'infertilité (2000 patients par 1 000 000 d'habitants, alors que la moyenne européenne tourne autour de 500) et des remboursements toujours plus généreux. L'IST (Instituut voor Samenleving en Techno...

Lire la suite