Limiter le recours aux procréations médicalement assistées en Belgique ?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 06/11/2012

Ce 23 octobre 2012, une proposition de loi a été déposée par Mme Elke Sleurs et consorts (doc 5-1816/1), afin d'instaurer une obligation d'échange d'information préalable à chaque traitement de l'infertilité.

Les auteurs partent d'un constat : l'augmentation constante du nombre de traitements de l'infertilité (2000 patients par 1 000 000 d'habitants, alors que la moyenne européenne tourne autour de 500) et des remboursements toujours plus généreux. L'IST (Instituut voor Samenleving en Technologie) est également demandeur d'une plus grande transparence pour pouvoir mieux évaluer l'efficacité réelle des traitements et les effets secondaires psychiques. Cet institut souligne qu'étant donné les fortes pressions psychologiques et les conséquences physiologiques, plus de la moitié des femmes qui suivent un traitement de l'infertilité présentent une dépression modérée.
L'IST craint également un recours trop rapide à ces techniques. Quant au Collège de médecins « Médecine de la reproduction », il avait déjà proposé en 2011 de durcir les critères d'accès au traitement et reconnaissait implicitement le risque d'une surconsommation dans le domaine de la médecine reproductive. Les auteurs souhaitent dès lors instaurer une obligation d'information centralisée de tous les traitements subis, quel que soit le centre, préalablement à chaque traitement d'infertilité.
Wetvoorstel in het Nederlands


Articles similaires

Suisse : explosion du nombre de procréations médicalement assistées malgré de faibles résultats

Suisse : explosion du nombre de procréations médicalement assistées malgré de faibles résultats

- Procréation médicalement assistée

Le 22 septembre 2015, l'Office Fédéral de la Statistique (OFS) suisse a publié les données concernant les procréations médicalement assistées (PMA) en Suisse en 2014. Il révèle que le nombre de femmes ayant eu recours à la PMA depuis 2002 a presque doublé en 2014. Pourtant le taux de réussite est assez bas, puisque deux tiers des PMA entreprises échouent. Ce qui conduit à un très grand nombre d'embryons volontairement conçus, puis voués à la mort.
En 2014, 3 867 femmes ont eu recours à la PMA....

Lire la suite

Belgique : première naissance grâce à une autogreffe de tissu ovarien prélevé avant la puberté

Belgique : première naissance grâce à une autogreffe de tissu ovarien prélevé avant la puberté

- Procréation médicalement assistée

Le mercredi 10 juin 2015, une équipe médicale de l'hôpital bruxellois Erasme, dirigée par le Dr. Isabelle Demeestere, a annoncé à la communauté scientifique un exploit médical. Grâce à une greffe de tissus ovariens cryopréservés, elle a permis à une jeune femme de 27 ans d'accoucher de son premier enfant en novembre 2014.
Cette femme, atteinte depuis son enfance d'une drépanocytose, avait subi à 5 ans de lourds traitements risquant de provoquer sa stérilité. En prévention, les médecins avaient...

Lire la suite

Tourisme procréatif d’ovocytes : les françaises débarquent en Belgique

Tourisme procréatif d’ovocytes : les françaises débarquent en Belgique

- Procréation médicalement assistée

L'Inspection générale des affaires sociales de France vient de publier une étude intitulée « Etat des lieux et perspectives du don d'ovocyte en France ». Cette étude nous apprend que ces dernières années, entre 200 et 300 françaises se rendent chaque année en Belgique afin de bénéficier d'un don d'ovocyte(s).
Les auteurs expliquent ces chiffres par l'extrême libéralité de la loi belge  et par le nombre important de donneuses favorisé par une indemnisation généreuse allant parfois jusqu'à 1000 ...

Lire la suite