Fécondation in vitro low-cost

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 18/07/2013

Une simplification des techniques requises pour réussir la fabrication d'embryons humains en éprouvette permettrait d'en réduire le coût. La procédure actuelle est coûteuse (minimum 5.500 euros pour une FIV, par cycle, réussie ou non). Une nouvelle technique, développée à la Genk Institute for Fertility Technology en Belgique, ramenerait ce prix  à moins de 200 euros par cycle.
Cette procédure simplifiée permettrait selon les chercheurs d'éviter l'utilisation de coûteux incubateurs au dioxyde de carbone requérant des gaz de qualité médicale et une purification de l'atmosphère pour contrôler les taux d'acidité dans l'environnement où l'on fait grandir les embryons. Les ingrédients chers sont remplacés par de l'acide citrique et de la bicarbonate de soude, deux produits très courants permettant de produire du dioxyde de carbone.
le Pr William Ombelet et son équipe ont pour objectif de pouvoir offrir la création de cliniques de « fertilité » jusqu'en Afrique subsaharienne. La recherche s'est pour l'instant déroulée dans un laboratoire, mais les tests sont envisagés au Ghana, en Ouganda ou au Cap. En attendant,  c'est en Belgique que se construit actuellement un centre de fertilité « low-cost » qui pourrait servir de modèle pour des réalisations similaires dans les pays ayant moins de ressources : son coût ne devrait pas dépasser les 300.000 euros contre 1,5 à 3 millions d'euros en version « riche ». Et on y formera, en principe dès novembre, des médecins venant de pays en voie de développement.
 


Articles similaires

Pologne : la Fécondation In Vitro (FIV) ne sera plus remboursée

Pologne : la Fécondation In Vitro (FIV) ne sera plus remboursée

- Procréation médicalement assistée

Le nouveau gouvernement polonais, issu des élections du mois d'octobre, a décidé de revenir sur une réforme du gouvernement précédent qui avait mis en place le remboursement des frais des procédures de trois tentatives de Fécondation In Vitro (FIV) par l'Etat polonais pour tous les couples, mariés ou non. Le budget prévu à cet effet s'élevait à 72 millions d'euros pour un programme de quatre ans.
Ce mardi 1er décembre, le nouveau Ministre de la Santé, Mikolaj Radziwill, a annoncé que le progra...

Lire la suite

Pays-Bas : des 100.000 embryons humains conçus in vitro par an, que reste-t-il ?

Pays-Bas : des 100.000 embryons humains conçus in vitro par an, que reste-t-il ?

- Procréation médicalement assistée

« Il y a une exigence morale à faire des recherches sur les embryons pour avoir de meilleurs résultats en matière de Procréation Médicalement Assistée (PMA) pour tous les couples infertiles. » C'est ainsi que certains justifient leur volonté d'élargir la loi "embryons" aux Pays-Bas.
Actuellement, celle-ci interdit la création d'embryons humains à des fins de recherche. Mais la semaine dernière, à la demande de la Deuxième Chambre, médecins, chercheurs et éthiciens ont avancé leurs arguments en...

Lire la suite

Fécondation in vitro et travail : éviter les discriminations

Fécondation in vitro et travail : éviter les discriminations

- Procréation médicalement assistée

Un article paru dans De Standaard évoquait la difficulté rencontrée par de nombreuses femmes de conjuguer un traitement de fécondation in vitro (FIV) et leur travail. L'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes rappelle que les problèmes rencontrés par les travailleuses dans leurs relations de travail peuvent relever d'une discrimination.

Le traitement, « exigeant et contraignant », implique des conséquences, notamment sur le lieu de travail. Il peut en effet être difficile pour le cou...

Lire la suite