Pays-Bas : accès à la Procréation Médicalement Assistée jusqu’à 50 ans ?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 26/01/2016

Faut-il permettre aux femmes de 50 ans de recourir à une procréation médicalement assistée (PMA) avec leurs ovocytes congelés 15 ans auparavant ? C'est la question que pose la Ministre de la santé des Pays-Bas, Edith Schippers, alors que la limite actuelle autorisée par la loi est de 45 ans dans ce pays.
La question sous-jacente est aussi celle du « Social freezing », qui permet aux femmes de faire prélever leurs ovocytes lorsqu'elles sont jeunes et de les faire congeler par le processus de vitrification pour décider plus tard du moment et des circonstances où elles jugeront que le temps d'une grossesse est opportun. On sait par exemple que certaines entreprises  aux USA ont été jusqu'à proposer et financer le social freezing de leurs cadres féminines.
Le social freezing a fait l'objet de l'avis n°57 du Comité consultatif de Bioéthique de Belgique relatif aux aspects éthiques de la congélation des ovules en prévision d'une infertilité liée à l'âge en date du 16 décembre 2013. Dans un article paru dans le journal De Morgen, le Dr Dominic Stoop (UZ Brussel) estime que 300 femmes en Belgique ont déjà eu recours à cette technique.
En Belgique, la loi sur la PMA permet  la ponction d'ovocytes jusqu'à 45 ans afin d'effectuer une réimplantation avant 47 ans. La proposition néerlandaise de relever l'âge de la réimplantation à 50 ans est également évoquée en Belgique.  Cela soulève la question d'un risque accru lors d'une grossesse tardive pour la mère et l'enfant.
Source: De Morgen


Articles similaires

Pologne : précipitation politique pour légaliser les techniques de procréation médicalement assistée

Pologne : précipitation politique pour légaliser les techniques de procréation médicalement assistée

- Procréation médicalement assistée

Voulant mettre à profit les derniers jours du gouvernement libéral, les députés de la plateforme civique et de gauche ont adopté un projet de loi en faveur de la fécondation in vitro (FIV),ce 25 juin 2015. Ils entament ainsi, à la hâte, le processus législatif qui ouvrira l'accès aux parents désireux d'avoir des enfants à la Procréation Médicalement Assistée. 
Le projet de loi prévoit que le nombre d'embryons surnuméraires sera limité à 6. Les embryons conçus et dépassant ce nombre ne pourront...

Lire la suite

PROCREATIONS MEDICALEMENT ASSISTEES

- Procréation médicalement assistée

Avis n° 52 : tissus et cellules humains utilisés dans le cadre de la médecine reproductive.

Coût de la procréation médicale en 2008 en Belgique : près de 100.000.000 euros

Effets secondaires des traitements de l'infertilité

Limiter le recours aux procréations médicalement assistées en Belgique ?

Traitements contre la stérilité, une bombe à retardement

Mère porteuse et couple acheteur d'un bébé condamnés

Plus de 24 millions d'euros pour la procréation médicale assistée en Belgique

717 em...

Lire la suite

Royaume-Uni : réduire les dépenses en matière de procréation médicalement assistée

Royaume-Uni : réduire les dépenses en matière de procréation médicalement assistée

- Procréation médicalement assistée

Confrontée à une exigence de 22 milliards de livres d'économies au cours des cinq prochaines années, la NHS (National Health Service) envisage de réduire fortement le montant de la prise en charge et la fréquence des remboursements de la PMA au Royaume-Uni.
Le groupe Somerset Clinical Commissioning a annoncé qu'à partir du mois d'avril, un seul cycle de FIV serait remboursé par la NHS, et que pour réduire le temps d'attente des couples stériles, ceux qui avaient déjà un enfant, ne seraient plu...

Lire la suite