Plus de 24 millions d’euros pour la procréation médicale assistée en Belgique

Publié le : Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

En 2010, l'assurance maladie-invalidité (Inami) a remboursé 19.469 fécondations in vitro, 18.498 inséminations artificielles, 14.952 ponctions d'ovocytes et 17.757 "lavages" de sperme afin de le rendre plus fécondant. Le coût total de ces opérations a été de 10,01 millions d'euros.

S'ajoute à cela, en 2010 toujours, la prise en charge par l'Inami de 16.019 forfaits pour traiter l'infertilité féminine contre 10.327 l'année précédente. Coût total: 14,534 millions d'euros. Au total, cela revient à plus de 24 millions d'euros. Rappelons que le taux de réussite ne dépasse pas les 18% en moyenne.

Plusieurs facteurs permettent d'expliquer ce recours accru à la procréation médicale assistée (PMA) dans notre pays. Depuis le 1er juillet 2003, les frais de laboratoire sont remboursés à certaines conditions. Les médicaments utilisés sont également remboursés, ce qui tend à inciter les couples ou personnes seules à y recourir davantage et très (trop ?) rapidement.
Le recul de l'âge moyen de la première maternité, la stérilité et l'infertilité doivent également être pris en compte pour expliquer l'évolution en forte croissance de ce secteur médical. Notre pays est également l'un des plus libéraux en matière de législation pour les personnes venant de l'étranger, et où la PMA ne leur serait pas accordée.

Voir Dossier de l'IEB : "La procréation médicale en Belgique"

 


Articles similaires

Techniques naturelles d’aide à la procréation (NaProTechnologies) : encore trop peu de médecins formés en Belgique

Techniques naturelles d’aide à la procréation (NaProTechnologies) : encore trop peu de médecins formés en Belgique

- Procréation médicalement assistée

En 2015, une première instructrice en NaProTechnologies, techniques naturelles d'aide à la procréation, s'est installée sur le territoire belge. Le premier médecin belge formé sur la question, l'est depuis juin 2020. Aujourd'hui la Belgique compte 4 instructrices et 2 médecins formés en NaPro exerçant en Wallonie, et aucun en Flandres.

Alors que ces chiffres sont bien faibles pour la Belgique, les techniques naturelles d'aide à la procréation se développent exponentiellement dans les pays voi...

Lire la suite

20 ans d’insémination ICSI en Belgique : un suivi des 15.000 enfants serait prudent...

20 ans d’insémination ICSI en Belgique : un suivi des 15.000 enfants serait prudent...

- Procréation médicalement assistée

Les médecins reconnaissent que l'ICSI* est une technique nettement plus forcée et moins « naturelle » que la FIV classique, d'où le fait que l'on se pose encore des questions par rapport à l'état de santé des bébés issus de cette technique.
Le Dr Michel De Vos, gynécologue d'un centre de médecine reproductive affirme qu'« il existe bel et bien des différences entre les enfants conçus naturellement et ceux issus de ces techniques. On remarque que le poids de l'enfant à la naissance est moindre ...

Lire la suite

Tourisme procréatif d’ovocytes : les françaises débarquent en Belgique

Tourisme procréatif d’ovocytes : les françaises débarquent en Belgique

- Procréation médicalement assistée

L'Inspection générale des affaires sociales de France vient de publier une étude intitulée « Etat des lieux et perspectives du don d'ovocyte en France ». Cette étude nous apprend que ces dernières années, entre 200 et 300 françaises se rendent chaque année en Belgique afin de bénéficier d'un don d'ovocyte(s).
Les auteurs expliquent ces chiffres par l'extrême libéralité de la loi belge  et par le nombre important de donneuses favorisé par une indemnisation généreuse allant parfois jusqu'à 1000 ...

Lire la suite