Bruxelles : le 27 mars à 15h, deuxième Marche pour la Vie.

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Non classés

Actualités - Belgique

Publié le : 21/03/2011

Nous avons tous été un embryon.

DIMANCHE 27 MARS 15h MONT DES ARTS (PLACE ROYALE).  

Plus de vingt ans après la dépénalisation de l'avortement en Belgique, le nombre d'avortements continue à augmenter : 19.421 en 2009, auxquels il faut ajouter environ 3.000 avortements de femmes belges à l'étranger. En outre, la proportion de très jeunes femmes demandant une interruption volontaire de grossesse (IVG) est en progression constante.

De plus en plus de femmes témoignent des difficultés personnelles liées à la décision d'interrompre une grossesse non planifiée, des diverses pressions qui ont souvent conduit à un choix que beaucoup regrettent ensuite et des séquelles psychologiques possibles qui peuvent persister pendant bien des années. Mais ce sujet reste tabou : il fait l'objet d'une véritable dénégation du politique pour des raisons idéologiques. 

Cette Marche pour la vie est organisée par un collectif d'étudiants.

Pour plus d'informations http://www.marchforlife.be
 


Articles similaires

Université de la Vie aussi à Bruxelles

- Début de vie

Programme 2017 : les 4 lundis du mois de Janvier 2017 !

voir : www.universitedelavie.fr

Lire la suite

Chine : marché noir  et trafic d’ovules

Chine : marché noir et trafic d’ovules

- Don de gamètes

Entre 10%  et 15% des couples chinois sont confrontés à l'infertilité et font appel aux techniques de procréation médicalement assistée. Mais alors que le commerce d'ovules est interdit sur le territoire continental de Chine, plusieurs cliniques contournent la loi en proposant une « rétribution - dédommagement » (jusqu'à 5000 dollars) à des lycéennes chinoises qui acceptent qu'on leur prélève des ovules.
Les risques inhérents à la stimulation hormonale ne sont, en général, pas mentionnés. Les ...

Lire la suite

Une « boîte à bébé » bientôt disponible à Bruxelles ?

Une « boîte à bébé » bientôt disponible à Bruxelles ?

- Filiation

Après 3 ans de litige, l'interdiction d'une « boîte à bébé » émise par le bourgemestre d'Evere a finalement été levée par le Conseil d'État . En septembre 2017, l'ASBL Corvia était sur le point d'ouvrir un nouveau centre d'accueil pour les nourrissons abandonnés. Une boîte à bébé existe déjà à Anvers depuis une vingtaine d'années. Elle consiste en une sorte de couffin accessible depuis la rue, dans lequel la maman qui n'a pas les moyens de garder son enfant, peut le déposer de façon anonyme. U...

Lire la suite