L’UZ Brussel lance un centre de formation en médecine reproductive

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 13/02/2018

En Belgique, plus d'un couple sur 10 doit aujourd'hui faire appel aux techniques de procréation médicalement assistée pour combler son désir d'enfant. Ces techniques forment également un indispensable pour les femmes célibataires, estime le Centre de Reproduction Humaine (« CRG ») de l'hôpital UZ Brussel.

Près de la moitié des couples peinant  à avoir un enfant, ont entammés le processus de la fécondation in vitro.

Sur les 35 dernières années, plus de 50.000 bébés sont ainsi nés après que leurs parents aient été traités à l'UZ.

Afin de maximiser les chances de réussite de ces opérations et d'impliquer le plus possible de médecins, l'UZ a décidé d'ouvrir un centre de formation, dénommé ‘Reproductive Skills Centre Brussels'. Les techniques de PMA, comme l'injection du spermatozoïde dans l'ovocyte, la congélation d'ovules et d'embryons, ou encore la recherche génétique sur un embryon, y seront approfondies afin d'offrir au monde médical leur expertise innovante.

Cliniciens, embryologues, laborantins et chercheurs belges et étrangers pourront venir y développer leurs compétences par le biais de formations. Un labo dédié à la chirurgie, où l'on pourra s'entraîner avec du matériel vivant pour des interventions comme les transferts d'embryons et les ponctions d'ovocytes, ouvrira plus tard dans l'année.

Source : Mediplanet


Articles similaires

Belgique : vers des centres de maternité de substitution ?

Belgique : vers des centres de maternité de substitution ?

- Procréation médicalement assistée

Le 7 octobre 2014, une proposition de loi portant organisation des centres de maternité de substitution a été déposée devant la Chambre des représentants belge par mesdames Jiroflée et Detiège (sp.a). Ce texte vise à réglementer la maternité de substitution dite « de haute technologie », soit celle par laquelle une mère porteuse accepte de porter un embryon conçu par fécondation in vitro, qui n'a aucun lien génétique avec elle.
Les auteurs proposent d'autoriser les centres de fertilité agréés ...

Lire la suite

L’Académie Nationale de Médecine française défavorable à l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules

L’Académie Nationale de Médecine française défavorable à l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules

- Procréation médicalement assistée

Dimanche prochain 6 octobre 2019, marcheront dans les rues de Paris des citoyens venus des quatre coins de la France pour manifester leur indignation face au projet de loi bioéthique. Outre la suppression d'importantes balises entourant la recherche sur les embryons humains, ce projet de loi prévoit d'autoriser les femmes seules et les couples de femmes à recourir à la procréation médicalement assistée, autrement dit à concevoir volontairement un enfant qui n'aura pas de père. L'Académie natio...

Lire la suite

Les cellules souches présentes dans le sang du cordon du nouveau-né sont utiles en médecine.

Les cellules souches présentes dans le sang du cordon du nouveau-né sont utiles en médecine.

- Recherche sur les embryons

En effet, les risques de rejet sont moindres que pour les cellules souches issues d'un prélèvement de moelle osseuse d'un donneur, et elles ne requièrent pas d'opération pour les isoler. Cependant, leur intérêt est limité en pratique parce que leur nombre est souvent trop faible pour le traitement d'un adulte.
Des chercheurs de l'Université de Montréal ont identifié une molécule (appelée UM171) capable de stimuler "ex-vivo" la prolifération de ces cellules et ont ensuite réalisé avec succès un...

Lire la suite