Proposition de loi, pas de préjudice du seul fait de sa naissance

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Grossesse

Actualités

Publié le : 02/05/2012

Le 13 février 2012, une proposition de loi a été déposée devant la Chambre des Représentants en vue d'insérer dans le Code civil un article 1383bis précisant qu'« il n'y a pas de préjudice du seul fait de sa naissance ». Son auteur, Daniel Bacquelaine (MR), part du constat que, par un arrêt du 21 septembre 2010, la Cour d'appel de Bruxelles a décidé qu'un enfant né handicapé pouvait demander la réparation de son préjudice résultant du fait d'être né handicapé.
L'auteur s'inquiète de la diffusion de cette jurisprudence éthiquement contestable qui établit une hiérarchie entre  les vies humaines, qui taxerait d' « irresponsables » les parents qui gardent un enfant handicapé et qui imposerait une obligation de résultat aux échographistes. Selon l'auteur, le principe de solidarité impose à la société d'assurer une place à la personne handicapée. Le nouvel article 1383bis ne ferait pas obstacle à la possibilité d'exercer un  recours contre le médecin lorsque le handicap résulte d'une faute et non de la nature.

Pour rappel Dossier de l'IEB : "La naissance handicapée : un préjudice indemnisable ?"


Articles similaires

Mieux accompagner les familles précarisées autour de la naissance : appel à projets de la Fondation

Mieux accompagner les familles précarisées autour de la naissance : appel à projets de la Fondation

- Grossesse

Pour mieux comprendre les services et les structures qui offrent un soutien aux familles autour de la naissance, la Fondation Roi Baudouin a demandé à l'ULB d'établir un état des lieux de l'offre, des obstacles et des défis dans le domaine du soutien autour de la naissance, avec une attention particulière pour les familles précarisées.

L'étude conclut à un double besoin : rendre plus visibles les acteurs moins structurels, car ils jouent un rôle essentiel auprès des familles les plus vulnérab...

Lire la suite

GROSSESSE – NAISSANCE

- Grossesse

o    Choisir librement comment vivre sa grossesse : un collectif et une interpellation politique
o    Les sages-femmes montent au créneau
o    Meemoeders hoeven eigen kinderen niet meer te adopteren
o    Belgique: la fin des échographies non médicales ?
o    Une modification dans la profession de sages-femmes : elles peuvent aujourd'hui prescrire des contraceptifs
o    Enfants autistes : comment améliorer leur qualité de vie et celle de leur famille ?
o    Etude de l'ONE : des mamans toujours ...

Lire la suite

L'accouchement sous "x": proposition de loi

L'accouchement sous "x": proposition de loi

- Grossesse

Emboîtant le pas à Martine Taelman (Bulletin de l'IEB du 15/10/2010),  la députée CD&V Nahima Lanjri vient d'annoncer son intention de redéposer sa proposition de loi d'accouchement dans la discrétion introduite en 2008 à la Chambre.
Son texte ne vise pas l'anonymat complet - comme en France - mais l'accouchement dans la discrétion. Dans le système qu'elle propose, les données concernant la mère biologique sont conservées par une autorité centrale d'adoption, qui jouerait le rôle de "boîte aux...

Lire la suite