Pays-Bas : accès à la Procréation Médicalement Assistée jusqu’à 50 ans ?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 26/01/2016

Faut-il permettre aux femmes de 50 ans de recourir à une procréation médicalement assistée (PMA) avec leurs ovocytes congelés 15 ans auparavant ? C'est la question que pose la Ministre de la santé des Pays-Bas, Edith Schippers, alors que la limite actuelle autorisée par la loi est de 45 ans dans ce pays.
La question sous-jacente est aussi celle du « Social freezing », qui permet aux femmes de faire prélever leurs ovocytes lorsqu'elles sont jeunes et de les faire congeler par le processus de vitrification pour décider plus tard du moment et des circonstances où elles jugeront que le temps d'une grossesse est opportun. On sait par exemple que certaines entreprises  aux USA ont été jusqu'à proposer et financer le social freezing de leurs cadres féminines.
Le social freezing a fait l'objet de l'avis n°57 du Comité consultatif de Bioéthique de Belgique relatif aux aspects éthiques de la congélation des ovules en prévision d'une infertilité liée à l'âge en date du 16 décembre 2013. Dans un article paru dans le journal De Morgen, le Dr Dominic Stoop (UZ Brussel) estime que 300 femmes en Belgique ont déjà eu recours à cette technique.
En Belgique, la loi sur la PMA permet  la ponction d'ovocytes jusqu'à 45 ans afin d'effectuer une réimplantation avant 47 ans. La proposition néerlandaise de relever l'âge de la réimplantation à 50 ans est également évoquée en Belgique.  Cela soulève la question d'un risque accru lors d'une grossesse tardive pour la mère et l'enfant.
Source: De Morgen


Articles similaires

Pays-Bas : fivete avec don de gamètes jusqu’à 50 ans

Pays-Bas : fivete avec don de gamètes jusqu’à 50 ans

- Procréation médicalement assistée

Aux Pays-Bas, la limite d'âge pour une FIV (fécondation in vitro) avec don de gamètes ou avec décongélation de ses propres ovocytes va passer de 45 à 50 ans. Actuellement, seules les femmes de 45 ans ou moins, et dont le prélèvement d'ovocytes a eu lieu avant leur 43ème année, peuvent bénéficier d'un tel procédé. Cette limite sera donc portée à 50 ans. Toutefois, après 45 ans, il n'y aura plus de remboursement possible.
C'est en effet la décision que la Ministre de la Santé Edith Schippers a p...

Lire la suite

Flandre : près de 6% des femmes ayant accouché ont eu recours aux techniques de procréation médicale

Flandre : près de 6% des femmes ayant accouché ont eu recours aux techniques de procréation médicale

- Procréation médicalement assistée

L'étude « Perinatale activiteiten in Vlaanderen 2011 » livre certaines informations notamment quant à l'importance croissante des techniques de procréation médicalement assistée en Flandre.
Et par exemple : en 2011 pour la Flandre, 5,8% des femmes qui ont accouché ont eu recours à une aide à la procréation (stimulation hormonale, FIV et ICSI)*
À noter qu'en 1991, la seule stimulation hormonale représentait 70% des actes de PMA. Aujourd'hui, les actes de PMA donnent la part  belle à la FIV et à...

Lire la suite

Suisse : explosion du nombre de procréations médicalement assistées malgré de faibles résultats

Suisse : explosion du nombre de procréations médicalement assistées malgré de faibles résultats

- Procréation médicalement assistée

Le 22 septembre 2015, l'Office Fédéral de la Statistique (OFS) suisse a publié les données concernant les procréations médicalement assistées (PMA) en Suisse en 2014. Il révèle que le nombre de femmes ayant eu recours à la PMA depuis 2002 a presque doublé en 2014. Pourtant le taux de réussite est assez bas, puisque deux tiers des PMA entreprises échouent. Ce qui conduit à un très grand nombre d'embryons volontairement conçus, puis voués à la mort.
En 2014, 3 867 femmes ont eu recours à la PMA....

Lire la suite