Royaume-Uni : réduire les dépenses en matière de procréation médicalement assistée

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 08/03/2016

Confrontée à une exigence de 22 milliards de livres d'économies au cours des cinq prochaines années, la NHS (National Health Service) envisage de réduire fortement le montant de la prise en charge et la fréquence des remboursements de la PMA au Royaume-Uni.
Le groupe Somerset Clinical Commissioning a annoncé qu'à partir du mois d'avril, un seul cycle de FIV serait remboursé par la NHS, et que pour réduire le temps d'attente des couples stériles, ceux qui avaient déjà un enfant, ne seraient plus pris en charge.
De son côté, le National Institute for Health and Care Excellence, recommandait en 2013, la prise en charge de maximum trois cycles de FIV aux couples admissibles dont la femme est âgée de moins de 40 ans. L'avis des médecins généralistes sur cette question a été recueilli par une enquête récente « Il s'agit d'un sujet très complexe, mais je ne pense pas que l'infertilité soit une maladie. (…) Je suis préoccupée de voir des couples qui pensent qu'avoir un enfant est un droit », affirme l'une des médecins.
Le coût des techniques de procréation médicalement assistée est élevé. En Belgique, un cycle (une tentative) coûterait plus de 2000 euros et le nombre de demandes ne cesse d'augmenter. Les femmes belges peuvent se faire rembourser jusqu'à 6 cycles, à condition d'être âgées de moins de 45 ans.
Source : Généthique.org - The Guardian


Articles similaires

PROCREATIONS MEDICALEMENT ASSISTEES

- Procréation médicalement assistée

Avis n° 52 : tissus et cellules humains utilisés dans le cadre de la médecine reproductive.

Coût de la procréation médicale en 2008 en Belgique : près de 100.000.000 euros

Effets secondaires des traitements de l'infertilité

Limiter le recours aux procréations médicalement assistées en Belgique ?

Traitements contre la stérilité, une bombe à retardement

Mère porteuse et couple acheteur d'un bébé condamnés

Plus de 24 millions d'euros pour la procréation médicale assistée en Belgique

717 em...

Lire la suite

Royaume-Uni : troc douteux d’ovocytes contre une FIV gratuite

Royaume-Uni : troc douteux d’ovocytes contre une FIV gratuite

- Procréation médicalement assistée

Au Royaume-Uni, une enquête sous couverture du Daily Mail dénonce certaines pratiques déviantes dans des cliniques spécialisées en fécondation in vitro (FIV). Dès la publication de l'enquête, le Human Fertility and Embryology Authority (HFEA), organisme de surveillance de la profession, a annoncé qu'il lançait ses propres investigations auprès des cliniques concernées et, le cas échéant, prendrait des mesures.

Exprimant leur incapacité à financer un cycle de procréation médicalement assistée,...

Lire la suite

Pays-Bas : accès à  la Procréation Médicalement Assistée jusqu’à 50 ans ?

Pays-Bas : accès à la Procréation Médicalement Assistée jusqu’à 50 ans ?

- Procréation médicalement assistée

Faut-il permettre aux femmes de 50 ans de recourir à une procréation médicalement assistée (PMA) avec leurs ovocytes congelés 15 ans auparavant ? C'est la question que pose la Ministre de la santé des Pays-Bas, Edith Schippers, alors que la limite actuelle autorisée par la loi est de 45 ans dans ce pays.
La question sous-jacente est aussi celle du « Social freezing », qui permet aux femmes de faire prélever leurs ovocytes lorsqu'elles sont jeunes et de les faire congeler par le processus de vi...

Lire la suite