France : le CCNE favorable à la PMA pour les couples de lesbiennes et femmes seules

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 29/06/2017

Ce 27 juin, le Comité Consultatif National d'Ethique (CCNE) a rendu public son avis consultatif sur les « demandes sociétales relatives à l'Assistance médicale à la procréation » (PMA).

Dans cet avis, le CCNE maintient sa ferme opposition à la GPA et refuse l'autoconservation des ovocytes à des fins sociales (Social Freezing) en la jugeant « difficilement défendable ».

Cependant, il se montre favorable à l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Ainsi, la PMA n'aurait plus comme seule finalité de pallier des infertilités d'origine pathologique, mais répondrait à une simple demande « sociétale » de concevoir un enfant en cas d'absence de partenaire masculin. Toutefois, on peut noter dans cet avis que le CCNE n'aborde que la question de l'insémination artificielle avec donneur et passe sous silence la fécondation in vitro.

Source : CCNE


Articles similaires

Affaire PETITHORY LANZMANN contre France / Insémination post mortem sperme

Affaire PETITHORY LANZMANN contre France / Insémination post mortem sperme

- Procréation médicalement assistée

Peut-on revendiquer le droit de disposer du sperme de son fils défunt afin de faire réaliser une procréation médicalement assistée (PMA), et d'ainsi devenir grand-parent ? C'est à cette question qu'a répondu la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) le 12 novembre dernier, dans une affaire portée par Mme Dominique Petithory Lanzmann, femme du réalisateur Claude Lanzmann. Leur fils avait procédé à une congélation de ses gamètes avant son décès survenu en 2017, afin de pouvoir s'assurer un...

Lire la suite

L’Académie Nationale de Médecine française défavorable à l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules

L’Académie Nationale de Médecine française défavorable à l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules

- Procréation médicalement assistée

Dimanche prochain 6 octobre 2019, marcheront dans les rues de Paris des citoyens venus des quatre coins de la France pour manifester leur indignation face au projet de loi bioéthique. Outre la suppression d'importantes balises entourant la recherche sur les embryons humains, ce projet de loi prévoit d'autoriser les femmes seules et les couples de femmes à recourir à la procréation médicalement assistée, autrement dit à concevoir volontairement un enfant qui n'aura pas de père. L'Académie natio...

Lire la suite

Une loi réservant la PMA aux cas d’infertilité pathologique discrimine-t-il les femmes homosexuelles

Une loi réservant la PMA aux cas d’infertilité pathologique discrimine-t-il les femmes homosexuelles

- Procréation médicalement assistée

En France, un couple de femmes s'est vu refuser une insémination artificielle avec donneur ( IAD ) par un hôpital, en vertu de la loi qui limite ces inséminations aux cas « d'infertilité pathologique, médicalement diagnostiquée ». Les deux femmes ont saisi la Cour européenne des droits de l'homme, car selon elles, cette mesure porte atteinte à leur vie privée et les discrimine par rapport aux couples hétérosexuels qui seraient stériles.

La Cour européenne n'examinera pas leur requête car les ...

Lire la suite