Royaume-Uni : réduire les dépenses en matière de procréation médicalement assistée

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 08/03/2016

Confrontée à une exigence de 22 milliards de livres d'économies au cours des cinq prochaines années, la NHS (National Health Service) envisage de réduire fortement le montant de la prise en charge et la fréquence des remboursements de la PMA au Royaume-Uni.
Le groupe Somerset Clinical Commissioning a annoncé qu'à partir du mois d'avril, un seul cycle de FIV serait remboursé par la NHS, et que pour réduire le temps d'attente des couples stériles, ceux qui avaient déjà un enfant, ne seraient plus pris en charge.
De son côté, le National Institute for Health and Care Excellence, recommandait en 2013, la prise en charge de maximum trois cycles de FIV aux couples admissibles dont la femme est âgée de moins de 40 ans. L'avis des médecins généralistes sur cette question a été recueilli par une enquête récente « Il s'agit d'un sujet très complexe, mais je ne pense pas que l'infertilité soit une maladie. (…) Je suis préoccupée de voir des couples qui pensent qu'avoir un enfant est un droit », affirme l'une des médecins.
Le coût des techniques de procréation médicalement assistée est élevé. En Belgique, un cycle (une tentative) coûterait plus de 2000 euros et le nombre de demandes ne cesse d'augmenter. Les femmes belges peuvent se faire rembourser jusqu'à 6 cycles, à condition d'être âgées de moins de 45 ans.
Source : Généthique.org - The Guardian


Articles similaires

Suisse : explosion du nombre de procréations médicalement assistées malgré de faibles résultats

Suisse : explosion du nombre de procréations médicalement assistées malgré de faibles résultats

- Procréation médicalement assistée

Le 22 septembre 2015, l'Office Fédéral de la Statistique (OFS) suisse a publié les données concernant les procréations médicalement assistées (PMA) en Suisse en 2014. Il révèle que le nombre de femmes ayant eu recours à la PMA depuis 2002 a presque doublé en 2014. Pourtant le taux de réussite est assez bas, puisque deux tiers des PMA entreprises échouent. Ce qui conduit à un très grand nombre d'embryons volontairement conçus, puis voués à la mort.
En 2014, 3 867 femmes ont eu recours à la PMA....

Lire la suite

Procréation médicale : l'AR à peine arrivé, déjà retiré

Procréation médicale : l'AR à peine arrivé, déjà retiré

- Procréation médicalement assistée

En juillet 2012, dans un train de mesures d'économies approuvé par la Commission nationale médico-mutuelliste (CNMM) figuraient notamment l'abaissement de l'âge du remboursement de la FIV de 43 à 41 ans ainsi que la limitation du nombre d'IIU (Insémination Intra-Utérine) à 6 essais par patiente.
Six mois plus tard, paraît enfin l'arrêté royal au Moniteur belge. Mais de suite, le monde de la fertilité réagit en disant qu'il ne tient pas la route. En effet, il n'aborde que le remboursement du tr...

Lire la suite

Coût de la procréation médicale en 2008 en Belgique : près de 100.000.000 euros

Coût de la procréation médicale en 2008 en Belgique : près de 100.000.000 euros

- Procréation médicalement assistée

Au cours des dernières années, on constate une augmentation considérable du nombre de traitements de l'infertilité en Belgique. Le nombre de cycles de traitement par FIV/ICSI a doublé entre 2004 et 2008, passant de 14.652 à 29.541 durant cette période.
Le nombre des naissances y associées a suivi la même évolution, passant de 2.443 à 4.942. On a en outre enregistré une augmentation inexpliquée de 20 % du nombre des traitements chez les moins de trente-cinq ans.
En Belgique, deux mille patients...

Lire la suite